Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2014 7 02 /03 /mars /2014 15:58
Mise à jour 2014/4/1 : embellissement du titre

Les architectes d'aujourd'hui construisent au dessus du sol. Cependant, un champ immense de possibilités a jusqu'a présent été ignoré par les ingénieurs : il s'agit du sous-sol.

I Matériaux et vestiges
II Isolation thermique
III Stockage de l'électricité
IV Le mot de la fin



I Matériaux et vestiges

Imaginons que, pour changer, au lieu de construire des habitations en rajoutant quelque chose au dessus du sol, on creuse le sol pour en faire un trou. Qu'est-ce qui se passerait ?

Déjà, ça ferait beaucoup de cailloux à ramener à la surface. En les inspectant, avec de la chance on peut trouver du fer, du nickel, de l'argent... Ça peut être utile.

Ensuite, on peut tomber sur des vestiges archéologiques. Ou des fossiles, même. Les vieux fossiles sont en profondeur.

Aussi. Cela force à faire une carte du monde souterrain. Ce serait idiot de creuser là où on sait très bien qu'il y a une nappe phréatique pour se prendre un jet d'eau dans la gueule, de même ce serait dommage de ne pas noter où on trouve du granite, où on trouve du calcaire, etc.

gouttes mercure
Du mercure, un métal liquide.

L'habitat souterrain ne consomme pas de matériau : il en découvre.

II Isolation thermique

Fait remarquable, la température du sous-sol varie peu selon la saison. Pour peu qu'on évite les zones volcaniques, il ne fait ni trop chaud, ni trop froid, et il ne pleut jamais !

Si le risque d'inondation par les nappes phréatiques est évité, le sous-sol constitue un abri.

III Stockage de l'électricité

À Stassfurt en Allemagne, un projet nommé ADELE cherche à stocker de l'électricité d'origine intermittente dans des cavités souterraines. L'idée est la suivante : quand il y a peu de demande d'électricité, on consomme de l'électricité pour faire marcher un compresseur qui va stocker de l'air dans la cavité, l'énergie thermique générée par le processus est stockée ailleurs. Quand la demande en électricité est forte, on laisse l'air comprimé se détendre en faisant tourner des turbines, qui créeront de l'électricité.

Mais les possibilités sont plus vastes encore puisque l'on peut utiliser le principe des STEP (Stations de Transfert d'Énergie par Pompage) avec un relief artificiel aménagé dans le sous-sol.

step centrale souterraine
Aperçu des possibilités d'ouvrages souterrains.

Il ne faut pas oublier que l'eau stagne et circule en trois dimensions, et c'est cette troisième dimension dont a besoin la STEP.

IV Le mot de la fin

Il y a bien un bémol.

Vivre dans des grottes ? Il fait sombre, les arbres n'y poussent pas, c'est glauque et laid à mourir.

Naturellement, l'idée m'a traversé l'esprit...

L'esthétique n'est pas nécessairement absente dans cette démarche, en effet je vous laisse contempler ce que les Nains d'Erebor ont su faire dans un film basé sur l'univers de Tolkien :

erebor movie

Malgré des difficultés certaines, l'investigation du sous-sol offre des possibilités immenses qu'il ne faudrait pas négliger.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Architecture
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'étoile du marin, site web de Corentin CHAROUSSET
  • L'étoile du marin, site web de Corentin CHAROUSSET
  • : Sciences humaines, exactes ou naturelles, philosophie, politique, arts... Je vous emmène sur les flots dans un voyage aux mille escales, avec toujours le même objectif dans la longue-vue : l'étoile du marin, ou l'idéal qui anime l'homme qui a de l'espoir.
  • Contact

Recherche