Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2015 2 07 /04 /avril /2015 19:02

Peu après les élections européennes de 2014, un vieil homme m'a dit que ce qui était bien dans mai 68, c'est "Il est interdit de d'interdire, mais il est pas interdit de réfléchir.". Il a dit que tout le reste, c'était des conneries, et que c'est ça qui mène à des trucs style Front National. Ma réflexion est basée sur cette réplique.

Dans le passé, j'aimais beaucoup mai 68. Aujourd'hui, j'en suis venu à l'idée que ce mouvement a eu au final plus de mauvaises répercussions que de bonnes.
Je vais défendre la thèse selon laquelle mai 68 a contribué à une régression politique. J'expliquerai dans quelle mesure mai 1968 a contribué à faire monter la droite.

I Les progrès perdus
II La droite gagnante aux élections
III Les erreurs de la gauche
IV Si c'était à refaire

 

I Les progrès perdus

Nous sommes en 2015. Arrive-t-il aux Français de se dire "Tiens, ce serait bien si les femmes étaient payées autant que les hommes." et de s'organiser pour se battre collectivement et gagner ce succès ? Arrive-t-il aux Français de se dire "Tiens, ce serait bien si on avait 100 % d'énergies renouvelables." et de faire le nécessaire pour que cela se réalise. Non. Les Français ont une vision très négative des choses et se sentent mal lorsqu'ils se disent "Il faut faire les choses bien.", ce qui fait qu'au final les efforts ne sont pas faits.
Cette limitation terrible du mécanisme de récompense et d'effort est due à un chaos intellectuel, le relativisme moral, qui prétend que le bien et le mal n'existent pas. Or, ce chaos intellectuel a fortement été soutenu par le mouvment de mai 1968.

Incapables de se battre pour quelque chose de bon, les Français se contentent de s'opposer à quelque chose de mal, ou de jugé comme tel.

II La droite gagnante aux élections

On pouvait naturellement s'attendre à ce qu'un mouvement d'une telle ampleur que mai 1968 débouche sur un gouvernement très à gauche. Or ce n'était pas le cas : c'est George POMPIDOU qui a été élu.

Que s'est-il passé ? Il y avait un moment, en mai 1968, pendant lequel le chef de l'État Charles DE GAULLE était absent, hors du territoire français. Pourquoi ne s'est-il pas fait remplacer par un candidat de gauche choisi par les révolutionnaires ? Peut-être parce que les anarchistes de mai 1968 n'ont pas cessé de répéter "Élections, piège à cons".

III Les erreurs de la gauche

Pendant mai 1968, la gauche s'est donné le visage repoussant du chaos. Niant l'existence du bien et du mal, se revendiquant de la dictature maoïste ou du non-sens situationiste, la gauche n'a pas joué la carte de la séduction. Daniel COHN-BENDIT se renvendiquait à l'époque anarchiste, il est devenu par la suite un hiérarchiste comme un autre. À mon avis, il est devenu anarchiste non pas à la suite d'une réflexion argumentée, mais par envie. Anarchistes par-ci, maoïstes par-là, tristement, mai 1968 c'était aussi le bal des paumés.

Mai 1968 fait partie de l'héritage de la gauche française. L'autorité scolaire, à cette époque, était trop forte. Depuis mai 1968, l'autorité a sans cesse été revue à la baisse, au final c'est le laxisme qui règne. Ses conséquences nauséabondes sont un niveau sans cesse revu à la baisse et une jeunesse de plus en plus ignorante dans une société qui en vient à mettre un parti nazi, le Front National, à la tête des élections.

Pourquoi les Français ne parlent-ils pas anglais ? Au collège, lorsqu'un élève parle anglais avec un bon accent, les autres se moquent de lui. C'est le laxisme hérité de mai 1968 qui permet ça, autrement le professeur valoriserait l'élève fort et gronderait les élèves moqueurs.

IV Si c'était à refaire

Il y avait du bon dans mai 1968. La hausse des salaires, la décision collective, l'émancipation sexuelle, les droits des femmes, des étrangers.

Si c'était à refaire, comment auriez-vous voulu que ça se passe ?

Pour ma part, j'aurais voulu beaucoup plus de sérieux. Que ces étudiants réfléchissent un peu plus et se rendent compte que le maoïsme, c'est la famine, la destruction, la tristesse, que la violence soit évitée autant que possible.
J'aurais voulu qu'un président de gauche soit élu à la place de De Gaulle avec des élections anticipées en 1968. J'aurais voulu que de nouvelles sociétés se forment, que de nouvelles entreprises basées sur l'égalité des salaires et de la prise de décision voient le jour. En fait, j'aurais souhaité le fleurissement de nombreux petits paradis locaux, dont le but est de recouvrir toute la carte, naturellement.

Mai 1968 est une révolution perdue. Héritage de la gauche de la Vème république, cette période mérite que l'on trie le bon du mauvais pour n'en garder que le meilleur.

Pour aller plus loin :

68, documentaire de Patrick ROTMAN

Partager cet article

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'étoile du marin, site web de Corentin CHAROUSSET
  • L'étoile du marin, site web de Corentin CHAROUSSET
  • : Sciences humaines, exactes ou naturelles, philosophie, politique, arts... Je vous emmène sur les flots dans un voyage aux mille escales, avec toujours le même objectif dans la longue-vue : l'étoile du marin, ou l'idéal qui anime l'homme qui a de l'espoir.
  • Contact

Recherche