Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 18:47

Non franchement je craque, il faut que je parle de ça.

 

Je fréquente le milieu militant, et je commence à en avoir marre du comportement des féministes extrémistes. La cause est juste, mais là elles exagèrent... Vous voulez des exemples ?

 

  • Le dernier truc qui m'a fait chier... J'ai dit à une féministe qu'elle était belle. N'importe quelle personne normale aurait répondu quelque chose du genre "Merci c'est gentil ! :-)". Mais ça l'a dérangé, elle m'a expliqué que ça faisait comme si je la considérais comme un objet sexuel. Platonique, la meuf ? Ou alors juste vachement tordue ?
  • Je parlais d'aïkido et une féministe m'a dit que prendre le poignet d'une personne, ça pouvait être une agression. Le jour où je lui mettrai un coup de poing dans la gueule, on reparlera de ce que c'est qu'une agression :-D .
  • Une camarade sur facebook dénonçait le viol avec une multitude d'images de femmes où à chaque fois ça disait (je traduis) "Pas si je n'ai pas demandé.". Alors oui c'est vrai, il faut respecter le consentement, mais là c'était profondément déprimant et dégoulinant de négativité...
  • Un truc assez gratiné que j'ai vu sur une affiche du planning familial. On voyait une femme et un homme qui regardaient chacun dans leur pantalon... et le texte disait en gros : "ET ON NOUS DIT QUE C'EST ÇA LA DIFFÉRENCE ?". Le sexe biologique est moins important que le sexe social ? Faites des gosses.
  • Pour dénoncer le caractère coincé des États-Uniens, ma mère m'a raconté une histoire. Aux USA, y avait un mec habillé en père Noël avec des femmes déguisées en farfadets, quelque chose du genre. C'était dans un but commercial. Pour rigoler, le mec met une main au cul à une des femmes. Après, la femme fait un procès contre lui. Et une féministe que j'ai vue a dit qu'elle avait raison ! Un jour un mec est venu vers moi et m'a fait un bisou sur la bouche. C'était bizarre et un peu agressif, mais je lui ai pas fait un procès.

 

C'est des malades...

 

J'en ai parlé avec ma mère, et elle a eu des propos que je trouve raisonnables. Elle a dit qu'elle était féministe. Elle a dit que ces féministes extrémistes étaient des gens qui étaient mal dans leur peau. Qu'elles voient tout sous le filtre de la domination des hommes sur les femmes. Qu'elles étaient négatives et agressives. Que c'étaient des gens qui ne savaient pas profiter des choses de la vie.

 

Par pitié, laissez-nous décompresser ! Moi quand je fais l'amour, j'ai pas envie de penser à ces trucs-là.

Published by Bête spatio-temporelle - dans Analyses de l'actualité politique
commenter cet article
21 janvier 2016 4 21 /01 /janvier /2016 17:12

En lien ci-dessous, une version pdf téléchargeable.

 

http://www.fichier-pdf.fr/2016/01/21/amazone-prince-sorciere/

 

Il était une fois un clan de femmes amazones. C'était un clan ancestral renommé. Elles s'entraînaient tous les jours comme des malades, c'étaient des vraies warriors. Elles étaient minces et super musclées, du coup elles pouvaient faire des trucs du genre danser comme des hyperactives sous cocaïne, soulever des gros rochers énormes de trois-mille tonnes, ou encore mettre une grosse baffe aux pétasses qui ne supportent pas de dormir avec un petit pois sous le matelas, parce que franchement, c'est vraiment des grosses pétasses.


Un jour, une amazone jeune et ambitieuse décida de partir à l'assaut d'un château. On racontait que ce château était tenu par une sorcière terrible et qu'elle tenait prisonnier un prince beau et jeune. Le prince avait la réputation d'avoir un pénis très volumineux. L'amazone partit alors à l'assaut du château en mouillant copieux dans sa chatte, parce que les grosses bites, elle adore ça.
Une fois dans le château, l'amazone tombe sur le prince. C'était un gros con. Il avait la peau blanche, les yeux bleus, les cheveux longs, blonds et raides, franchement on aurait cru un dieu viking, mais un dieu viking auquel on aurait aspiré la totalité du cerveau par les trous de nez puis on en aurait servi la bouillie dans un plat spaghetti à un gros méchant trou noir quantique, comme ça on est sûr qu'il reste rien.
La sorcière arrive. Elle est vieille, elle a des verrues et elle est fringuée comme une clocharde.


Amazone : Prince ! Je suis venue vous sauver.
Sorcière : C'est mon mari ! T'es venue là pour le kidnapper !
Prince : Sorcière, protégez-moi ! Je suis vraiment trop gland.
Amazone : Sorcière, t'es une salope ! Tu pues ! T'as des aphtes dans la chatte !
Sorcière : Pas du tout, je peux changer d'apparence à volonté.


Et là, la sorcière se métamorphosa en un putain de canon. Elle avait tout : le visage, les fesses, les seins...


Amazone : (En italique c'est ce qu'elle pense.) Putain ! Elle est plus belle que moi ! Sorcière, tu vas crever !


Et là, c'est le putain de duel de la mort qui tue. La sorcière lance une boule d'énergie magique sur l'amazone. L'amazone tape dessus avec son épée, la boule repart dans la direction de la sorcière. La sorcière tape dans la boule avec sa main magique, et ainsi de suite, c'est un échange un peu comme un match de tennis mais en vachement plus mortel. À la fin, la sorcière se prend la boule dans la gueule, elle tombe par-terre. L'amazone lui saute dessus et lui enfonce son épée dans le ventre, la sorcière elle crève.


Prince : Amazone, nique-moi ! Je suis vraiment trop gland.


L'amazone et le prince se marièrent. Ils vécurent heureux comme des sado-masos enchaînés devant la Star Academy et eurent beaucoup d'enfants. Mais comme le prince était un gros gland et qu'ils avaient pas le temps s'en occuper, ils sont tous devenus des gros cons. Elle était attirée par une grosse bite comme une mouche à merde attirée par une lampe halogène, et au final elle a ruiné son clan.

Fin

Published by Bête spatio-temporelle - dans Nouvelles
commenter cet article
4 janvier 2016 1 04 /01 /janvier /2016 00:37

Depuis quelques temps, je crée et publie des vidéos sur Youtube.

 

J'ai pour projet une série en dessin-animé nommée "Concepts en folie !", qui expliquerait de manière déjantée des concepts scientifiques avec des images de personnages de romans ! Aussi prévue, une vidéo nommée "Petite bourgeoise", qui dénonce la cruauté de la fin de non-recevoir.

 

Je publie sous le pseudonyme BeteSpatioTemporelle. Voici le lien vers ma chaîne :

Soyez indulgents, je suis encore un youtubeur débutant.

 

Je vous laisse visionner ma dernière création : une vidéo de vulgarisation popularisation sur la voiture à hydrogène.

Published by Bête spatio-temporelle - dans Arts
commenter cet article
4 janvier 2016 1 04 /01 /janvier /2016 00:29

Depuis quelques temps, je crée des images artistiques pour le site DeviantArt.

 

Bien qu'il m'arrive de traiter d'autres sujets, j'ai pour spécialité de créer des images sur le thème des énergies renouvelables. Mon but est d'offrir une vision esthétique et artistique, tout comme le font très bien les graphistes sur le thème de l'astrophysique.

 

Je publie sous le pseudonyme corentinblue. Voici le lien vers ma galerie :

 

 

Je vous laisse savourer ma dernière création : Amazing Oasis, l'oasis magique où on concentre la lumière du Soleil.

Corentin CHAROUSSET sur DeviantArt !
Published by Bête spatio-temporelle - dans Arts
commenter cet article
22 décembre 2015 2 22 /12 /décembre /2015 12:09

L'énergie éolienne est peut-être le meilleur exemple d'une technologie ancienne remise au goût du jour. Avant le choc pétrolier de 1973, l'énergie du vent appartenait au passé ; suite au choc pétrolier, elle est aujourd'hui considérée comme une technologie d'avenir. L'histoire de l'énergie éolienne incite à la conservation des techniques anciennes, car avec elle, on sait que les technologies d'hier peuvent devenir les technologies de demain.

 

Quelle évolution a subi l'énergie éolienne au fil des âges ? Quels sont les grands principes utilisés par les ingénieurs ? Quels sont les aspects économiques qui favorisent ou freinent son développement ?

 

I Antiquité et Moyen-Âge
II Ère capitaliste avant 1973
III Ère capitaliste après 1973

 

I Antiquité et Moyen-Âge

 

L'énergie éolienne a été utilisée très tôt dans l'histoire de l'humanité. En - 5 000, elle faisait naviguer les bateaux le long du Nil1. Comment le vent faisait-il avancer les bateaux dans la direction désirée ? Imaginons un bateau avec un mât, sur ce mât est attachée une voile. On a remarqué qu'un vent soufflant suffisamment fort sur la voile pousse la voile et le bateau avec. Il suffisit alors d'orienter la voile dans la bonne direction pour aller là où on le souhaite. Si malheureusement le vent souffle dans le sens contraire à celui voulu, on range la voile et on attend qu'un vent favorable vienne.

 

L'ingénieur Héron d'Alexandrie (né en 10) a conçu un orgue utilisant l'énergie du vent. Ci-dessous, une reproduction de ce à quoi pouvait ressembler cet orgue2.

Histoire de l'énergie éolienne

Les plus anciens moulins à vent connus remontent à la Perse du IXème siècle. C'étaient des moulins à axe vertical de style panémone3.

Un moulin de style panémone.

Un moulin de style panémone.

Au XIème siècle, au Moyen-Orient, on utilisait des moulins pour produire de la nourriture. L'idée a été amenée en Europe par des marchants ambulants4. Cette idée est toutefois contestée par l'historien Lynn WHITE Jr., selon qui le moulin européen était une invention indépendante. Les moulins européens (à axe horizontal) étant d'un style différent des moulins du Moyen-Orient (à axe vertical), il est selon cet historien peu probable que les Européens aient imité les orientaux5.


Du Moyen-Orient et d'Asie centrale, le moulin à vent se répand en Chine et en Inde6. Vers l'an 1 000, des moulins à vent étaient utilisés pour pomper l'eau dans le processus de fabrication du sel7.

 

Plus du quart du territoire des Pays-Bas se trouve sous le niveau de la mer8. Cet état artificiel est maintenu par l'usage permanent de pompes qui repoussent l'eau jusque dans la mer. Vers l'an 1 000, l'énergie requise au fonctionnement des pompes venait des moulins9.

Des moulins aux Pays-Bas.

Des moulins aux Pays-Bas.

C'est grâce à l'énergie éolienne que l'Europe a pu découvrir l'Amérique au grand jour. En effet, les trois bateaux affrétés par Christophe COLOMB (la Pinta, la Nina, la Santa Maria) étaient propulsés par le vent.

Vue d'artiste de la Santa Maria.

Vue d'artiste de la Santa Maria.

À l'époque de Vauban (ministre de Louis XIV), la France comptait 16 000 moulins à vent10.

 

En résumé, l'énergie éolienne était un mème11 à succès pendant l'Antiquité, et l'adoption du christinanisme en Europe n'y a rien changé. Tout se chamboule avec l'arrivée de la révolution industrielle.

 

II Ère capitaliste avant 1973

 

L'arrivée de l'ère capitaliste avec sa révolution industrielle représente un effondrement important pour l'énergie éolienne. Les bateaux à vapeur remplacent les voiliers. C'est aussi le déclin des moulins à vent. À la fin des années 1700, la capacité installée était de 1 500 MW. Ce niveau n'a été atteint par la suite qu'à la fin des années 198012.

 

Toutefois, l'éolien persiste.

 

Aux États-Unis, Charles F. BRUSH (1849-1929) met au point en 1887-1888 la première éolienne à fabriquer de l'électricité. Elle avait pour but d'alimenter sa maison en électricité13. Comme vous pouvez le constater ci-dessous, c'est une grande éolienne pour un jardin.

L'éolienne de Charles F. BRUSH. Elle pèse 3,6 tonnes et alimente un générateur de 12 kW. Notez le nombre important de pales.

L'éolienne de Charles F. BRUSH. Elle pèse 3,6 tonnes et alimente un générateur de 12 kW. Notez le nombre important de pales.

En 1890, le Danois Poul LA COUR (1846-1908) conçoit une éolienne génératrice d'électricité permettant de fabriquer de l'hydrogène avec une réaction d'électrolyse de l'eau. Comme vous le savez probablement, la formule chimique de l'eau est H2O. H est l'élément hydrogène, O est l'élément oxygène. La réaction d'électrolyse de l'eau sépare les H et O de l'eau en deux gaz.

 

2 H2O -> 2 H2 + O2 14.

 

H2 est le gaz dihydrogène (que l'on appelle par abus de langage hydrogène). O2 est le gaz dioxygène (que l'on appelle par abus de langage oxygène). Fin de la parenthèse.

 

Poul LA COUR mène en 1891 des recherches en soufflerie. Il découvre que des turbines à rotation rapide avec peu de pales produisent plus que des turbines à rotation lente avec beaucoup de pales15. Ce grand principe fait qu'aujourd'hui nos éoliennes ont 3 pales au lieu des 4 pales classiques des vieux moulins à vent.

 

Malgré des innovations, l'éolien ne tient pas la concurrence face au pétrole et au charbon et ne constitue qu'un élément très minoritaire dans le paysage énergétique. Les choses vont commencer à changer en 1973.

 

III Ère capitaliste après 1973

 

En 1973, le prix du pétrole augmente soudainement. Les pays riches comme les États-Unis se rendent compte qu'ils sont dépendants des pays riches en pétrole et que si ces pays riches en pétrole le voulaient, ils pouvaient couper l'alimentation en pétrole. D'où l'idée de devenir autonome. Les énergies renouvelables que sont le soleil, le vent, l'eau, sont disponibles partout et gratuitement. Il est par conséquent plus facile d'être autonome avec elles.


Dans la foulée, une réflexion sur l'épuisement des ressources et la pollution se met en place ; la mouvance de l'écologie politique fait ses débuts vers 1962 avec le livre Silent Spring de Rachel CARSON.

 

L'énergie éolienne est une énergie solaire indirecte. Cela signifie que l'énergie du vent vient de l'énergie solaire reçue par la Terre. À titre d'indication, 2 % de l'énergie solaire reçue par la Terre est convertie en énergie éolienne, dont 10 % se trouvent à la surface du sol16.

 

La taille des éoliennes modernes a tendance à s'accroître, comme le montre le schéma ci-dessous.

À mesure que la taille des éoliennes s'accroît, la production propre et renouvelable d'électricité s'accroît.

À mesure que la taille des éoliennes s'accroît, la production propre et renouvelable d'électricité s'accroît.

On note un accroissement de la capacité d'énergie éolienne installée dans le monde.

Histoire de l'énergie éolienne

Pour conclure nous dirons que l'énergie éolienne est en plein essor, mais qu'il lui reste encore beaucoup à faire. En 2014, elle ne représente que 4 % de la production mondiale d'électricité17.

 

Notes :

 

1 : Source : http://energy.gov/eere/wind/history-wind-energy
2 : Source : A.G. Drachmann, "Heron's Windmill", Centaurus, 7 (1961), pp. 145-151
3 : Source : Ahmad Y Hassan, Donald Routledge Hill (1986). Islamic Technology: An illustrated history, p. 54. Cambridge University Press.
4 : Source : http://windenergyfoundation.org/about-wind-energy/history/
5 : Source : Lynn White Jr. Medieval technology and social change (Oxford, 1962) p. 86-87, 161-162.
6 : Source : Donald Routledge Hill, "Mechanical Engineering in the Medieval Near East", Scientific American, May 1991, p. 64-69. (cf. Donald Routledge Hill, Mechanical Engineering)
7 : Source : Mark Kurlansky, Salt: a world history, Penguin Books, London 2002, p. 419
8 : Source : http://www.routard.com/guide/pays_bas/2182/geographie.htm Les sources divergent à ce sujet. Certaines disent que 1/6 du territoire des Pays-Bas est en-dessous du niveau de la mer, d'autres disent que c'est 60 %.
9 : Source : Jared DIAMOND, Effondrement, p. 784
10 : Source : http://www.connaissancedesenergies.org/les-energies-nouvelles-sont-nouvelles
11 : Par pitié, je ne parle pas des mèmes Internet ! Le concept de mème est beaucoup plus général et s'applique à des idées, des chansons, des recettes de cuisine, des allèles (versions des gènes), des lois... Création, destruction, réplication. N'hésitez pas à prendre le temps de faire une recherche approfondie sur le concept de mème, cela en vaut la peine.
12 : Source : http://eolienne.f4jr.org/histoire_energie_eolienne
13 : Source : http://www.info-eolien.com/historique.html

14 : Mathématiquement, cet usage du signe + est incorrect, car on ne peut additionner que des objets du même type. 1 légume + 2 légumes = 3 légumes, mais que dire de 1 carotte + 2 poireaux ?
15 : Source : http://eolienne.f4jr.org/histoire_energie_eolienne
16 : Source : http://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/%C3%A9olien/48525
17 : Source : Wind in numbers, Global Wind Energy Council

Published by Bête spatio-temporelle - dans Histoire des sciences
commenter cet article
16 décembre 2015 3 16 /12 /décembre /2015 12:53

J'aborde ici un sujet polémique, mais j'estime qu'il faut en parler. À l'heure où la Chine décide de mettre fin à la politique de l'enfant unique1, il est temps de se poser la question : ne vaudrait-il pas mieux d'être moins d'êtres humains sur cette planète ? Dans cet article, j'explique en quoi une réduction de la population humaine peut améliorer notre qualité de vie... ainsi que celle des autres espèces vivantes.

I Une population bien éduquée
II Une population bien nourrie
III Une population qui ne manque pas d'énergie
IV Une population où les gens se connaissent
V Le point de vue antispéciste

 

I Une population bien éduquée

 

C'est un constat : certains adultes ne sont pas capables d'éduquer des enfants correctement. Je pense à mon oncle, un homme colérique, qui aurait probablement battu ses enfants, s'il en avait eu. Je pense aussi à mon père, qui a pris très peu de temps pour transmettre des leçons à ses enfants. Heureusement, j'ai eu une bonne mère.

Il faudrait mettre en place un permis de parenté, tout comme il existe un permis de conduire. Ce permis de parenté serait acquis suite à la réussite d'un certain nombre d'épreuves. Lesquelles ?
Premièrement, la suffisance économique. Il ne faut pas faire d'enfants quand on n'a pas les moyens de les élever.
Ensuite, le soin que les parents prendraient pour leur enfant. Le but étant d'éviter des parents qui n'ont rien à foutre de leurs enfants, les abandonnant devant un écran ou les laissant fréquenter des racailles.
Il faudrait sûrement rajouter d'autres épreuves...

Si le système du permis de parenté existait, il y aurait probablement moins d'enfants, mais ils seraient mieux éduqués.

 

II Une population bien nourrie

 

Certaines sources convergent pour dire que nous produisons suffisamment de nourriture pour nourrir 9 millions d'êtres humains, pas plus.
Pour nourrir plus de gens, on peut imaginer qu'il suffit d'augmenter l'espace recouvert par les champs ou encore d'améliorer l'efficacité des techniques d'agriculture, mais :

  • ce serait égoïste de couper des arbres pour mettre des champs à la place, dans la mesure où la plupart des animaux terrestres vivent dans la forêt ;
  • la planète Terre possède une surface cultivable limitée, qui limitera forcément notre population à un moment ou un autre.

Si nous souhaitons que chaque être humain puisse manger à sa faim, il faudra à un moment ou un autre que la population diminue ou reste stable.

 

III Une population qui ne manque pas d'énergie

 

L'électricité des Islandais est à 100 % d'origine renouvelable. Comment font-ils ? Les Allemands visent cet objectif, mais n'ont pas encore une production en renouvelables suffisante. Du coup, ils ouvrent des centrales à charbon.

... le secret vient du fait que les Islandais sont moins nombreux. Par rapport au territoire.

Densité de population islandaise : 3,2 hab/km²
Densité de population allemande : 227 hab/km²

Plus le territoire est grand, plus il produit potentiellement de l'énergie, que son origine soit solaire, hydraulique ou éolienne.

Si nous sommes moins nombreux sur cette planète, il sera plus facile d'assouvir nos besoins en énergie.

 

IV Une population où les gens se connaissent

 

J'ai un pote qui habite en région parisienne. Il m'a dit que dans le métro, personne ne se connaît.

... contrairement aux villages ou aux petites villes, dans les grandes villes, il est rare de croiser des gens que l'on connaît. Ce phénomène que je nomme "effet cité" nuit à la vie sociale.

Supposons que nous soyons 10 fois nombreux. À Paris, il y aurait encore l'effet cité (on passe à 1 million d'habitants), mais une ville moyenne comme Clermont-Ferrand passerait à 30 000 habitants et ce faisant, quitterait son effet cité !

Si nous étions moins nombreux, il serait plus facile pour nous de tous se connaître.

 

V Le point de vue antispéciste

 

Le spécisme est une discrimination basée sur le critère de l'espèce vivante. Elle consiste à tuer, torturer des animaux. Citons l'exemple des vaches à cuir de l'Inde où on brûle leurs yeux en mettant du piment dessus. Citons aussi l'exemple des furets à fourure que l'on électrocute avec une électrode dans l'anus. Citons aussi la multitude de poussins mâles de l'élevage industriel, qui passent pour la plupart au laminoir car jugés non-rentables.

L'antispécisme combat toutes ces discriminations.

La ville est un milieu adapté à l'Homme. Mais pour la plupart des autres espèces terrestres, c'est un désert. Un désert gris.

Le milieu le plus adapté pour la plupart des autres espèces terrestres, c'est simplement la forêt. Les conditions idéales sont réunies quand on a de la forêt, du soleil et de l'eau, comme c'est le cas dans la forêt tropicale.

Si nous voulons laisser aux autres espèces une place, nous devons minimiser la place que nous occupons, nous. Les Japonais ont choisi de se sacrifier : ils ont laissé en place une bonne partie de la forêt (environ 70 % du territoire2) pour se tasser dans la plaine, dans de tout petits appartements. Naturellement, si leur population était beaucoup plus faible, ils pourraient vivre dans des appartements plus grands sans empiéter sur le territoire forestier.

Si la population humaine était moins importante, il y aurait plus de place pour les autres formes de vie.

Population humaine : qualité plutôt que quantité

Notes :

 

1 : Source : http://www.courrierinternational.com/revue-de-presse/2013/11/19/fin-de-la-politique-de-l-enfant-unique-quel-impact

2 : Source : Dictionnaire encyclopédique Hachette, 2000, article Japon

Published by Bête spatio-temporelle - dans Ecologie politique
commenter cet article
16 décembre 2015 3 16 /12 /décembre /2015 12:28

Chez l'être humain, le besoin de manger est reconnu. Certains l'interdisent en payant des salariés à coups de lance-pierres, d'autres le favorisent en exigeant le blocage des prix du pain, ou simplement une augmentation de salaires. Des luttes politiques terribles ont lieu entre ces deux forces.
Et le besoin de sexe ? Comme je vais vous le montrer dans cet article, le besoin de sexualité existe chez l'écrasante majorité de l'espèce humaine adulte. Je suis prêt à parier que plus de 99 % des adultes entre 16 et 40 ans ont besoin de sexualité.

Alors que le diktat des interdits religieux chrétiens est tombé, il serait peut-être temps d'aller plus loin. Le but de ce texte est de faire reconnaître le besoin de sexe chez l'être humain.

I La sexualité, un besoin humain
II Ressemblances entre le sexe et la nourriture
III La misère sexuelle
IV Le problème de la frustration
V Conclusion

 

I La sexualité, un besoin humain

 

Nous les êtres humains sommes des êtres sexuels. Contrairement aux taureaux ou aux gorilles, il nous arrive d'avoir du sexe uniquement pour le plaisir. Cela nous arrive même assez souvent... Il n'est pas rare qu'un couple d'êtres humains ait plusieurs relations sexuelles par semaine.

Il court une rumeur qui dit que 2/3 des flux Internet sont des flux liés à des sites sexuels. Je ne vous donnerai pas la source, ce n'est qu'une rumeur ^_^ .

Pensez-vous qu'il est facile pour un être humain de se passer de sexe ? Je pense que se passer de sexe est très difficile. Vous voulez des exemples ?

  • Les prêtres catholiques n'ont pas le droit d'avoir la moindre relation sexuelle de toute leur vie. Pourtant, de temps à autres est éventée une affaire de pédophilie par un prêtre sur un enfant. Pourquoi ont-ils fait ça ? Tout simplement parce que la pression de leur libido1 était énorme et qu'ils ont choisi un partenaire naïf qui ne dira rien. Ils disent que la chasteté c'est bien, mais ils sont comme tout le monde : ils ont une libido !
  • Encore un autre exemple de chrétin. C'est un mec qui est protestant. Pour des raisons d'anonymat, nous le nommerons C. Il croyait dur comme fer qu'il ne fallait pas faire l'amour avant le mariage. Il avait une petite copine, mais tous les deux s'interdisaient formellement d'avoir des relations sexuelles ensemble. Hé ben qu'est-ce qu'il a fait ? Il s'est masturbé sur des femmes qu'il a vues dans la rue...
  • J'ai rencontré une femme très associable. Pour des raisons d'anonymat, je la nommerai S. Elle est toujours toute seule. Elle n'adresse la parole à personne. Quand on lui parle, elle ne répond pas ou dit presque rien. Un jour, elle et moi étions dans une bibliothèque. Je me suis demandé "C'est pas possible, cette fille fait partie des très rares assexuels ou alors elle est comme tout le monde mais n'ose pas aborder les hommes ?". J'ai pris un risque. Je lui ai donné un papier avec écrit dessus "T'as envie de sexe ou t'es pas une personne normale ?". Elle s'est mise à trembler. Elle n'a pas cafeté. Quelques mois plus tard, je la vois : elle était habillé beaucoup plus hot. Elle avait un maillot rouge et un string noir. Elle était comme tout le monde...

C'est un constat : l'être humain adulte a besoin de sexualité. S'il a un partenaire, il fait l'amour avec. S'il n'en a pas, il se masturbe. Ce besoin est naturel.

 

II Ressemblances entre le sexe et la nourriture

 

Il y a un nombre assez important de ressemblances entre le sexe et la nourriture. Oui je vais encore faire une liste ! J'aime les listes ! ^_^

  • Il y a un appétit sexuel tout comme il y a un appétit alimentaire ;
  • Bien manger c'est le début du bonheur, bien baiser c'est le début du bonheur aussi ;
  • Ne pas manger fait souffrir. De même, ne pas avoir de sexe fait souffrir ;
  • Chaque personne a ses goûts alimentaires : tel préfèrera le fromage et la viande, tel autre préfèrera les légumes et les fruits... De même, chaque personne a ses goûts sexuels : tel préfèrera les gros seins, tel autre préfèrera les belles fesses...
  • Les humains, selon leurs revenus, peuvent obtenir plus ou moins de nourriture. De même, les humains, selon leur beauté ou leur statut social, peuvent obtenir plus ou moins de sexe ;
  • Il y a un fossé entre les riches et les pauvres. Ceux qui sont bien nourris ne comprennent pas la souffrance de ceux qui ont faim. De même, ceux qui ont souvent du sexe ne comprennent pas la souffrance de ceux qui en manquent.

 

III La misère sexuelle

 

Il convient de nommer la souffrance de ceux qui manquent de sexe du nom de misère sexuelle. Il s'agit là d'une profonde souffrance.

De même qu'une personne affamée serait prête à manger n'importe quoi, une personne en situation de misère sexuelle serait prête à prendre n'importe quel partenaire, ou presque.

Sans partenaire, que reste-t-il ? Kleenex avec les sites de cul. C'est bien triste.

... il reste aussi la prostitution. Ça coûte cher et c'est moins agréable que de faire l'amour avec une personne qui t'aime. En général, les prostitués font ça pour l'argent...

 

IV Le problème de la frustration

 

Le manque de sexe chez une personne déclenche en elle de la frustration. C'est un problème de santé publique, car de cette frustration peut naître des comportements très négatifs. Dans le roman, le chef-d'oeuvre 1984 de George ORWELL, le sexe est globalement réprimé par la dictature. Un personnage dit que l'énergie sexuelle des gens est canalisée pour alimenter la fureur guerrière. La frustration rend violent...

 

Athéna est une déesse guerrière. C'est aussi une déesse vierge. Athéna serait-elle une grande frustrée ?

Athéna est une déesse guerrière. C'est aussi une déesse vierge. Athéna serait-elle une grande frustrée ?

Dans la bande-dessinée Persepolis se retrouve l'idée que le manque de sexe crée de la frustration, et que la frustration rend acariâtre. Un personnage affirme que si dans un couple, une personne est irritable, cela signifie que ce couple n'a pas de sexe car autrement, la personne serait apaisée. On ne sait pas si le calme plat du paradis existe, mais le calme plat de l'orgasme, lui, existe...

Je pense que le problème de la frustration engendrée par le manque de sexe devrait être un problème de notoriété publique. Je pense particulièrement aux États-Unis d'Amérique, pays dans lequel le taux moyen d'obésité atteint 34,9 % pour l'année 20142. Dans la mesure où il n'est pas possible de pénétrer une femme trop grosse, imaginez les frustrations à l'oeuvre dans ce pays...

 

V Conclusion

 

Je souhaite que les politiques ne tombent non pas dans un silence prude de Sainte-Nitouche, mais abordent le sujet de la sexualité avec sincérité.

En Islande, la mise en couple se fait de façon simple. Une femme et un homme se rencontrent, ils parlent ensemble, ils se plaisent, et au bout de 10 minutes, se mettent en couple. Si nous prenons exemple sur leur simplicité, il sera plus facile pour les célibataires d'avoir un partenaire et d'éviter la frustration.

Il faut mettre un terme à l'idée chrétienne que la sexualité est une mauvaise chose. Sans cela, l'émancipation est impossible.

Si vous avez quelque chose à dire, critique, remarque, n'hésitez pas à laisser un commentaire.
Si vous aimez ce blog, n'oubliez pas d'aimer la page facebook de L'étoile du marin.

Bon voyage, matelot !

 

Notes :

 

1 : La libido, c'est le besoin de sexe.
2 : Source : http://www.lapresse.ca/vivre/sante/201409/04/01-4797231-etats-unis-le-taux-dobesite-intolerablement-eleve.php

Published by Bête spatio-temporelle - dans Politique
commenter cet article
4 décembre 2015 5 04 /12 /décembre /2015 20:48

Parmi les activités humaines, quelle part chacune représente-t-elle dans le réchauffement climatique ? Ces chiffres décrivent les émissions des gaz à effet de serre CO2, CH4, N2O et O3. Ils viennent d'un écriteau place de Jaude à Clermont-Ferrand le samedi 28 novembre 2015.

  • Industries : 29 %
  • Transports : 28 %
  • Agriculture : 22 %
  • Habitats : 18 %
  • Traitement des déchets : 3 %
Published by Bête spatio-temporelle - dans Sciences
commenter cet article
1 novembre 2015 7 01 /11 /novembre /2015 14:25

Dans cet article, je vous propose quelque chose d'assez raffiné : l'escargot en origami d'Ayako BRODEK. Nous allons suivre une à une les étapes permettant la réalisation d'un escargot en origami. Il est possible qu'à un moment donné vous décrochiez, n'hésitez pas alors à me poser une question afin que je puisse vous aider.

Ce texte est basé sur le livre Nouvelle encyclopédie de l'origami et des arts du papier. Ce livre intelligent traite de sujets aussi variés que le grain du papier, l'origami, la reliure et la fabrication du papier.

... il serait fastidieux de refaire tous les dessins. C'est pourquoi vous aurez droit à des copies photographiques du livre sur lequel je me base. Si vous n'arrivez pas à lire, faites CTRL et clic gauche sur l'image. Cela ouvrira un onglet avec juste l'image. Allez dans cet onglet et faites CTRL et molette vers le haut pour zoomer.

I La base préliminaire
II La fleur d'iris (partiel)
III La finalisation de l'escargot

I La base préliminaire

Tout d'abord, quelle couleur voulez-vous pour votre escargot ? Rouge ? Vert ? Traditionnellement, l'origami fait appel à une feuille blanche d'un côté, colorée de l'autre.
Ce qui est impératif, c'est que vous devez utiliser une feuille carrée.

Origami : l'escargot d'Ayako BRODEK

4 Ouvrez le triangle supérieur et écrasez-le pour former un carré.

Attention, vous devez vous assurer que l'intérieur de la feuille est symétrique ! Je me suis fait avoir, il a fallu que je fasse une étape de plus que ce qui était indiqué...
Si votre feuille est symétrique aussi bien de l'extérieur que de l'intérieur, nous pouvons passer à l'étape suivante.

II La fleur d'iris (partiel)

Origami : l'escargot d'Ayako BRODEK
Origami : l'escargot d'Ayako BRODEK

Vous êtes prêts pour l'étape finale ? C'est parti !

III La finalisation de l'escargot

Origami : l'escargot d'Ayako BRODEK
Origami : l'escargot d'Ayako BRODEK
Origami : l'escargot d'Ayako BRODEK
Published by Bête spatio-temporelle - dans Arts
commenter cet article
1 novembre 2015 7 01 /11 /novembre /2015 14:04

Bien que ma spécialité soit les énergies renouvelables, il m'arrive de m'intéresser à la métaphysique, à l'Univers. Vous vous y intéressez aussi ? Tant mieux ! Je vais vous exposer mon petit point de vue...

I L'illusion de la matière noire
II Expansion par rapport à quoi ?
III L'Univers visible est un trou noir
IV L'Univers plat et le cône de lumière spatio-temporel
V Big Bang et Big Crunch

I L'illusion de la matière noire

On a observé que les galaxies s'éloignent les unes des autres. C'est aussi le cas des étoiles. Pourquoi ? L'explication traditionnelle, classique, c'est la matière noire.

Ça vous va si je fais une analogie ? Assimilons les étoiles à des raisins dans un cake. Hé bien, au début le cake il est froid. Mais quand on le fait cuire, la pâte gonfle et cela écarte les raisins.
L'analogue à la pâte, c'est... la matière noire.

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Telle pourrait être la devise des physiciens actuels...

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Telle pourrait être la devise des physiciens actuels...

Mais dans cette explication, il y a quelque chose qui ne va pas : on n'a jamais observé la matière noire !

Au début du XXème siècle, les physiciens étaient la recherche d'une autre entité fantomatique : l'éther. Ils la cherchaient... mais ne l'ont pas trouvée. Comme si elle n'existait pas. Il a fallu qu'Einstein passe par-là en iconoclaste et dise que l'éther n'existe pas pour que ces vaines recherches cessent. Aujourd'hui, on a le même problème avec la matière noire. Et l'iconoclaste casseur de préjugés n'est toujours pas arrivé dans le milieu des physiciens... ou alors on ne l'a pas écouté.

Ceci est problématique dans la mesure où une règle de base de la pensée scientifique, le rasoir d'Ockham, dit qu'entre plusieurs explications possibles, il faut choisir la plus simple.

Un peu de cosmologie

Ah salut. Je vous présente Wolf le loup, ma nouvelle mascotte. Son nom se prononce à l'allemande ("volf").

Je suis navré Wolf, mais si, il y a plus simple que la matière noire.

On part du formalisme de la relation fondamentale de la dynamique (F = ma, pour les intimes) et on dit : il faut simplement trouver la force qui décrit le mouvement observé.

C'est l'interprétation de la quintessence. Voyons ce que La Recherche nous dit à ce sujet :

Un autre scénario avancé par les scientifiques postule l'existence d'une nouvelle force fondamentale qualifiée de "quintessence" par ses inventeurs, en référence à un concept utilisé dans l'Antiquité pour désigner l'éther - cinquième élément plus difficile à appréhender que l'air, la terre, l'eau ou le feu.1

Dire que cette nouvelle force est fondamentale, c'est aller un peu vite. Mais l'avantage de cette vision des choses, c'est qu'elle est simple.

II Expansion par rapport à quoi ?

On décrit parfois l'Univers comme un ballon sur lequel sont inscrites les galaxies, et qui gonfle. Oui, mais qui gonfle par rapport à quoi ?

Plutôt que de parler d'expansion de l'Univers, on pourrait se dire qu'il y a une limite extérieure, une bordure, et que les galaxies, les étoiles, rapetissent par rapport à cette bordure.

À mesure que le temps passe, les astres rapetissent par rapport à la bordure de l'univers visible.

À mesure que le temps passe, les astres rapetissent par rapport à la bordure de l'univers visible.

III L'univers visible est un trou noir

Le physicien Thierry CHAMBON a prouvé dans l'un de ses cours que la masse et le rayon de l'univers visible... vérifient la même équation que ceux des trous noirs de Schwarzschild.

La relation entre la masse et le rayon chez les trous noirs de Schwarzschild. Rs est le rayon, M est la masse, c est la vitesse de la lumière dans le vide, G est la constante gravitationnelle.

La relation entre la masse et le rayon chez les trous noirs de Schwarzschild. Rs est le rayon, M est la masse, c est la vitesse de la lumière dans le vide, G est la constante gravitationnelle.

D'où l'idée que l'univers visible est un trou noir, qu'il y a peut-être des choses à l'extérieur... et qu'une multitude de trous noirs s'emboîtent les uns dans les autres comme des poupées russes.

IV L'Univers plat et le cône de lumière spatio-temporel

Dans le vide, la lumière se déplace à une vitesse de pratiquement 300 000 km/s. Cette grandeur est notée "c" (avec une minuscule).

Une année lumière, c'est la distance que parcourt la lumière en une année. Une étoile à 4 années-lumière de distance de nous sera vue... telle qu'elle était 4 ans plus tôt. De même, une étoile située à 10 milliards d'années-lumière sera vue telle qu'elle était... 10 milliards d'années plus tôt.

Si une étoile née il y a 20 ans se trouve à strictement plus de 20 années-lumière... sa lumière ne nous est pas encore parvenue, donc on ne peut pas la voir.

Certains cosmologues affirment que l'univers est plat2. Il n'est pas 100 % plat, il a une épaisseur, ne serait-ce que toi, lecteur, qui n'est pas en 2D contrairement à Mr Game & Watch !

En reprenant ce que j'ai dit plus haut sur la bordure de l'univers (Quoi, vous n'avez pas tout lu ? Mes articles sont faits pour être lus en entier.), on peut schématiser l'évolution spatio-temporelle de l'univers !

Un peu de cosmologie

Lorsqu'on va de haut en bas, le temps s'écoule du passé vers le futur (le sens normal, quoi). Les lignes jaunes représentent des étoiles. Comme elles ont la même longueur sur l'axe du temps, elles ont la même durée de vie (j'avais la flemme de dessiner des étoiles avec des durées de vie différentes). Avez-vous vu la planète Terre ? Depuis la Terre, on peut voir toutes les étoiles dont la ligne coupe le cône de lumière. Ce cône a une inclinaison de 300 000 km/s. L'étoile A est proche spatialement et temporellement ; disons que A = le Soleil. Sa ligne de vie coupe le cône de lumière, elle est donc visible depuis la Terre ! En revanche, B, une autre étoile récente, est trop éloignée, sa lumière ne nous est pas encore parvenue. Il en va de même pour C et E. La ligne de vie de D coupe le cône de lumière, on peut donc la voir ! Quant à F, à l'époque où l'on observe, cette étoile est déjà morte.

V Big Bang et Big Crunch

Il n'est pas rare que les intellectuels croient en un retour à l'origine... C'est chose faite avec l'idée du Big Crunch.

Vous connaissez le Big Bang ? Au départ masse informe, l'Univers se différencie dans un puissant mouvement d'expansion...

L'idée du Big Crunch est que l'Univers finira par s'effondrer sur lui-même et devenir à nouveau une masse informe.

Un retour en arrière ? Quelques éléments corroborent cette hypothèse.

  • Premièrement, le théorème de retour de Poincaré. Il s'applique à de nombreux systèmes mécaniques3 et affirme qu'ils finiront forcément par revenir très près de leur état initiale ;
  • Deuxièmement, la seconde loi de la thermodynamique, seul énoncé scientifique manifestant l'irréversibilité du temps... n'est pas toujours vraie4. Einstein affirme à la fin de sa vie que l'irréversibilité du temps n'est qu'une illusion, aussi tenace soit-elle5 ;
  • Troisièmement, et je donne aujourd'hui à cet argument moins de poids... les quatre forces dites fondamentales (gravitation, électro-magnétique, faible, forte) sont des forces dites réversibles.

J'espère avoir éclairé le lambda et stimulé le spécialiste ^_^ .

Bien que j'aie ici quelque connaissance, il y a une question à laquelle je ne sais pas répondre : comment expliquer l'inflation, cette phase succédant au Big Bang et dans laquelle l'Univers s'étend avec des vitesses supérieures à c, la vitesse de la lumière ? On pourrait imaginer que la vitesse de la lumière varie dans le temps... mais une explication moins déroutante serait plus acceptable.

Bien. Si vous avez des questions ou des remarques, n'hésitez pas à laisser un commentaire.

Notes :

1 : Source : La Recherche, juillet-août 2015, p 84.
2 : Source : La Recherche, juillet-août 2015, p 84.
3 : La mécanique est la science du mouvement.
4 : Source : Einstein aujourd'hui, p. 17
5 :
Source : Einstein aujourd'hui, p. 35

Published by Bête spatio-temporelle - dans Sciences
commenter cet article

Présentation

  • : L'étoile du marin, site web de Corentin CHAROUSSET
  • L'étoile du marin, site web de Corentin CHAROUSSET
  • : Sciences humaines, exactes ou naturelles, philosophie, politique, arts... Je vous emmène sur les flots dans un voyage aux mille escales, avec toujours le même objectif dans la longue-vue : l'étoile du marin, ou l'idéal qui anime l'homme qui a de l'espoir.
  • Contact

Recherche