Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 12:17

Je le pressentais déjà avant, mais tout s'est clarifié dans ma tête le jour où j'ai entendu cette histoire terrible. Je vais donc raconter cette histoire telle qu'on me l'a racontée pour vous faire comprendre ce que je pense avoir compris.

Juin 1944. La France est occupée par la racaille nazie. Un nombre important de Français laissent faire leur exactions, certains les soutiennent même dans leurs erreurs en livrant des juifs innocents, destinés aux camps de concentration, et à la mort industrielle. Les soldats américains s'apprêtent à débarquer en Normandie pour battre les nazis, jusqu'alors maîtres d'une grande partie de l'Europe.
La direction nationale des maquis de France ordonne à tous les résistants français à l'occupant nazi, cachés dans la cambrousse plutôt que vivant en ville, d'attaquer les nazis les plus proches en même temps que les Américains débarqueront. Evidemment, il y a eu des fuites : même si ça arrangeait les résistants que les nazis ne soient pas au courant, il n'ont pas réussi à cacher l'information : elle s'est propagée, et les nazis ont été au courant. La direction nationale des maquis (comprendre par là "des résistants à l'occupation nazie") a donc annulé toutes les attaques le jour du débarquement. Un seul maquis a attaqué : celui de Corcieux, dans les Vosges. Il y avait une personne qui avait un compte à régler avec le chef de son maquis, et au lieu de dire que toutes les attaques avaient été annulées, elle a dit qu'il fallait attaquer les nazis. Cela a donné lieu à un massacre avec plusieurs milliers de morts, ravageant la ville de Corcieux, déjà meurtrie par la première guerre mondiale, en faisant d'elle une des plus en ruines de l'après guerre.

Comment une seule personne avait pu causer la mort de plusieurs milliers de personnes ? A elle toute seule ? Je me suis dit qu'un tel écart (une seule personne/plusieurs milliers de morts) avait pu être possible parce que cette personne portait avec elle une grosse désinformation.
Après tout, les nazis devaient se sentir tranquilles à l'intérieur des terres, ils s'étaient probablement préparés à contrer une attaque de maquisards. Et vu qu'en fait, il n'y en a eu qu'une seule, attaque de maquisards, ils ont pu concentrer leurs troupes sur Corcieux et ravager la ville... :-(

D'où ma pensée suivante : l'information comme la désinformation sont des concepts quantifiables, l'information porte en elle quelque chose de bien, la désinformation porte en elle quelque chose de mal. Toujours. Je vous donne des exemples pour mieux vous faire comprendre ce que j'entends par ces deux concepts là :

Ce qui relève de l'information :

+Savoir quelque chose.

Exemple : savoir que mettre un doigt sur chacun des trous d'une prise électrique, ça fait très mal.

+Découvrir quelque chose.

Exemple : découvrir que mettre un doigt sur chacun des trous d'une prise électrique, ça fait très mal. Ceci porte quelque chose de positif, parce que si on survit, on peut le dire aux autres, et les prévenir du danger. La personne électrisée survivante a eu très mal, mais si l'information circule bien, il y aura au final plus de bien que de mal.

+Enseigner des choses aux autres.

Exemple : enseigner à ses enfants que mettre ses doigts dans une prise électrique, c'est dangereux.

+Se souvenir de ce qu'on a vécu.

Exemple : se souvenir que mettre un doigt sur chacun des trous d'une prise électrique, ça fait mal. Forcément, si on ne s'en souvient pas, on ne risque pas de pouvoir prévenir les autres du danger...

Par extension : avoir des supports de conservation de l'information qui la conservent telle qu'elle est.

Exemples : le fait pour une clé USB de ne jamais déformer ni supprimer le contenu des fichiers qu'elle porte, le fait pour une personne de ne jamais déformer ni supprimer les souvenirs qu'elle a, le fait pour une feuille de papier de ne jamais déformer ni supprimer ce qui est écrit dessus...

+Mettre un doute sur ce que disent les autres.

Exemple : avoir un doute quand quelqu'un dit que le temps passe à la même vitesse partout.



On a ici trois aspects de l'information : création du vrai, transmission du vrai, suppression du faux.



Ce qui relève de la désinformation :

-Croire quelque chose de faux.

Exemple : croire que les Français n'ont pas la télévision.

-Refuser d'apprendre.

Exemple : refuser d'apprendre comment vivent les Français.

-Refuser d'enseigner des choses aux autres.

Exemple : refuser de dire aux autres que la Chine est un pays capitaliste.

-Oublier ce qu'on a vécu.

Exemple : oublier où on a mis son portefeuille.

Par extension : détruire un support de conservation de l'information.

Exemples : tuer une personne qui sait des choses qu'elle seule sait, brûler un papier avec une note unique, supprimer un fichier unique de son disque dur sans possibilité de le récupérer...

-Croire que tout ce que disent les autres est vrai.

Exemple : croire un économiste sur parole lorsqu'il dit que le capitalisme est le seul mode de fonctionnement économique possible.

 


On a ici trois aspects de la désinformation : création de la fausseté, transmission de la fausseté, suppression du vrai.



Voilà. Ce qui est étrange, là dedans, c'est que ça me fait beaucoup penser aux outils de la pensée scientifique et de l'esprit critique. Je me suis dit que peut-être faudrait-il que je développe de tels outils, non pas avec le dualisme manichéen information/désinformation mais avec le dualisme manichéen rentabilité/gaspillage. Y en a qui ont l'intelligence au feeling, pour ce genre de trucs, mais vu que moi je suis un peu lent, non, je me sens obligé d'expliquer tout ça déjà pour moi et ensuite pour les autres.

On pourrait se dire que c'est mal d'apprendre des choses aux gens méchants, mais moi je pense que si on leur  a appris des choses, le jour où ils seront dans la merde et qu'on viendra les aider, ils seront reconnaissants aux gens qui leur ont appris des choses, par gentillesse. L'information a une telle tendance à se répandre que je me dis que ça sert à rien de mobiliser des efforts énormes pour essayer de cacher ce qui pourrait être une "arme" pour les méchants.

 

Vive l'information ! A bas la désinformation ! Avec tous les exemples que j'ai donné avant, je crois que ça peut se comprendre ^_^

Partager cet article

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Philosophie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'étoile du marin, site web de Corentin CHAROUSSET
  • L'étoile du marin, site web de Corentin CHAROUSSET
  • : Sciences humaines, exactes ou naturelles, philosophie, politique, arts... Je vous emmène sur les flots dans un voyage aux mille escales, avec toujours le même objectif dans la longue-vue : l'étoile du marin, ou l'idéal qui anime l'homme qui a de l'espoir.
  • Contact

Recherche