Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2013 3 18 /09 /septembre /2013 19:54

Aujourd'hui en France, la folie est un sujet tabou.

C'est tout de même dommage.

 

Les fous sont des gens qui ont un comportement extrême : les érotomaniaques sont trop dans l'amour, les paranoïaques sont trop dans la méfiance, les tueurs sont trop dans l'énervement.

 

Le problème quand on est fou, c'est qu'on ne se rend pas compte qu'on est fou.

Il y a des gens qui disent : "On est tous fous !". A la réflexion, c'est tout de même moins débile que dire "Le fou, c'est l'autre."...

Le contraire de la folie, c'est la raison. Et non pas la normalité. Etant donné que le type normal est une personne qui laisserait crever un clochard dans le froid plutôt que de l'héberger, il y a de quoi relativiser sur la rationalité d'une personne normale...

 

Je pense qu'on ne doit pas avoir de complexes à parler de la folie. On devrait parler de la folie comme on parle du rhume ou de l'appendicite.

En fait on a tous nos moments de raison et nos moments de folie. Pour ma part, j'ai une tendance à la paranoïa, une tendance, plus faible, aux hallucinations, et une tendance à la dépression. La dépression c'est très souvent mais ça va jamais bien loin.

D'ailleurs j'ai passé 3 semaines à l'hôpital psychiatrique quand j'étais ado et naturellement je n'ai aucune envie d'y retourner.

 

Voilà. Pour finir sur une note de fantaisie, parce que sans fantaisie le monde est bien triste, je vous mets une petite image de l'imaginaire shadok :

 

je pompe donc je suis

Partager cet article

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Vie pratique
commenter cet article

commentaires

Joanna 14/10/2013 11:51


C'était la fonction des contes autrefois. Nonéduclorés, ils parlaient des loups qui mangeaient les enfants, des ogres, des rois qui tranchaient la tête pour un oui pour un non, des princesses
mangeuses d'hommes. Les contes africains sont encore les plus révélateurs : il n'y a pas de notion de bien et de mal, les Dieux s'en foutent de la morale. Ici, les contes ont étés édulcorés et on
marche aux disneys...

Joanna 19/09/2013 00:33


La folie est un mot inventé par les gens qui voudraient se  croire raisonnables :)


Cela étant dit il existe des gens vraiment calmes et posés, et heureux de l'être, mais cela demande je pense d'avoir d'abord été fou.


A ce moment-là,  on peut dire que les gens totalement calmes du début jusqu'à la fin n'existent pas.Et puis la vie blesse tellement qu'en ressortir indemne ça relève de l"inhumain.


Et l'humain n'est jamais indemne, ni semblable l'un à un autre, et jamais blessé de la même façon  :) Cette normalité de raison est tellement ridicule


C'est un peu comme vouloir faire enfiler des pantoufles d'humain à un Geant.Pas étonnant qu'on craque!La folie est parfois notre seule porte de sortie.


Paradoxalement, la folie est iben accepté, car elle est vue comme le négatif de la normalité. On se repose dessus comme un siège confortable, un "jenesuispasfoufolle". C'est agréable de se sentir
de l'autre côté.


Alors peut-être qu'en fait l'instrument de mesure^utilisé est déjà en soi une illusion, et une sacrée folie de fixation d'un monde mouvant et insaisable! ^^

Bête spatio-temporelle 13/10/2013 23:00



Joanna je t'aime bien t'es une des rares personnes gentilles que j'ai trouvées sur Grenoble.


 


C'est vrai qu'il y a des trucs blessants, et je me dis que mieux vaut prévenir que guérir. Je pense qu'il faut dire aux enfants qu'il y a des tueurs, parce que si on ne le fait pas les tueurs
vont leur tomber dessus tôt ou tard et ils seront eus.



Présentation

  • : L'étoile du marin, site web de Corentin CHAROUSSET
  • L'étoile du marin, site web de Corentin CHAROUSSET
  • : Sciences humaines, exactes ou naturelles, philosophie, politique, arts... Je vous emmène sur les flots dans un voyage aux mille escales, avec toujours le même objectif dans la longue-vue : l'étoile du marin, ou l'idéal qui anime l'homme qui a de l'espoir.
  • Contact

Recherche