Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2015 7 01 /11 /novembre /2015 12:36

Aujourd'hui, la plupart des biologistes ne croient pas à l'hérédité des caractères acquis. Quand je dis "acquis", je veux dire "acquis pendant la vie avec autre chose qu'une mutation". Dans la vision de ces biologistes, les populations ne s'adaptent pas, soit elles sont initialement adaptées, soit elles ne le sont pas.

Je vais ici critiquer cette vision des choses, avec des arguments. Si vous pensez autrement, n'hésitez pas à entrer dans le débat en laissant un commentaire ;-) .

I L'opinion de Darwin
II Étude de cas : la couleur de peau

I L'opinion de Darwin

J'ai lu L'origine des espèces de Darwin. La version que j'ai lue est une traduction en français de la première publication en 1859.

Contrairement à ce que l'on raconte souvent, Darwin croyait à l'hérédité des caractères acquis.

Vous voulez une citation ?

Tous les animaux domestiques ont, dans quelques pays, les oreilles pendantes ; on a attribué cette particularité au fait que ces animaux, ayant moins de causes d'alarme, cessent de se servir des muscles de l'oreille1

Ce caractère est présent dès la naissance ; il est héréditaire et doit son apparition à l'absence d'un comportement, c'est donc un caractère acquis.

En résumé, nous pouvons conclure que l'habitude ou bien que l'usage et le non-usage des parties ont, dans quelques cas, joué un rôle considérable dans les modifications de la constitution et de l'organisme ; nous pouvons conclure aussi que ces causes se sont souvent combinées avec la sélection naturelle de variations innées, et que les résultats sont souvent aussi dominés par cette dernière cause.2

Darwin dit ici clairement que les habitudes ont un caractère héréditaire. Peut-être bien que c'est à force de tendre le cou vers la cime des arbres que des animaux ont évolué en girafes.

Les "variations innées", on le sait aujourd'hui, sont les mutations. Seulement Darwin pensait qu'elles se combinaient avec les variations acquises.

La croyance selon laquelle l'hérédité des caractères acquis n'existe pas... est donc pseudo-darwinienne.

II Étude de cas : la couleur de peau

Comment expliquer que dans les pays très ensoleillés, les gens naissent avec la peau sombre tandis que dans les pays peu ensoleillés, les gens naissent avec la peau claire ? Je donnerai ici deux explications différentes : celles des pseudo-darwinistes, qui ne croient pas à l'hérédité des caractères acquis, et celle des lamarckistes, qui croient à l'hérédité des caractères acquis.

Explication pseudo-darwiniste :

Dans les pays très ensoleillés, il y avait au départ des noirs et des blancs. Les blancs, défavorisés, se reproduisaient moins que les noirs, donc leur descendance a été défavorisée et à la longue, les populations locales sont devenues noires.
Dans les pays peu ensoleillés, il y avait au départ des noirs et des blancs. Les noirs, défavorisés, se reproduisaient moins que les blancs, donc leur descendance a été défavorisée et à la longue, les populations locales sont devenues blanches.

Explication lamarckiste :

Dans les pays très ensoleillés, les humains bronzent. À la longue, ce bronzage est devenu inné, ce qui fait que les populations locales sont noires.
Dans les pays peu ensoleillés, les humains "débronzent". À la longue, ce "débronzage" est devenu inné, ce qui fait que les populations locales sont blanches.

L'explication pseudo-darwiniste est exagérée. Se peut-il que les blancs aient moins de chances d'avoir une descendance lorsqu'ils vivent dans un pays très ensoleillé ? Se peut-il que les noirs aient moins de chances d'avoir une descendance lorsqu'ils vivent dans un pays moins ensoleillé ? À ces deux questions, je pense que la réponse est non.

Selon l'explication lamarckiste, les populations s'adaptent à leur environnement. D'où une couleur de peau adaptée à l'environnement.

Si vous avez une critique ou une remarque, n'hésitez pas à laisser un commentaire.

Notes :

1 : Source : L'origine des espèces, Flammarion, édition de novembre 2008, p 57.
2 : Source : L'origine des espèces, Flammarion, édition de novembre 2008, p 201.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Biologie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'étoile du marin, site web de Corentin CHAROUSSET
  • L'étoile du marin, site web de Corentin CHAROUSSET
  • : Sciences humaines, exactes ou naturelles, philosophie, politique, arts... Je vous emmène sur les flots dans un voyage aux mille escales, avec toujours le même objectif dans la longue-vue : l'étoile du marin, ou l'idéal qui anime l'homme qui a de l'espoir.
  • Contact

Recherche