Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2010 3 24 /03 /mars /2010 17:44

Ah la la, la langue française. Une Islandaise d'origine finlandaise m'a dit que le Français était une belle langue à entendre, mais que les Français ne voulaient absolument pas la changer, ce qu'elle n'appréciait pas.


Et c'est vrai. Les gardiens de la langue française, aujourd'hui, c'est une bande de sale classicistes, des conservateurs dans le domaine des arts et de tout ce qui est rangé dans la case « littéraire ». Ces intellectuels sont toujours là pour défendre la langue française « contre » l'Anglais, mais à côté de ça, ils ne se privent pas de l'imposer ailleurs, la langue française ! Comme si pour eux, cette langue était parfaite. Pfff.


academie francaise

Les membres de l'académie française se font aussi appeler « les immortels ». Rimbaud les traitait de vieux fossiles, mais je trouve que l'insulte n'est pas à la hauteur de la honte qu'incarnent ces vieux tas de neurones rigides et coincés.


Un certain François de Closets s'est opposé à la forme actuelle de la langue française et à la façon dont on l'enseigne : trop tournée vers l'élitisme et pointilleuse sur l'orthographe, défectueuse sur bien des points... Alors oui, parlons en un peu, des défauts :


-les genres. D'abord c'est débile d'en avoir : pourquoi une chaise serait-elle plus féminine qu'un tabouret ? Ensuite, le Français est une langue très, très machiste : très souvent le masculin l'emporte : "ils", "C'est différent.", "J'ai mangé."...
-la phonétique. On est munis d'un alphabet, et très souvent on est loin d'un alphabet phonétique. Le chiffre de 85 % de correspondance est totalement faux : dans "souvent", y a 7 lettres pour 4 sons (s, ou, v, ent), dans totalement, y a 10 lettres pour 7 sons, etc. Beaucoup de lettres muettes en fait, donc inutiles.
-la logique : pas de parenthèses, des mots basiques au sens assez flou (être, pour chacun/pour tous...)
-Pleins de trucs qui ne servent à rien. Notamment beaucoup de prépositions (dire "se débarrasser de" alors que "se débarrasser" ne permet aucune confusion, même chose pour "avoir besoin de" et "avoir besoin"...).


Et ainsi de suite. Et là où de Closets manque d'ambition, c'est qu'il dit : « Je ne crois plus à la grande réforme. ».

La grande réforme ? Le pire dans l'histoire est qu'il me semble que cette « grande réforme », pour lui, c'est une réforme de l'orthographe...


NON : la grande réforme, c'est la réforme de la langue ! Beaucoup ont parlé de la novlangue esquissée par George Orwell dans 1984, une langue qui brime la pensée en supprimant les mots qui permettent toute pensée critique susceptible d'amener à un renversement du parti en place.

La grande réforme, c'est créer la langue parfaite ! Une langue dont le principal but sera tout simplement d'aider les hommes à communiquer, avec le moins d'équivocité possible, mais qui pourrait tout à fait se décliner sous d'autres formes, d'autres tons : je pense surtout à la poésie. Parce qu'il faut toujours laisser un minimum de place aux alternatives même quand on est sûr d'avoir raison.


Une langue parfaite doit inciter à une pensée claire et à une transmission optimale de l'information. Sa forme écrite pourrait révéler le ton, le volume du son, signaler la gestuelle... Et puis cette langue devrait être universelle.


Bien entendu, ceci est très, très difficile à mettre en place. L'Esperanto est, il me semble, candidat à l'élaboration de cette langue parfaite. J'avoue n'être pas hyper bien renseigné, mais je vous invite vous aussi à jeter un coup d'oeil sur l'Esperanto : le jeu en vaut peut-être la chandelle...

Partager cet article

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Langues
commenter cet article

commentaires

Bête spatio-temporelle 11/12/2010 22:38



Maintenant que j'y pense, je me dis que cette langue universelle qui permettrait à tous les êtres humains de communiquer entre eux, on est déjà en train de la créer.


Ce sont les mathématiques.


Ce qu'il faudrait, c'est qu'il y ait plus de cours de maths, et qu'ils soient de meilleure qualité.


Si tout le monde parlait une langue universelle visant la communication la plus totale, et si chaque personne avait un esprit suffisamment ouvert pour s'intéresser à d'autres langues qui ne
peuvent pas prétendre à cette universalité, je pense que tout devrait bien se passer du point de vue de la langue.



Bête spatio-temporelle 29/10/2010 14:30



Ce n'est pas le conservatisme en soi que je critique, mais plutôt ce refus des académiciens de la langue française de reconnaître les faiblesses de leur langue, dont la plus flagrante pour nous
qui y sommes déjà pas mal habitués est son machisme.


Les reconnaître, pour ensuite les corriger : il y a beaucoup à faire de ce point de vue là, il faudrait que je fasse une liste des problèmes de la langue française, mais d'abord, il faudrait que
je mette la main sur un Bescherelle ^_^


Si je respecte les règles de la langue française actuellement, du moins, si j'essaye, c'est d'abord parce que c'est une habitude de longue date, ensuite, parce que je me rends compte que si
chacun se mettait à écrire avec l'orthographe qui lui plaît, on risquerait d'avoir une dispersion telle qu'il serait impossible de comprendre ce que veulent dire les autres, surtout qu'en plus,
il arrive que l'information, au sens informatique du terme, soit mal transmise, et cela accentue l'écart aux règles.


Au final, ça deviendrait du grand n'importe quoi, et plus personne ne se comprendrait.


 


Ce qu'il faudrait, c'est que tout le monde comprenne les défauts de nos langues au lieu de se dire "C'est comme ça." ou "J'en ai rien à foutre", je pense que c'est surtout une question de
volonté.


 


Je ne vois pas trop où est ta critique, quel est ton pseudo sur ce forum ?



Gilles 26/10/2010 08:48



Je ne conçois pas qu'une langue inventée de toute pièce puisse se substituer à la langue française aussi facilement (fut-elle une simplificationde celle-ci). Par contre j'ai longtemps partagé ta
critique du conservatisme intrinsèque au fonctionnement de l'académie française. J'en avais même fait un sujet sur un forum visité jadis :



http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:1n1mlWVz0aAJ:www.hpfanfiction.org/forum/viewtopic.php%3Ff%3D3%26t%3D818%26start%3D60+dictionnaire+des+d%C3%A9%C3%A7us+de+l'acccad%C3%A9mie&cd=2&hl=fr&ct=clnk&gl=fr


(c'est une page en cache, le reste tu peux pas le lire sans t'inscrire sur le forum. Désolé)



Bête spatio-temporelle 30/03/2010 16:35


Mais Sébastien, si j'avais fait une critique plus large que le Français, je me serais mis à prôner des généralités ! (^_^!!


Sébastien. 30/03/2010 15:52


Ce qui m'a énervé, c'est que tu donnes le sentiment de critiquer le français pour critiquer le français. Car tes reproches s'appliqueraient tout aussi bien au néerlandais ou à l'espagnol, et
sûrement à un tas d'autres langues dont je n'ai pas la connaissance.

Je trouve plutôt ces différences très riches et pertinentes sur le fait qu'elles nous permettent d'entrevoir la mentalité et la façon de penser des hommes et des sociétés qui les ont conçues. Et
perdre ces différences, c'est perdre son patrimoine et son histoire. Et on ne connaît pas assez bien l'histoire pour se permettre en plus d'amputer des éléments tels qu'une langue.

Et ne le prends pas mal, car je suis sincère quand je dis que tu parais trop réducteur et simpliste à certains égards. Ce n'est pas juste pour poser ma critique et m'en aller. Je trouve juste que
tu devrais poser un regard plus varier sur certaines choses. Et ne pas prôner des généralités (genre: 'abolir le capitalisme'.)


Bête spatio-temporelle 30/03/2010 15:37


Ou alors je débarque en plein Pékin avec un manuel de Chinois et je me démerde lol.

Inventer quelque chose de nouveau ? Ouais, pourquoi pas : l'anti-novlangue ! Mais je crois que ça attendra. Il me faudra apprendre la logique floue et pourquoi pas l'Esperanto aussi.


Sébastien 30/03/2010 01:14


Je dois avouer que tu progresses, tu maitrises à présent l'ironie.
N'accuse pas Cittàgazze ni Mathilde, mon esprit mal tourné doit l'être sûrement depuis la naissance.

Et si l'académie française invente un nouveau mot, débilissime soit-il, on en mourra pas. Et si tu trouves complètement abruti ce que quelqu'un fait ou invente, invente quelque chose de meilleur au
lieu de tout critiquer. C'est si facile, de critiquer. Toi qui aime la rigueur scientifique, tu devrais savoir qu'à partir d'un exemple on ne peut strictement rien déduire.

Le chinois est passionnant, mais il faut à mon avis une motivation plus importante que "faudra que je m'y mette". Je dirais 8 h par semaine: 4h de cours, 4h de travail perso.


Bête spatio-temporelle 29/03/2010 21:55


PS : c'est à Cittagazze que Mathilde et toi ont appris à avoir autant les pétoches, à être susceptibles, prompts à la censure, et à être aussi aigris ?


Bête spatio-temporelle 29/03/2010 21:53


Et bien Sébastien, tu m'as l'air très précautionneux pour avancer des généralités. Trop ? J'aurais tendance à le penser.

Moi dès que j'ai des indices, je fais des hypothèses. Alors oui quand l'hypothèse est suffisamment bien accréditée, je vais affirmer ça avec conviction. Mais rassure toi : il y a des fois où je
n'ai pas d'avis bien tranché, comme sur les marchés de proximité. Et puis aussi, je suis toujours prêt à me remettre en question lorsque j'ai manifestement tort (et "manifestement", imagine toi ça
un peu comme un éclat de lumière tellement fort qu'on ne peut plus se cacher la vérité).

Pour ce qui est du jugement, je ne suis pas d'accord avec toi. Je peux te donner l'argumentation, mais elle ne sera pas à recevoir avec aigreur.

Je sais pertinemment que les gens de l'Académie Française aiment ce qu'ils font, seulement le problème c'est que ce qu'ils font n'est pas DU TOUT un travail tourné vers le progrès. Quand je vois
qu'ils vont inventer le mot "reposailles" pour dire "week-end", je ne peux qu'en rire de mépris.

Sinon le Chinois, ça m'a l'air passionnant, il faudra que je m'y mette un de ces jours.


Sébastien 28/03/2010 00:37


"mais je trouve que l'insulte n'est pas à la hauteur de la honte qu'incarnent ces vieux tas de neurones rigides et coincés."

L'académie française existe depuis plus de trois siècles et a compté des centaines, voire des milliers de membres. Comment peux-tu ainsi juger indistinctement autant de personnes provenant de
plusieurs horizons, plusieurs époques et sans RIEN connaître d'elles?

Il t'arrive de te dire que les gens peuvent aimer ce qu'ils font? Et qu'ils ne sont pas tous là pour emmerder les autres et le monde?


Sébastien 28/03/2010 00:12


Moi aussi, je suis choqué par tant de généralités, je crois que je ne te le reprocherai jamais assez, Corentin-kratos !

Personnellement j'aime le français, notamment vis-à-vis de l'anglais. Et je suis parti pour 4 ans de chinois de puis le mois de septembre !

Pourquoi tout rapporter à la logique? La langue à sa propre logique. Ensuite la logique pure est une grande criminelle, et je préfère éviter les exemples... Aimer et tout donner serait stupide et
illogique, mais c'est juste beau. Il t'arrive d'apprécier des choses sur lesquelles il n'est pas écrit "Made in logique" ?

Essaye de poser un regard sur les choses sans tout juger, sans tout critiquer à tout bout de champ, essaye un peu de poser un regard sans haine et sans jugement sur le monde... C'est pas parce que
la logique de quelque chose t'échappe que c'est pour autant nul et débile.


Bête spatio-temporelle 26/03/2010 16:24


Je n'ai pas compris ton commentaire Bibi.

Quand je disais que la phrase "C'est différent." est machiste, c'est parce que l'adverbe prend toujours la forme masculine de l'adjectif : ici, "différent" au lieu de "différente"...
Il me semble que le genre neutre n'existe pas du tout en Français.

Peut-être que j'ai répondu à ton commentaire.


Bibi 25/03/2010 22:10


Le ce n'est pas masculin. C'est le 3e genre que tu oublies : le neutre.
Que de généralités !


Bête spatio-temporelle 25/03/2010 21:42


A 6 ans, ma petite soeur avait une bien meilleure façon d'aborder les langues que toi. Hélas, les pensées géniales se perdent avec l'âge...


Bête spatio-temporelle 25/03/2010 21:41


Je parle bien d'une langue parfaite. Si à un moment donné, il faut de la diversité, et bien qu'il y ait de la diversité. Je crois qu'il faudrait une grammaire simple et d'une logique implacable,
ainsi qu'un vocabulaire riche et surtout, précis.
Puis tu sais, le culte de l'altérité... Au bout d'un moment il faut savoir regarder ce qui unit l'humanité plutôt que ce qui la divise.
Quant à la langue française, si tu essayes de justifier sa complexité tordue, non seulement tu fais erreur, mais en plus, tu te fais autant d'ennemis que de gens qui veulent réellement être
logiques.


FunnyAlchemist 24/03/2010 20:21


Une langue universelle ? Foutredieu ! Rien que ça ?
Les langues expriment l'identité des peuples, leur diversité ! Vouloir écraser cette diversité, voilà qui nous ramène aux origines du colonialisme, toutes bonnes intentions considérées. De plus, il
a été prouvé que la (les) langue(s) maternelles forment la façon de penser, les détruire pour les remplacer par une langue unique reviendrait à enlever à l'homme son humanité, le standardiser, le
marginaliser...
Le français, une langue complexe ? Vis-à-vis du fade anglais, sans doute ! Cependant, pour moi qui étudie plusieurs langues slaves, dont le russe, le serbe, le bulgare, mais surtout le polonais, je
peux t'affirmer que le français est loin d'être une langue complexe, même si elle nécessite un effort intellectuel, ô combien salutaire en nos temps d'abêtissement institutionnalisé.
Enfin bon, tu connais déjà mon avis sur la question...


Présentation

  • : L'étoile du marin, site web de Corentin CHAROUSSET
  • L'étoile du marin, site web de Corentin CHAROUSSET
  • : Sciences humaines, exactes ou naturelles, philosophie, politique, arts... Je vous emmène sur les flots dans un voyage aux mille escales, avec toujours le même objectif dans la longue-vue : l'étoile du marin, ou l'idéal qui anime l'homme qui a de l'espoir.
  • Contact

Recherche