Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 09:59

Ah, la loi de la stabilité. Déjà, que je vous prévienne, c'est une appellation que je suis peut-être le seul à utiliser, mais je pense que c'est une bonne idée de nommer cette loi pour pouvoir la manipuler plus facilement.

 

I Enoncé

II Application à la matière

III Application aux organismes vivants : sélection naturelle

IV Sélection naturelle de conscience sous l'hypothèse des univers multiples

V Application aux régimes politiques, ou pourquoi le chaos peut être bon

 

Pour une application à l'Univers, attendre l'article sur la thermodynamique.

 

 

I Enoncé

 

« Soit un système S évoluant au fil du temps. Plus le temps passe, plus les états les plus probables de S sont stables. »

 

Ca s'explique par le fait qu'un état instable va vite partir, et que l'état stable va rester plus longtemps.

Un petit schéma où les états sont séparés par des traits.

 


A la fin les segments ont tendance à être plus longs, alternés de petits, mais on a plus de chances de tomber sur les plus longs (si tous les points sont équiprobables).

 

On pourrait peut-être généraliser cette loi à d'autres variables que le temps, mais le temps nous intéresse déjà beaucoup ^^. L'énoncé est de moi-même (on ne me l'a jamais formulée !), et tant pis si je n'ai pas fait de démonstration « mathématique » (parce que les probabilités, je serais bien enclin à dire que c'est une dégénérescence des maths, m'enfin là n'est pas la question).

 

II Application à la matière

 

Rien que là on voit à quel point c'est énorme.

Enormément d'édifices chimiques existent, bien plus que ceux qu'on observe. Et ce pas seulement parce qu'ils sont ailleurs, mais que pour beaucoup, on n'a pas le temps de les voir, parce qu'ils sont instables ! (En fait c'est même pire que ça, à vouloir les voir, il me semble qu'on les force à se ranger dans un état stable...) Du coup on n'étudie guère que des édifices stables, les autres on fait comme si ils n'existaient pas tellement c'est indétectable... Or, l'énergie potentielle, liée aux forces, mesure le degré d'instabilité de la position d'une particule, ce qui permet de savoir si elle aura tendance à partir ou plutôt à rester et former un édifice. Du coup, on peut prédire quels édifices sont « viables », ce qui permet de prédire l' «  existence » de molécules inconnues.

 

III Application aux organismes vivants

 

Les êtres vivants qui survivent sont ceux qui se débrouillent le mieux dans leur environnement. C'est pas seulement une histoire d'être adapté, y a plein d'autres paramètres : on pourrait appeler ça « le bol ».

Le métabolisme des êtres vivants joue dans la survie, et la survie aide à avoir le temps de se reproduire donc de transmettre ses gènes. Or, les gènes déterminent en partie le métabolisme, suffisamment pour que certains allèles (version d'un gène) aient tendance à disparaître, comme les allèles dominants létaux, et que d'autres restent longtemps, comme ceux à l'origine d'un nouveau capteur (oeil, capteur de champ électrique...) relié à un système de réponse (cerveau+muscles, moëlle épinière+muscles...). La vie existe depuis quand même pas de temps sur Terre, donc on a de quoi penser que beaucoup d'allèles instables ont disparu et que ceux qui sont restés sont plutôt performants. Après, il y a des complications : beaucoup de gènes ne s'expriment pas, en tout cas pas simplement, et chez beaucoup d'espèces, il reste des allèles nocifs, mais récessifs, c'est-à-dire qu'ils ne s'expriment que lorsque l'autre allèle de la paire de chromosomes est identique. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle les enfants nés de l'inceste sont souvent maladifs : en s'accouplant avec un être génétiquement proche, on a plus de chances que les enfants aient de nombreux allèles en double, comme...les allèles nocifs récessifs ! « J'ai fait un rêve ils crevaient tous la gueule ouverte ! A FORCE D'ETRE CONSANGUINS ! » (c'était la parenthèse Sidilarsen).

 

IV Sélection naturelle de conscience sous l'hypothèse des univers multiples

 

Vous connaissez la théorie des univers multiples ? C'est comme dans le roman A la croisée des mondes : le hasard existe, mais toutes les possibilités sont prises, c'est juste que pour chaque possibilité se crée une ligne de temps spécifique. On a une divergence de la ligne de temps, qui crée ce qu'on appelle des univers parallèles, sauf qu'ils ne sont pas du tout parallèles.

 

Maintenant, considérons un être humain h. Supposons que cette théorie est vraie, même si on n'en sait rien, c'est juste pour voir. Supposons que l'instant de mort de h dépend du hasard. Supposons que l'on perde sa conscience de soi à sa mort.

 

Les possibilités sont tellement nombreuses qu'on peut se dire qu'il doit bien y avoir une ligne de temps où h vit très longtemps.

 

Du coup, il y a un moyen d'avoir une idée de la véracité de cette théorie. Si vous vous voyez mourir pas spécialement tard, on ne peut rien dire. Mais si vous vous voyez mourir étonnamment tard, au point que vous vous dites que vous avez dû avoir beaucoup de chance (si on peut appeler ça de la chance...), alors peut-être êtes vous la version de votre personne qui a effectivement eu une longueur de vie improbable mais possible, et que cette théorie des univers multiples est vraie. N'hésitez pas à diffuser ce message, on sait jamais, gros enjeux, très gros. Par contre, si vous vous voyez vivre genre 120 ans, dites vous bien que vous risquez d'être l'un des seuls de la Terre de votre ligne de temps !

 

Bon, j'ai encore digressé sur ce chapitre, mais au moins c'était intéressant, je garde (je suis en mode asservissement et j'affiche mes infos !).

 

V Application aux régimes politiques, ou pourquoi le chaos peut être bon

 

Ah, là c'est violent. C'est même hard de chez hard.

 

Les régimes politiques suivent la loi de la stabilité ! Et manque de pot, les démocraties sont instables et les dictatures stables ! Même si les dictatures modernes ont peu duré, c'était souvent à cause de l'action extérieure, ou à cause de leur capacité insuffisante à freiner les gens dès l'affrontement psychique.

 

Le truc, c'est qu'on risque d'arriver, dans probablement bien longtemps, à un régime politique hyper stable, quasiment impossible à changer. Or sans changement, pas de progrès (y a des gros abrutis de droite qui pensent le contraire lol). Et sans progrès, le travail de l'homme ne vaut pas grand chose. Déjà, il se peut que ce soit une société bien pourrie : si c'est le cas, c'est vraiment dommage qu'il ne puisse pas y avoir de progrès !

 

Dans ce cas, une seule solution : la révolution. Mais pour qu'elle arrive, il lui faut une force incroyable, une force qui serait telle qu'elle amènerait à un changement hyper radical, une force du désordre, une force du chaos. Et là, ce qu'on appelle chaos (à savoir suivre des règles immorales genre tuer tout le monde) se révèlerait être du bon côté, car ça peut régresser, mais on quitte l'hyper stabilité et on peut avoir d'autres possibilités par la suite, meilleures. Mais puissions nous ne pas à avoir à en arriver là...

J'écrirai un livre là dessus, pour tout dire, un roman d'essai pour m'entraîner avant les choses sérieuses : écrire Omblio^^.

 

Vous voulez éviter d'avoir à laisser au chaos de sauver le monde ? C'est simple : soyez rebelle. Sauvez le monde avant qu'il ne soit pourri. Et puis, pour être réaliste, je vais le dire franchement :

si on arrive à une telle société, y aura pas cette force du chaos. Tous éliminés. Ce sera MORT.

 

Alors bougeons nous ! Travaillons de concert pour le bien d'un monde de paix !

Partager cet article

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Sciences
commenter cet article

commentaires

goeland60 12/09/2009 23:23

Un salut en passant. Très intéressant (je suis fan comme tu le sais ;-))

J'ai hâte de pouvoir un jour lire le roman-essai que tu écriras sur ce sujet.

(Je trouve que c'est quand même écrit petit pour mes yeux, en plus avec le lettrage blanc sur fond noir, je vais t'envoyer l'addition pour ma prochaine paire de lunettes :-))

Je te donnerai bientôt l'adresse de mon blog (presque fini) sur lequel il y a un sujet qui parle du chaos qui nous attend ;-)

Bon weekend à toi.

Bête spatio-temporelle 14/09/2009 12:07



C'est pas un mélange de roman et d'essai, et c'est un roman qui est un essai dans le sens où j'essaye d'écrire un roman correctement. Un essai avant Omblio, que je ne peux pas me permettre de
rater.
Pour l'écriture, faut que j'aille voir ça dans les options, tu as raison, c'est trop petit...



Présentation

  • : L'étoile du marin, site web de Corentin CHAROUSSET
  • L'étoile du marin, site web de Corentin CHAROUSSET
  • : Sciences humaines, exactes ou naturelles, philosophie, politique, arts... Je vous emmène sur les flots dans un voyage aux mille escales, avec toujours le même objectif dans la longue-vue : l'étoile du marin, ou l'idéal qui anime l'homme qui a de l'espoir.
  • Contact

Recherche