Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 10:36

 III Les pertes d'énergie

 

1- Le mouvement perpétuel


Certains scientifiques ont cherché à construire des machines en mouvement perpétuel ne nécessitant pas d'apport en énergie, du moins après l'avoir mise en marche. Pour y arriver, l'idée était de récupérer l'énergie perdue. Par exemple, Archimède a imaginé une machine en mouvement perpétuel grâce à de l'eau et à une vis bien pensée :


 


L'eau fait tourner la vis comme un moulin, qui fait remonter de l'eau dans la vis et tombe à nouveau...à l'infini.

On a essayé, et à chaque fois ça ne marchait pas. Les shadoks aussi ont essayé : tout comme les armes anti-Gégène, ça ne marchait pas. En fait, il y a toujours des pertes soit par frottements, (les pièces se frottent et perdent de l'énergie sous forme de chaleur), soit par glissement, soit par je ne sais quoi. Et en pratique, on peut réduire les pertes, mais pas les éliminer. Michelin se targue d'ailleurs ostensiblement sur un écran géant à Clermont-Ferrand d'éviter l'émission de plein de tonnes de C02 à cause de certains de leurs pneus qui adhèrent bien donc perdent moins d'énergie cinétique en tournant « dans le vent », ce qui fait que la voiture a besoin de moins de carburant pour aller à la même vitesse avec la même charge. Mais moi je préfère leur prototype de voiture électrique à quatre petits moteurs, un pour chaque roue, c'est vachement plus moderne.


2- Un moteur ça chauffe ! Théorème de Carnot


Un moteur est un système thermodynamique qui crée de l'énergie mécanique. Dans les voitures au diesel, on utilise une source de chaleur (qui vient de la réaction chimique) pour faire tourner les roues.

Seulement voilà, un moteur ça chauffe ce qu'il y a à l'extérieur, ce qui veut dire qu'il y a des pertes par chaleur (échange d'énergie thermique). Le théorème de Carnot dit qu'un moteur ne peut fonctionner sans être en contact avec une source froide, ce qui veut dire qu'on aura beau faire du mieux qu'on peut, il y aura des pertes d'énergie. Pour vous donner un ordre d'idée et si je me souviens bien, un moteur diesel a un rendement de 28 %, une centrale nucléaire c'est plutôt 33%, et les panneaux photovoltaïques c'est dans les 17 %, mais ça évolue très vite. D'où l'intérêt de miser sur un recyclage maximal.


3- Recyclage


Eh ben parlons en du recyclage. Une des premières choses à savoir est que pour recycler, « il faut arrêter de penser que la merde c'est de la merde ». Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme : les déchets doivent être considérés comme un tas de briques qui pourraient former des choses plus intéressantes si on construit bien avec. Je ne comprends d'ailleurs toujours pas pourquoi on n'oblige pas les entreprises à utiliser des matériaux recyclés. Quand j'avais 9 ans, j'avais entendu que le papier pouvait être recyclé 7 fois, le plastique 4 fois, et le verre à l'infini. Ca me paraissait donc évident que les matériaux que j'utilisais étaient souvent en recyclé, et qu'il suffisait de les jeter à la poubelle pour les recycler si c'est encore possible. Grosse erreur : les entreprises ne recyclent que très peu, et il faut souvent se faire chier à trier ses déchets soi même parce qu'on ne veut pas créer plus de machines pour le faire, non, mieux vaut accuser le citoyen lambda pour mieux épargner les entreprises, soyons capitalistes jusqu'à l'épuisement des ressources où y aura plus rien à se mettre sous la dent, et on n'aura plus qu'à roter comme des gros cons, super !

Bon, revenons à nos moutons. Les êtres vivants sont d'immenses machines à recycler. Une molécule nommée ATP est constamment utilisée et recyclée, à un tel point qu'un organisme humain adulte en produit plusieurs kilogrammes par jour, alors qu'aux dernières nouvelles, un être humain ça prend pas plusieurs kilos par jour. Sauf si on considère les morphales comme des êtres humains, mais mieux vaut ne pas se poser la question, car je risquerais d'avoir le même statut juridique qu'un porc et de me faire charcuter tout cru !

Le père Schrödinger (qui lui aussi a trahi dans les années 1930, faut voir son histoire de chat mort-vivant, même l'article désencyclopédique est plus véridique... -_-) a écrit un livre sur la thermodynamique de la vie, What is life ? . Il y dit que les organismes vivants ont ceci de spécial que leur entropie diminue, ce qui ne peut se faire qu'en libérant de l'énergie sous forme de chaleur. Et ce serait même le cas de tous les systèmes où l'on recycle. Mais si c'est vrai, et qu'on vit dans un monde où l'homme recycle massivement ce qu'il produit et utilise, n'y aurait-il pas un risque de réchauffement climatique ? A vrai dire je n'en sais rien, et j'espère bien que non, car on serait vraiment dans la merde ! Remarquez, cette merde là aussi on pourrait la « recycler », qui sait...


N'hésitez pas à commenter cet article ! Et s'il y a des scientifiques connaisseurs parmi vous, aidez moi à le rendre moins superficiel !

Partager cet article

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Sciences
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'étoile du marin, site web de Corentin CHAROUSSET
  • L'étoile du marin, site web de Corentin CHAROUSSET
  • : Sciences humaines, exactes ou naturelles, philosophie, politique, arts... Je vous emmène sur les flots dans un voyage aux mille escales, avec toujours le même objectif dans la longue-vue : l'étoile du marin, ou l'idéal qui anime l'homme qui a de l'espoir.
  • Contact

Recherche