Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 17:03

On en entend parler tout le temps, en France, les élections présidentielles arrivent.

A l'adresse des non votants revendiqués (ou pas)

Lors des élections, on va choisir qui va prendre tel ou tel poste hiérarchique dans l'Etat. Pour ma part, je suis opposé à la hiérarchie, du moins, je pense que ce n'est pas le meilleur fonctionnement politique. Alors pourquoi vais-je voter aux élections ? Je pourrais très bien dire "Ne votez pas, instaurez la démocratie !". Le problème, c'est que sur le coup, il y aura forcément une masse de gens qui ne m'écouteront pas, et qui iront voter quand même plutôt que de construire la démocratie, dans laquelle il n'y a pas de chefs. Pourquoi n'y-a-t-il pas de chefs dans la démocratie ? Si vous ne le savez pas encore, lisez l'article La démocratie, ou l'intelligence collective .
Du coup, c'est assez impertinent de s'opposer au système en refusant de voter : les institutions sont là, et ce n'est pas en protestant contre elles de manière très minoritaire (ben oui, il faut reconnaitre ce rapport de force !) qu'on les remplacera par d'autres meilleures.

Un argument qui tue

Aux non votants, j'ai aussi un très bon argument à opposer : il y aura forcément un candidat élu, et comme les candidats ne se valent pas tous, il faut choisir le meilleur.

Choisir le meilleur.

C'est ce qu'il faut faire.

Hélas, ce n'est pas ce que la plupart des gens cherchent à faire.

 

Heberger image

Quand on a le choix entre plusieurs possibilités, c'est assez logique de choisir la meilleure... Non ?

 

Un système quelque peu caricatural

Qui était le meilleur candidat aux présidentielles de 2007 ? Au vu de son programme et de sa sincérité, je dirais Olivier Besancenot. L'explication est trop longue pour que je la mette ici. Donc si tout le monde avait cherché à voter pour le meilleur candidat, après l'avoir déterminé, ce qui est d'un bon sens pourtant extrêmement basique, le résultat aurait été : Besancenot : 100% ; les autres : 0%.
Ça peut sembler un peu caricatural, mais cette caricature n'est que la conséquence logique du système.
On peut l'éviter de deux manières :
-S'organiser collectivement pour que chaque candidat reçoive la part de voix qu'il mérite : Le Pen, 0%, Sarkozy, 0%, Besancenot, disons 70 %, peut-être 15 % pour les Verts à cause d'une idée intéressante que Besancenot n'a pas, etc. Pratiquement impossible.
-Avoir la possibilité de voter pour plusieurs candidats à la fois. Du coup, les justes proportions peuvent se déterminer de façon individuelle, pourvu qu'on ait assez de voix. Proposition intéressante, mais ce n'est pas le fonctionnement actuel.

Que les choses seraient différentes s'il y avait un vote contre et la possibilité de voter pour plusieurs candidats ! Genre trois voix par personne à répartir comme on veut, à ceci près qu'il y a une voix contre maximum.

Avec le vote contre, Sarkozy il serait pas passé en 2007... :-d

Si j'ai une conclusion pour les élections présidentielles et législatives à venir, et bien d'autres d'ailleurs, elle est archi simple :

Faute de mieux, déterminons le meilleur candidat, et choisissons le.

Maintenant si vous avez quelque chose à dire, dites le ou taisez vous à jamais !

Partager cet article

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Politique
commenter cet article

commentaires

BeuhBeuh 25/10/2011 22:58



Non, tu ne comprends pas que le soucis n'est pas seulement la forme de tes discours, mais vraiment ton attitude envers les autres. Tu ne comprends pas que ton opinion ne sois pas celle qui
prévaut, tu te dis ouvert aux discours, mais refuse de discuter. Tu es totalement incapable de remettre en cause tes idées devant celle des autres. Bref, tu as tes convictions que tu as inventées
et qui sont pour la plupart assez inutiles. En exemple ton opérateur convergence qui ne sert absolument à rien, il n'apporte aucun intéret à la résolution d'un problème. Je pense aussi que
beaucoup de gens te rejetent car tu essaies toujours de forcer les autres à accepter tes idées, mais tu ennuies les autres à agir comme cela. Tu es aussi trop agressif dans tes discours , où
quand tu t'adresses à un professeur. Tu manques de respect énormément envers les autres, et c'est surtout cela qui te pénalise. Quand tu viens en cours pour dormir, tu es affligeant et tu génes
les autres en énervant les enseignants. Tu dis vouloir changer et c'est peut être vrai, mais tu es dans un comportement presque autiste, où tu ne vis que pour toi, dans ton monde, que tu méprise
les autres et que finalement tu n'y arriveras jamais. Car tu ne respecte personne à part toi même, tu penses que tu es plus intelligent et donc dans tes rapports cela ce ressent. C'est pourquoi
tu es incapable de discuter avec quelqu'un et d'accepter ses idées car tu te crois supérieur à tout interlocuteur. Je ne peux te donner qu'un seul conseil, que les gens autour de toi ont tous
compris, on est pas le centre du monde que ce soit toi ou moi, alors agis en conséquence.



Bête spatio-temporelle 30/10/2011 16:54



BeuhBeuh, si tu n'aimes pas ce que je fais, pourquoi viens-tu si souvent sur mon blog ?



Sacha 22/10/2011 17:30



Je vais te raconter une petite histoire pour que tu comprennes mieux,


Il existait il y a bien longtemps un Mr Dy., ce messieur vivait en harmonie avec lui même mais dès son plus jeune âge se rendait bien compte qu'il n'était pas comme tout les autres puisqu'il
jouait tout seul dans la cour de récréation. Profitant de ce temps libre, il se mis a imaginer un monde meilleur avec ses certitudes personnelles. Critiquer par les autres enfants durant son
adolescence, ces certitudes s'établirent comme principe et il fut coupé de toute réalité, passant au dessus des moqueries. Jusque là, dirons nous, le personnage ne souffre d'aucun problèmes
jusqu'au jour où il se rend compte que penser à un monde meilleur ne suffit pas à le rendre meilleur. Il entreprend alors de communiquer aux autres sa vision à travers des
actes, et là vient le hic, puisque toutes ces années durant il n'avait pas assimiler la façon dont les autres communiquaient, il ne réussit à se faire accepter que par très peu de gens.
Déconcerté par ce fait et par toutes ces années écoulés, il attendit patiemment en propageant ses idées à 4 ou 5 personnes. Puis vint la révolution, une aubaine pour cette personne. Un système
anarchique fut mis en place avec un droit à tous à une participation à la vie politique et culturelle. Mr Dy. avait toujours des certitudes qu'il s'était forgé à travers toute ces années
et à chaque réunion il prennait partit pour des sujets comme la polygamie ou l'arret du nucléaire, l'utilisation massive d'énergie dite renouvelables, l'interdiction du mensonge et bien
d'autres... Toutefois, il oublia une chose, la façon de communiquer. A la première réunion il commenca soutenu par ses 4 ou 5 camarades à expliquer sa vision des
choses et pourquoi on devrait faire comme ceci d'une façon maladroite. A chaque fois que quelqu'un lui proposait une alternative, lui ne comprennait pas, il était toujours sur de lui. Petit
à petit ses 4 ou 5 camarades finirent pas se lier à d'autres personnes puisqu'ils étaient dans une société anarchique plus tolérante qui les acceptaient enfin, et
délaisserent Mr Dy. avec ses idées. Mr Dy. toujours fidèle à sa vision des choses finit par être victime de ces certitudes et vivait désormais seul, exclut de 'son' système. Mais le
paradoxe est là, c'est que ce Mr Dynamite, s'il été resté dans un système capitaliste aurait pu avoir un emploi en ayant des compétences dans un domaine où le travail n'est pas entièrement fondé
sur la communication, il aurait peut etre pû avoir une famille avec un de ces 4, 5 amis qu'il avait.


Fin de l'histoire..



Bête spatio-temporelle 23/10/2011 22:08



Donc si j'ai bien compris, ce Monsieur Dynamite, c'est moi. Et j'aurais un problème à propos de la façon de communiquer.


 


Je sais que le fond est plus important que la forme, hélas, trop de gens accordent plus d'importance à la forme qu'au fond. C'est ainsi que certains beaux parleurs arrivent à mettre de leur côté
plus de gens même si le fond de leur propos n'est pas forcément meilleur...


 


Et bien, je songe à soigner la forme de ce que je fais. On m'a souvent dit de le faire et j'essaye de le faire parce qu'il faut bien un peu s'adapter.


 


Dis moi ce qui me reste à améliorer du point de vue de la forme et je t'en serai reconnaissant. Si le problème n'est pas celui là, merci de m'expliquer ce que je n'ai pas compris.



Sacha 20/10/2011 21:56



Mr Corentin,


1-Faire partie d'une société anarchique, c'est avant tout faire partie de la société. Si dans un système capitaliste vous avez du mal a vous intégrer socialement (apparement) ce sera pire dans
une société anarchique qui impose des rapports sociaux beaucoup plus nombreux.


2-La décision d'un vote est personnel, influencer les autres en exposant ton point de vue n'apporte rien si tu parles du personnage et pas du fond


3-L'interet personnel inclut l'interet général, des personnes se sentent mieux parce qu'elles aident des gens; chacun à ses priorités, et la tienne en est une parmi tant d'autres.


4-L'abstentionnisme est pris en compte par ex. en 2002, il y a toujours beaucoup de discussion autour de ce sujet à chaque élection et sachant le nombre de désinterressés via les
sondages ou l'augmentation par rapport aux quinquénnats précédents, on peut determiner le nombre de votes protestataires. Sachant que 15% d'abstention en plus ferait beaucoup plus de bruit
que 5% de vote en plus pour 3 partis différents.


5-Il faut des idées derrière une révolution, on ne fait pas une révolution parce que Sarkozy c'est pas bien. De plus, si la majorité des gens ont voté pour lui pour sa politique de rigueur sur la
sécurité et sur l'économie ce n'est pas anodin; et il n'a pas été mauvais de ce point de vue là (du point de vue des francais en général). Il n'est devenu impopulaire qu'au début de la crise,
donc pour les francais c'était un bon président jusqu'a 2009-2010.


Je reste dans les faits ce que je veux dire c'est que tu n'arriveras pas à convaincre quelqu'un de voter s'il ne veut pas car tes arguments ne sont pas logiques, si tu veux être crédible
argumentes; dire: faux même si j'aimerai, pas moi... c'est pas convaincant.


Bonne journée.



Bête spatio-temporelle 21/10/2011 22:34



"Faire partie d'une société anarchique, c'est avant tout faire partie de la société. Si dans un système capitaliste vous avez du mal a vous intégrer socialement (apparement) ce sera pire dans une
société anarchique qui impose des rapports sociaux beaucoup plus nombreux."


 


Ah, moi qui voyait une société anarchique comme faite de gens plus tolérants... Si les gens sont plus tolérants, je serais accepté plus facilement.


 


"La décision d'un vote est personnel, influencer les autres en exposant ton point de vue n'apporte rien si tu parles du personnage et pas du fond"


 


Je ne voulais pas prouver que Besancenot était le meilleur candidat en 2007, je m'en servais juste comme exemple pour défendre l'opinion principale de cet article : il faut voter pour le
meilleur.


 


"L'interet personnel inclut l'interet général, des personnes se sentent mieux parce qu'elles aident des gens; chacun à ses priorités, et la tienne en est une parmi tant d'autres."


 


Je vois pas trop où tu veux en venir.


 


"Sachant que 15% d'abstention en plus ferait beaucoup plus de bruit que 5% de vote en plus pour 3 partis différents."


 


Oh oui, l'abstention c'est un coup à laisser passer les Le Pen et les Sarkozy. Ou pas. Dans tous les cas, tu fais fausse route en refusant de voter pour le meilleur candidat.


 


"Il faut des idées derrière une révolution, on ne fait pas une révolution parce que Sarkozy c'est pas bien."


 


Ça peut être un facteur qui joue...


 


"pour les francais  c'était un bon président jusqu'a 2009-2010"


 


Tu négliges les très fortes contestations envers lui qui ont commencé avant son élection ainsi que les émeutes du 6 Mai 2007 -du jamais vu dans l'histoire de la Vème République !


"Je reste dans les faits ce que je veux dire c'est que tu n'arriveras pas à convaincre quelqu'un de voter s'il ne veut pas car tes arguments ne sont pas logiques"


 


Si, mes arguments sont logiques : on le choix entre plusieurs candidats de valeurs différentes, or, quand on a le choix entre plusieurs éventualités, il faut choisir la meilleure, en conséquence,
il faut voter pour le meilleur candidat. Ça tient debout mieux que du béton.



Bête spatio-temporelle 19/10/2011 23:58



"De plus, les révolutions ne se font jamais dans un climat agréable, pire est le candidat, meilleure sera la possibilité d'avoir ton changement de système puisqu'il imposera ses idées qui seront
en profond désaccord avec la majorité de la population. "

Aïe, faut croire que oui. Peu avant que Sarkozy soit élu, je me suis dit : "Si ça se trouve, il vaut mieux que Sarkozy soit élu, comme ça il y aura une révolution et au final, on aura plus gagné
que perdu.". Ce à quoi ma mère m'a répondu : "La politique du pire, c'est un truc de gauchistes !". "gauchistes" au sens péjoratif.
Que s'est-il passé ? Sarkozy a été élu, on se tape depuis cinq ans sa politique désastreuse, et il n'y a eu aucune révolution salvatrice.

Sacha, ne serais-tu pas gauchiste ?



Sacha 19/10/2011 18:43



Bonjour Mr Corentin,


1-On ne peut pas créer une société anarchique avec des personnes comme toi.


2-Voter est un choix personnel, chacun a son opinion sur la question et Mr Besancenot est un candidat comme les autres.


3-Chaque personne qui vote en y réflechissant (et tu n'es pas le seul), le fait en son interêt. Donc en caricaturant on arrive pas a 70/15 (=85?) car les autres candidats expriment d'autres
interêts.


4-L'abstensionnisme est un facteur pris en compte a chaque élection, ne pas voter pèse sur la balance. En prenant compte de l'évolution de la population, une variation d'abstensionnisme montre un
signe de protestation.


5-Si tu es convaincu que la hierarchie est une mauvaise chose, ne vote pas puisque tu n'es pas en accord avec tes idées. De plus, les révolutions ne se font jamais dans un climat agréable, pire
est le candidat, meilleure sera la possibilité d'avoir ton changement de système puisqu'il imposera ses idées qui seront en profond désaccord avec la majorité de la population.


6-La crise économique est bien vraie. C'est vrai sans hierarchie, il n'y aurait pas de crise, mais il n'y aurait pas non plus d'économie.


7-La majorité des gens à l'heure actuelle préfére les plaisirs instantanés (TV, radio, mode, high-tech, ciné..), s'il y a une tranche de personnes qu'il faut cibler si tu veux peser sur la
balance c'est celle là (et non celle des abstensionnistes).


Argumentez..


 



Bête spatio-temporelle 19/10/2011 23:56



"On ne peut pas créer une société anarchique avec des personnes comme toi."

Et pourquoi donc ?

"Voter est un choix personnel, chacun a son opinion sur la question et Mr Besancenot est un candidat comme les autres."

Veux-tu dire qu'il valait autant que tous les autres ?

"Chaque personne qui vote en y réflechissant (et tu n'es pas le seul), le fait en son interêt."

Pas moi. Moi je vote pour l'intérêt général.
Pour te prouver que je ne fais pas des choix dans mon intérêt mais plutôt dans l'intérêt général, j'ai un argument à te donner. En master 1 de physique où je suis à Grenoble, nous avons une
matière assez pourrie qui s'appelle "Insertion professionnelle". Le genre de truc où on a des cours d'économie et où on apprend à rédiger un CV. J'ai proposé sérieusement -et naïvement- de faire
de cette matière une véritable action pour l'insertion professionnelle en tenant un propos de cette teneur : "Et si au lieu de faire ça, on manifestait pour qu'il y ait plus de postes au CNRS ?".
Car je le précise, les postes au CNRS sont très prisés par les élèves de ma classe, hélas, ils sont fort peu nombreux. Un camarade de classe a dit qu'il vaudrait mieux revendiquer plus de places
pour les doctorants (ceux qui font un doctorat, formation en 3 ans). J'ai été obligé d'admettre qu'il avait raison, le diplôme de doctorat étant un préliminaire à l'embauche au CNRS, il est
prioritaire sur les postes au CNRS. Cette assertion n'était pas dans mon petit intérêt, car dans le master 2 que je veux faire, 100 % des élèves qui veulent poursuivre en doctorat y arrivent. Si
j'agissais uniquement pour mon intérêt, je me serais dit : "Rien à foutre, moi je sais que je poursuivrai en doctorat, je vais continuer à défendre les postes au CNRS.". Mais je ne l'ai pas fait.
Car je défends l'intérêt général.
Sacha, sache que les gens ne défendent pas toujours leurs petits intérêts personnels.

"L'abstensionnisme est un facteur pris en compte a chaque élection"

C'est faux : aucune force suffisante, et surtout aucun texte de loi ne prend en compte l'abstention. D'ailleurs, c'est dommage.

"En prenant compte de l'évolution de la population, une variation d'abstensionnisme montre un signe de protestation. "

On peut aussi interpréter ça comme un désintéressement de la vie politique, ce qui est tout autre qu'une protestation... Donc pas tout-à-fait d'accord sur ce point.

"Si tu es convaincu que la hierarchie est une mauvaise chose, ne vote pas puisque tu n'es pas en accord avec tes idées."

Mes idées c'est faire les choses bien, et quand j'ai le choix entre plusieurs options qui ne se valent pas toutes, j'essaye de choisir la meilleure. Si nous n'avions pas le droit de vote, je
crains fort que nous serions plus proches d'une société de type dictatorial : est-ce que tu désires ?



Alexandre 15/10/2011 08:45



Bon alors, nous voila samedi matin et j'ai pas mal de boulot à faire avant le match de rugby à 10 heures, mais je vais quand même prendre le temps de répondre à ce que tu dis parceque bon voila
quoi...


"Dans la démocratie, il n'y a pas de hiérarchie". La démocratie c'est : "La démocratie est le régime politique dans
lequel le pouvoir est détenu ou contrôlé par le peuple (principe de
souveraineté), sans qu'il y ait de distinctions dues la naissance, la richesse, la compétence". Sauf que cette définition
marchait très bien dans les cités grecques antiques de quelques milliers d'habitants où les occupations de chacuns étaient assez limitées. Aujourd'hui, pour gérer un pays de 60 millions
d'habitants, nous sommes obligés d'adopter une démocratie indirecte avec un président. Voter pour un candidat, c'est lui faire confiance! Il faut bien comprendre que la personne qui travaille 8
heures par jour n'a pas forcement envie, en rentrant chez lui, de passer encore du temps à faire de la politique. Et même si je conçois plus les politiques actuels comme des egocentrique à la
quête de leur propre satisfaction ( à gauche comme à droite hein), je ne vois pas trop comment faire.


Une chose est claire pourtant, ton passage sur Olivier Besancenot fait très peur. Ce personnage est complètement en opposition de phase avec ce qu'il dit. Il s'agit de l'antiriche par défaut
alors qu'il gagne lui même 4752 € net par mois (chiffre de 2007), ce qui est quand même confortable pour un facteur...


Bref, voila encore un de tes article où tu expose ton point de vue comme vérité générale. Si c'est ca pour toi la démocratie, alors il faudrait peut être voir à te remettre en question. Crois moi
tu es loin d'être intelligents et tes mots sont loin d'être paroles d'Evangiles...


ALex



Bête spatio-temporelle 20/10/2011 00:11



"Sauf que cette définition marchait très bien dans les cités grecques antiques de quelques milliers d'habitants où les occupations de chacuns étaient assez limitées. Aujourd'hui, pour gérer un
pays de 60 millions d'habitants, nous sommes obligés d'adopter une démocratie indirecte avec un président."

Tu pointes du doigt quelque chose d'intéressant : impossible de faire une assemblée générale à 40 000 personnes.
Je conçois la démocratie généralisée comme un agrégat de petites unités autonomes : chaque village, chaque quartier aurait ses assemblées générales. Le risque ? Que ces communes se ferment les
unes aux autres. Ou que les règles en place diffèrent trop d'une commune à l'autre, ce qui serait très problématique pour les voyages.
La solution ? La tolérance et l'ouverture d'esprit.
Sujet intéressant que celui, je considère le débat largement ouvert.

"Ce personnage est complètement en opposition de phase avec ce qu'il dit."

J'ai pourtant l'impression qu'il est très sincère !

"il gagne lui même 4752 € net par mois (chiffre de 2007)"

1 : ce n'est pas un mal, si cet argent est bien géré... Par exemple en le distribuant aux plus nécessiteux.
2 : moi il me semblait que c'était 1200 €, mais peut-être que ton nombre est exact car il tient compte des autres sources de revenus que son salaire.

"Une chose est claire pourtant, ton passage sur Olivier Besancenot fait très peur."

Chtite question : selon toi, c'était qui le meilleur candidat en 2007 ?

"Bref, voila encore un de tes article où tu expose ton point de vue comme vérité générale."

C'est justement ça, l'intérêt, que ce soit général. Cela permet d'embrasser plus de choses à la fois.

"Crois moi tu es loin d'être intelligents"

Allez vas-y, explique moi pourquoi.



Présentation

  • : L'étoile du marin, site web de Corentin CHAROUSSET
  • L'étoile du marin, site web de Corentin CHAROUSSET
  • : Sciences humaines, exactes ou naturelles, philosophie, politique, arts... Je vous emmène sur les flots dans un voyage aux mille escales, avec toujours le même objectif dans la longue-vue : l'étoile du marin, ou l'idéal qui anime l'homme qui a de l'espoir.
  • Contact

Recherche