Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 10:50

[Mise à jour 2011/2/8 : nuance]

 

Je suis assez gêné de voir les réactions suscitées à gauche par le récent propos de Claude Guéant qui a fait beaucoup parler de lui. Si le témoignage est exact, il a dit "les civilisations ne se valent pas toutes".

Ce qui me gêne est que ceci a tout de suite été pris par un signe de racisme chez les gens de gauche. Oh, certes, peut-être que le contexte du propos en avait la teneur, après tout il dénigrait la civilisation musulmane en disant qu'on y maltraite les femmes, et les racistes français d'aujourd'hui ont très souvent la haine des musulmans, mais de voir à quel point cette phrase somme toute correcte a été mal prise, je me sens obligé d'en défendre le sens.


Ce que je vais dire va peut-être vous choquer, toutefois, mon but n'est pas de me faire des ennemis. Je veux juste ditre ce que je pense. Que ma pensée soit louable ou pas, nous pouvons en débattre dans les commentaires, dans la joie et la bonne humeur. :-)


I Mise au point pour éviter les malentendus
II Différences et statistiques
III Un exemple
IV Des dogmes à casser parmi les gens de gauche
V Vers une culture idéale ?

I Mise au point pour éviter les malentendus

-Je ne suis pas chauvin. Au contraire, le chauvinisme fait partie des choses que je déteste le plus.
-Je ne suis pas raciste, plus encore, je m'oppose à toutes les discriminations ; je veux que les gens soient jugés à leur vraie valeur. Et encore, les gens mauvais méritent peut-être qu'on ne les juge pas trop sévèrement : je préfère que l'on donne sa chance de se racheter à un meurtrier plutôt qu'on l'exécute.
-Pour moi, une civilisation est un vaste groupe structuré d'êtres humains défini par la mentalité des gens de ce groupe. Parmi ses caractéristiques, on trouve le système politique, les normes sociales, le niveau d'avancement technique, la volonté générale du groupe, le degré de tolérance.
-Je ne pense pas détenir "la vérité absolue". ;-)

II Différences et statistiques

Les civilisations sont toutes très différentes les unes des autres. Rien qu'en sachant cela, on peut naturellement s'attendre à ce que, parmi ces différences, il y ait des différences d'ordre moral, et que, une fois le bilan du bien et du mal fait dans chaque civilisation, on aboutisse à des résultats moraux différents d'une civilisation à une autre.
Le même raisonnement statistique peut s'appliquer à beaucoup d'autres choses : les chats ont des caractères très différents, dont on peut s'attendre à ce que certains valent mieux que d'autres. De même, les lois sont très différentes les unes des autres, donc on peut s'attendre à ce que certaines soient meilleures que d'autres.
Peut-être même que ce raisonnement s'applique aussi aux espèces vivantes, et quand je pense à tous les dégâts que fait la nôtre sur son environnement, ça donne envie de penser qu'on est parmi les pires. M'enfin, nous avons bien des talents, et puis j'ai l'espoir que nos comportements s'améliorent en matière de modification de l'environnement. :-)

Attention : ce raisonnement est statistique, il se fait au mépris de ce que l'on ne sait pas. Il faut donc prendre ses conclusions avec des pincettes.

III Un exemple

Je vais faire ici comme si les civilisations changeaient avec le temps.

Comparons la France du Moyen-Âge avec celle d'aujourd'hui. Certes, je n'en connais pas tous les détails, mais comme on ne peut pas tout savoir, il faut bien, au bout d'un moment, extrapoler. C'est humain.

Avantages de la France d'aujourd'hui :

-Profusion de livres, de films, de musique accessibles au plus grand nombre ;
-Internet ;
-Taux d'analphabétisme bien plus bas ;
-Taux d'ignorance plus faible ;
-Moins d'excès religieux ;
-Le racisme est mal vu !

Avantages de la France du Moyen-Âge :

-Le code d'honneur des chevaliers ;
-Pas d'abrutissement à la télévision ;
-Pas de colonialisme.

Bilan ? J'ai envie de dire que la civilisation française s'est améliorée entre temps, toutefois, l'argument du colonialisme est tout de même très fort... Tout de même, en regard des arguments sur le savoir, l'information et les arts, je suis tenté de penser que la France d'aujourd'hui est meilleure que celle du Moyen-Âge.

Les civilisations ne se valent pas toutes ? J'ai envie de dire : Quelle évidence !

Maintenant, passons à un certain nombres de dogmes à gauche que j'aimerais casser.

IV Des dogmes à casser parmi les gens de gauche

 

J'apprécie beaucoup la pensée de gauche. Sa générosité. Son courage. Néanmoins, chez les gens qui se disent de gauche, il y a comme des règles, que, si on les suit pas, bon on est mal vu. J'ai utilisé le mot "dogme" pour qualifier certaines de ces règles, car elles ne sont pas justifiées. Voyons en deux.


-"Le mélange des cultures, c'est bien."

Euh... Et si on mélange la France du Moyen-Âge et celle d'aujourd'hui de la façon suivante

-Excès religieux ;
-Racisme pas mal vu ;
-Colonialisme ;
-Aucun code de l'honneur chez la classe dominante ;
-Analphabétisme très fort ;
-Pas d'Internet ;
-Pas de livres, films ou musiques accessibles au plus grand nombre ;

avouez quand même que si la France avançait vers ça, cela serait une dégradation !

Je pense pour ma part qu'il y a du bon et du mauvais dans chaque culture, qu'il faut prendre le bon et jeter le mauvais. C'est ainsi que les cultures doivent se mélanger, et pas n'importe comment.

-"Il n'y a pas d'échelle de morale universelle."

Bien sûr, rien n'est bien, rien n'est mal, alors laissons faire les guerres et les mensonges, puisque le bien c'est ce qu'il faut faire, il n'y a aucune consigne à suivre donc c'est liberté totale, donc on laisse faire les guerres et les mensonges.

En général, les gens qui disent cela ne le pensent pas vraiment. Mais je me dois de dire que cette pourriture intellectuelle qu'est le relativisme moral et cognitif diminue grandement l'élévation des esprits de ceux qui en sont victimes, car on se dit "Ça vaut tout la même chose." au lieu de, expression que j'aime beaucoup, faire la part des choses. :-)

Au passage, je me dois d'ajouter que cette attitude relativiste à l'extrême a réussi à faire fuir des bons éléments de la gauche, qui sont partis, déçus par les gens de gauche, vers la droite.

Et puis bordel, comment peut-on penser que la gauche vaut plus que la droite s'il n'y a aucune échelle de morale universelle ? Avec la morale ouvrière ? Mais qu'est-ce qui me prouve alors qu'elle plus légitime que la morale bourgeoise ?

Entre le relativisme culturel et l'orgueil culturel, je préfère le relativisme s'il est sympa, et c'est ainsi qu'il est bien souvent, et je préfère l'orgueil si la culture avec cet orgueil n'est pas trop dure, et que le relativisme est assumé à 100 %, avec ce qu'il implique : la déraison.

V Vers une culture idéale ?

Ce qu'il y a de bien dans les voyages, c'est que l'on peut découvrir des habitudes meilleures que là d'où l'on vient. Cela donne des bonnes idées. Quand je suis allé à Berlin, j'étais tout content de voir qu'on avait planté tant d'arbres, de voir que les handicapés moteurs, que bien des clochards étaient heureux ! Les choses ne sont pas aussi belles à Paris.

Il y a du bon et du mauvais dans chaque culture. De plus, l'imagination permet d'imaginer de bonnes règles qui n'ont jamais existé.

Imaginez... Une société mondiale où l'exploitation de l'homme par l'homme a disparu. Une société mondiale où il n'y a pas de chefs à qui l'on obéit aveuglément, où la réflexion précède suffisamment l'action pour éviter les erreurs.

D'après ce qui a déjà existé, et ce qui n'existe pas encore, on peut dessiner, imaginer, une culture idéale.

Cette culture idéale n'imposerait pas sa loi par la contrainte. Au contraire, ce serait une culture dans laquelle règne la tolérance, où l'on laisse des gens vivre autrement s'ils en ont envie, tant qu'ils ne gênent pas les autres. Une culture dans laquelle on a le droit d'être un nomade, un vagabond, dans laquelle on laisse les enfants élevés parmi les chiens vivre avec les chiens, une culture qui ne cherche pas à formater à des règles dures et inutiles.

Cette culture, je pense qu'il faut chercher à l'esquisser.

Comme d'habitude, les commentaires sont les bienvenus. Vraiment.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Analyses de l'actualité politique
commenter cet article

commentaires

argoul 19/02/2012 12:43


Vous faites preuve d'un esprit critique réjouissant. Votre description du mélange des cultures actuelle et médiévale françaises... est curieusement réalisé chez les Pasdaran d'Ahmadinejad et ce
genre de groupe "intégriste". C'est évidemment ce qu'il faut combattre, mais pas seulement chez les intégristes musulmans, aussi chez les cathos et les évangélistes à droite de Bush et chez les
communistes nord-coréens, (etc.)


Combattre non pas parce nous sommes "meilleurs" mais parce que cela va dans le sens de la vie, de l'épanouissement humain, ce qui est valeur universelle.


Quant à nous, pour notre propre pays, nous faisons ce que tous les pays au monde font : nous avons la "meilleure" culture pour nous-même - parce qu'elle est la nôtre. Nier cela, c'est vouloir
l'opposé : l'imposition d'une autre culture, d'autres moeurs, autre régime, religion, cuisine, etc. sans nous demander notre avis. Evidemment nous sommes contre !


Ce que ne comprendront jamais les Duflot-Désir, ces bobos urbains qui ont fait des études et se croient donc "missionnés" pour dire le vrai et la morale à tout le monde. Alors qu'ils ont surtout
été élevés dans la religion 68 du tout-le-monde-il-est-beau, gentil, favorable, et blabla.


Ce qui reste quand même chez vous de cette empreinte éducative est de laisser"les enfants élevés avec les chiens" agir en chiens... Ca non ! Un chien est un chien et un petit humain a le droit à
la protection et à l'éducation de tout adulte. Et même à ce qu'on l'aime. L'être humain est un être social (tout comme le chien) et doit donc être "élevé" à la dignité d'être humain par les
adultes (tout comme les chiens en meute).

Bête spatio-temporelle 22/02/2012 18:19



Les intégristes défendraient une telle mauvaise composition culturelle (°_O?

"Quant à nous, pour notre propre pays, nous faisons ce que tous les pays au monde font : nous avons la "meilleure" culture pour nous-même - parce qu'elle est la nôtre. Nier cela, c'est vouloir
l'opposé : l'imposition d'une autre culture, d'autres moeurs, autre régime, religion, cuisine, etc. sans nous demander notre avis. Evidemment nous sommes contre !"

J'ai peur de comprendre. Veux-tu dire que la culture française est la meilleure en France, que la culture anglaise est la meilleure en Angleterre, et ainsi de suite ?

"Alors qu'ils ont surtout été élevés dans la religion 68 du tout-le-monde-il-est-beau, gentil, favorable, et blabla. "

Je pense que l'effervescence révolutionnaire de mai 1968 vole tout-de-même plus haut que ça ^_^ .

"Ce qui reste quand même chez vous de cette empreinte éducative est de laisser"les enfants élevés avec les chiens" agir en chiens... Ca non ! Un chien est un chien et un petit humain a le droit à
la protection et à l'éducation de tout adulte. Et même à ce qu'on l'aime. L'être humain est un être social (tout comme le chien) et doit donc être "élevé" à la dignité d'être humain par les
adultes (tout comme les chiens en meute). "

Hmmm... Ce qui m'a porté à adopter une telle opinion est le dégout que j'ai des sociétés à vouloir tout absorber, tout normaliser : on force les jeunes adultes à avoir un travail salarié, on
force les tsiganes à abandonner leur vie nomade, cela me déplait.

On ne dirait pas comme ça, mais on m'a appris à laisser les gens faire ce qu'ils veulent faire. Tant que cela ne nuit pas aux autres, cela va de soi.



Présentation

  • : L'étoile du marin, site web de Corentin CHAROUSSET
  • L'étoile du marin, site web de Corentin CHAROUSSET
  • : Sciences humaines, exactes ou naturelles, philosophie, politique, arts... Je vous emmène sur les flots dans un voyage aux mille escales, avec toujours le même objectif dans la longue-vue : l'étoile du marin, ou l'idéal qui anime l'homme qui a de l'espoir.
  • Contact

Recherche