Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2015 7 01 /11 /novembre /2015 13:01

Cet été, lors d'une visite à St Nectaire, j'ai découvert un art nouveau : la sculpture à l'eau de fontaine pétrifiante. Étant un art rare, j'ai décidé d'écrire cet article pour vous le faire connaître...

I Qu'est-ce qu'une fontaine pétrifiante ?
II Quelques réalisations
III Le procédé

I Qu'est-ce qu'une fontaine pétrifiante ?

Une fontaine pétrifiante, c'est un cours d'eau qui transporte du calcaire et forme des stalactites, des stalagmites. Les stalactites sont des colonnes qui tombent, les stalagmites sont des colonnes qui montent.

Une fontaine pétrifiante.

Une fontaine pétrifiante.

II Quelques réalisations

Voici quelques réalisations de la sculpture par incrustation de dépôt calcaire.

L'art de la sculpture avec les fontaines pétrifiantes
L'art de la sculpture avec les fontaines pétrifiantes

Joli, n'est-ce pas ? :-)

III Le procédé

1- La réaction de dépôt calcaire
2- Le moule
3- L'échelle
4- La couleur
5- La transmission du savoir

L'art de la sculpture avec les fontaines pétrifiantes fait appel à la gestion de plusieurs paramètres. À mesure qu'il acquiert de l'expérience, l'artisan se forge une sensibilité qui lui permet de bien appréhender tous ces paramètres.

1- La réaction de dépôt calcaire

L'eau charriant du calcaire dissous dépose le calcaire sur un moule, qui va donner une roche. Ceci se représente par la réaction chimique suivante :

L'art de la sculpture avec les fontaines pétrifiantes

Ca : calcium.
C : carbone.
O : oxygène.
H : hydrogène.

Le calcaire est une roche de formule CaCO3.

2- Le moule

Dans le livre que je possède sur le sujet, aucune mention n'est faite du travail initial du moule. Je sais que pour les figurines Warhammer Battle (qui sont en métal ou en plastique), le moule initial est fait sur résine, c'est un vrai travail de sculpteur !

Pour ce qui est de la sculpture avec les fontaines pétrifiantes, on fait usage de moules qui ont été moulés sur un modèle, modèle qui a été moulé sur un autre modèle, et ainsi de suite jusqu'au modèle initial dont on sait peu de choses.
Lors de ces moulages successifs, on utilise souvent une gomme d'origine végétale : la Gutta-Percha. C'est un matériau similaire au caoutchouc qui est issu d'un arbre proche de l'hévéa, Palaquium Gutta. Lorsqu'il est chaud, on peut le modeler aisément. Lorsqu'il est froid, il est plutôt solide. Attention, dès 13 °C c'est chaud, c'est pourquoi on travaille ce matériau de préférence en période hivernale.

Moulage d'une Gutta-Percha sur une matrice en cuivre.

Moulage d'une Gutta-Percha sur une matrice en cuivre.

3- L'échelle

Comment fait-on pour soumettre un maximum de moules à l'action de l'eau gorgée de calcaire ? Hé bien, on les dispose sur un échelle, un genre d'escalier.

L'art de la sculpture avec les fontaines pétrifiantes

Suffit-il de laisser les moules là et d'attendre ? Non ! La nature de l'eau n'est pas la même suivant l'endroit où on se trouve. On doit commencer par un dépôt de grains très fins en bas de l'échelle, afin de bien combler les petits interstices du moules, puis lorsque ce travail est fait, on place le moule plus haut, là où il y a de gros grains, pour que ça aille plus vite.

Il faut de 2 à 3 mois pour un objet à pétrifier, de 6 à 14 mois pour un moule.

4- La couleur

L'eau des fontaines pétrifiantes transporte des oxydes de fer, qui ont une couleur rouille. Si on place des copeaux de bois sur le trajet de l'eau, on peut lui ôter ses oxydes de fer et rendre les sculptures moins rouges. En modulant la quantité de copeaux de bois en amont de l'échelle, on module la couleur du résultat final.

5- La transmission du savoir

La sculpture par fontaines pétrifiantes est un art rare, que j'ai cherché ici à faire connaître. À notre connaissance, St Nectaire est le seul endroit au monde où cet artisanat est pratiqué. Peut-être est il pratiqué ailleurs, dans un recoin perdu de Chine, éventuellement.

Ce qui est sûr, c'est que cet artisanat doit se développer sous peine de disparaître complètement. Le seul maître artisan qui existe aujourd'hui, Éric PAPON, suit le choix de transmettre son savoir dans sa famille, de génération en génération. Peut-être serait-il plus sage de former quelques apprentis de familles extérieures afin de développer cet artisanat, sous peine de tomber à jamais dans l'oubli.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Arts
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'étoile du marin, site web de Corentin CHAROUSSET
  • L'étoile du marin, site web de Corentin CHAROUSSET
  • : Sciences humaines, exactes ou naturelles, philosophie, politique, arts... Je vous emmène sur les flots dans un voyage aux mille escales, avec toujours le même objectif dans la longue-vue : l'étoile du marin, ou l'idéal qui anime l'homme qui a de l'espoir.
  • Contact

Recherche