Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 août 2009 3 12 /08 /août /2009 20:01

Mais oui, quelle évidence. Si les politiciens cherchaient à défendre la vérité, il la voudraient pour eux, et seraient sincères parce qu'ils la veulent aussi pour les autres. Et pourtant...

L'idée de cet article me vient de mon expérience militante l'année passée, lors du mouvement étudiant de 2009 contre les réformes de Sarkozy. Nous étions une centaine d'étudiants à militer au sein d'un "comité de mob" , alors qu'il y avait environ 100 fois plus d'étudiants au total.
Collectifs d'AGE (Assemblée Générale Etudiante), manifs, tracts, manifs, affiches... Une activité intense dans une très bonne ambiance, mais pas très regardante sur l'exactitude des propos des tracts. Je m'en suis bien rendu compte : même les militants de gauche de base disent beaucoup de conneries. Quelques erreurs type :

-Confondre ce que veulent les autorités avec les conséquences de ce qu'elles veulent.
-Voir la jeunesse comme martyr : "Ce sont les jeunes qui vont servir de variable d'ajustement !". C'est marrant, les retraités disent que ce sont les retraités, les salariés disent que ce sont les salariés...
-Utiliser un mot pour dire autre chose que ce qu'il veut dire (comme "précaire").
-Dire que les 350 milliards d'euros débloqués par l'Etat ont été DONNES aux actionnaires.

On peut trouver plusieurs façons de se justifier pour avoir dit quelque chose d'inexact : dire que c'est pas grave, dire que ça va amener plus de monde à nous parce qu'on est plus percutants ou qu'on donne une meilleure image. Moi je pense que dans 99 % des cas, et particulièrement dans ce domaine clef qu'est la politique, c'est inexcusable.

J'ai fortement l'impression que le domaine où l'on méprise le plus la vérité, c'est la politique. Et pas seulement de la part des politiciens carriéristes, loin de là. On ne fait pas bien attention à ce qu'on dit, on ment aux autres, et, phénomène courant et meurtrier : on se ment à soi-même. Illusion.

Quand il s'agit de parler de là où est rangé l'aspirateur ou même de la nature d'un atome, en général, on ne va pas inventer un mensonge. Alors pourquoi un tel mépris de la vérité en politique ?

La vérité y est méprisée parce que les acteurs politiques sont convaincus qu'en énonçant certaines affirmations, même si c'est faux, on aura plus de succès. Enorme erreur... Agir ainsi crée un climat de méfiance, car on finit toujours (ou presque ?) à découvrir la supercherie. C'est cette façon d'agir qui fait que les sociologues opposent entre eux des théories partant d'idées politiques plutôt que de se référer à l'expérience avec force graphiques, sondages et expérimentations, alors que les physiciens et biologistes finissent par se mettre d'accord. Et puis on peut très bien être percutant tout en restant au plus proche de la réalité.

Si vous aussi vous en avez marre du mensonge politique qui la rend si compliquée, sachez que vous avez un rôle à jouer : défendre la vérité.

Car avant d'être politiciens, ces gens là étaient des humains baignant dans une culture. Seulement la culture dans laquelle nous sommes prône la vérité, mais en même temps, nous incite à être hypocrite pour plaire et assez négligent sur l'exactitude de nos propos. Et cette culture, c'est aussi nous qui la faisons. Et c'est à nous de défendre la vérité dans nos propres actes, de développer une sorte d'hygiène scientifique qui empêchera plus facilement au mensonge politique de perdurer. Pour que la vérité triomphe et ne soit pas source de pouvoir à une minorité.

Et peut-être qu'un jour, le mensonge sera enfin interdit par la loi. Allumons donc en grand nos lumières pour que ce jour mette le mensonge politique au rang de malheur du passé.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Idées de politique
commenter cet article

commentaires

Bête spatio-temporelle 14/08/2009 21:24

Tout un tas de mots différents pour finalement parler de la même chose...

Disons que c'est un peu comme les vecteurs et leurs coordonnées en mathématiques : il y a la chose réelle, en soi (que tu appelles "La Vérité"), et la façon dont on la voit, qui dépend d'un référentiel (que tu appelles "Sa Vérité", et que Kant appelait "La chose pour moi"). Quant à "LA Vérité humaine", c'est un concept que j'ai du mal à m'imaginer, qui serait peut-être une chose réelle, en soi, mais avec une réalité qui se fait en considérant le cerveau humain. Un de mes profs me disait qu'une voiture, ça a une réalité qui est autre que la somme de ses composantes MEME CONSIDEREES AVEC LEURS INTERACTIONS. Et finalement il avait peut-être raison, mais cette réalité doit se considérer dans l'interaction entre la cervelle de l'humain et le tas de matière qui est rangé dans la case "voiture".

Pour les tracts, je crois que plus que tout, c'est l'émotion qui joue. Même quand on est rationnel, on part d'une émotion : telle théorie je la sens bien donc je vais chercher des arguments pour la défendre, j'ai trop peur de changer mes habitudes donc je trouve un prétexte pour ne pas aller en manif, le type qui dit ça est un peu zarbi donc je vais pas l'écouter... Et c'est toujours valable, pas seulement pour les tracts.

C'est pour ça qu'il faut AUSSI jouer sur l'irrationnel : une caricature de Sarko, un petit pamphlet, une jolie tournure de phrase...

Je pense aussi qu'il faut savoir assumer sa partialité, plutôt que de faire comme les journalistes qui font semblants d'être "neutres" (un terme que je déteste...) alors qu'il savent très bien qu'ils sont partiaux, et peut-être même plus biaisés que certains qui se revendiquent ouvertement de telle ou telle doctrie.

goeland60 14/08/2009 16:51

Est-ce que LA Vérité ne reste pas SA Vérité ?

Est-ce que La Vérité Universelle est quelque chose qui existe vraiment, d'une part, et qui a de la valeur, d'autre part ?

Je parle là de "vérité humaine", pas de "vérité des faits".

Même si ton article parlait LUI de la vérité des faits et des chiffres, je me demande s'il n'y a pas aussi une Autre Vérité, qui est cette Vérité Humaine, qui reste personnelle.

Par exemple, il est vain - à mon humble avis - de chercher à convaincre quelqu'un par des faits.

La conviction s'appuie sur des faits, mais elle se transmet d'individu à individu d'abord par cette "vérité humaine", avant de passer ensuite par des faits.

Un tract, par exemple, doit s'appuyer sur des faits exacts, mais est-ce cela qui va vraiment retenir l'attention, qui va vraiment faire que l'on écoute l'autre ?

Je pense que cela passe plus par la sincérité de celui qui a écrit le tract et qui te le tend.

Même s'il a déformé les faits (ce qui ne joue pas en sa faveur du tout !) il reste la vérité humaine, sa vérité humaine, qui peut te donner envie de l'écouter.

C'est pour ça que les tracts doivent à mon avis s'appuyer autant sur cette vérité humaine que sur les faits.

Il m'est arrivé d'écrire des tracts (syndicaux), je me suis toujours basé sur des faits que je pensais être absolument exacts, mais on est venu me prouver que je les avais mal interprétés, ou qu'ils étaient incomplets.

C'est pour cela que mes tracts s'appuyaient aussi sur Ma Vérité, sur l'expression d'un vérité humaine, instinctive, qui transcende les faits.

On est proche de la foi (non religieuse ici) en fait.

Mais une foi qui reste un questionnement de l'autre.

Quand je tendais mes tracts à des gens c'était comme si je leur posais une question : "Quand pensez-vous, êtes-vous d'accord avec moi ? si vous pensez que je me trompe parlons-en, débattons. Comparons nos "vérités".

Seul ce débat, cet échange, peut permettre à La Vérité d'apparaitre, en tant que fruit de la confrontation de plusieurs Vérités.

Cela ne veut pas dire que Ma vérité était fausse, mais qu'elle était incomplète.
Et qu'il y avait bien un débat à mener, là où il n'y en avait justement pas auparavant !...

Tout cela est évidemment très discutable, j'en conviens :-)))

goeland60 13/08/2009 17:20

" La vérité n'est pas vendeuse ".

C'est ce qu'on dit. Et ça correspond à ce que tu décris, quand les gens (ou nous-même :-) cherchent à "vendre" une idée.

C'est un bon moyen de la reconnaître, en tout cas :

la vérité n'est pas à vendre :-)

goeland60 13/08/2009 16:20

Mais où ai-je donc rangé l'aspirateur ?? :-))

1000 fois d'accord avec ce que tu écris !

Présentation

  • : L'étoile du marin, site web de Corentin CHAROUSSET
  • L'étoile du marin, site web de Corentin CHAROUSSET
  • : Sciences humaines, exactes ou naturelles, philosophie, politique, arts... Je vous emmène sur les flots dans un voyage aux mille escales, avec toujours le même objectif dans la longue-vue : l'étoile du marin, ou l'idéal qui anime l'homme qui a de l'espoir.
  • Contact

Recherche