Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 mai 2014 6 03 /05 /mai /2014 17:54

Par où commencer.

Depuis quelque temps déjà, les sociétés humaines ont vu un truc qui s'appelle la république, avec des élections, devenir à la mode. Encore heureux, avant les chefs étaient chefs à vie et par hérédité...

Des gens se sont dit que ce serait super, parce que le peuple sera au pouvoir à travers ses représentants et que du coup, il pourra défendre son intérêt, l'intérêt général. Mais que faire lorsque ces représentants préfèrent défendre l'intérêt d'une minorité une fois élus ?

Déçus, depuis pas mal de décennies des citoyens veulent la naissance du Parti, le parti qui défendrait réellement l'intérêt du peuple. Pas celui de la bourgeoisie.

Faut dire que là ces histoires de classes sociales, ça commence à bien faire. Deux-cents ans que les idées d'égalité entre les Hommes sont dans l'air, en ces temps de crise il serait pt'êt temps que ça entre dans les faits.

Y a eu des ratés, entre temps. Nous, les communistes, on le sait : le "grand bond en avant" de la Chine de Mao qui a surtout été un excellent moyen pour se casser la gueule, la bureaucratie russe avec ces représentants à qui le pouvoir est monté à la tête, qui disaient qu'ils étaient communistes alors qu'ils l'étaient pas.
On aura appris plusieurs trucs, de ces conneries : moins de violence, moins d'impatience, plus d'éducation.

En 2009, c'était sympa ce qui passait quand même, dans notre État français. Au départ on avait Lutte Ouvrière, la Ligue Communiste Révolutionnaire, le Parti Communiste de France, le Parti des Travailleurs, un joyeux bordel quand on devait voter pour un parti qui représente réellement le peuple. Ça s'est unifié : la Ligue Communiste Révolutionnaire a voulu unifier ces forces avec le Nouveau Parti Anticapitaliste, mais finalement c'est la dynamique de Mélenchon, sorti tout énergique du PS pour fonder le Parti de Gauche, qui a le plus réussi le travail d'unification, avec le Parti Communiste de France, puis des anciens du NPA qui en avaient marre que le NPA ça marche pas.

Pourquoi voter Front de Gauche et pas Parti Socialiste ? Parce que le Front de Gauche défend l'intérêt général au point de combattre la minorité avare, les capitalistes.

Récemment, le Front de Gauche est en période d'instabilité. Une restructuration interne, en fait. Le Front de Gauche se cherche.

Ce qui est intéressant dans cette histoire, c'est qu'il faut sans cesse chercher l'ouverture qui permet de construire cette organisation. J'avais vu l'ouverture au NPA alors que c'était au Front de Gauche qu'elle était ; et qu'en sera-t-il plus tard ? Un parti écologiste, qui défend à la fois les humains et les autres formes de vie ?

Il faudrait que les citoyens lambda s'engagent plus. Je ne peux qu'apprécier l'initiative d'un ami qui a fait campagne aux municipales pour un candidat du PS, qui même si je n'apprécie pas ce parti, a fait l'effort de prendre son destin en main en s'impliquant dans la vie politique.

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Analyses de l'actualité politique
commenter cet article
17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 15:19
Les problèmes de l'énergétique, que ce soit le système électrique, le chauffage ou le transport, appellent à des inventions technologiques, fruits d'un long travail de recherche, mais aussi à des solutions immédiates. Quelles sont ces solutions ? Je vais vous donner mon avis, n'hésitez pas à discuter !
 
I Système électrique
II Chauffage
III Transport
IV Perspectives
 

I Système électrique
 
C'est mon domaine de spécialité.
 
Il faut investir massivement dans le solaire. Cette filière est durable, utilise une ressource abondante1, et elle ne pollue pas lorsque la machine est en fonctionnement. Il faudra installer, fabriquer, développer des panneaux photovoltaïques en masse.
 
freiburg heliotrop.2
L'Heliotrop, un bâtiment de l'architecte Rolf DISCH qui utilise des panneaux solaires.
 
Investir dans le solaire, c'est contribuer à faire baisser le prix des panneaux solaires, et ainsi, les rendre plus accessibles.
 
La nuit, les panneaux photovoltaïques ne produisent rien. Comment on fait ? On construit des STEP à relief artificiel, qui permettent de stocker l'excédent de production en temps d'ensoleillement pour pouvoir l'utiliser en temps d'obscurité.
 
La petite hydraulique et les éoliennes peuvent dépanner.
 
II Chauffage
 
Aujourd'hui en France, il y a environ 58 réacteurs nucléaires2. Ces réacteurs ont un rendement électrique de 33 %3 ; les deux tiers restants sont perdus sous forme de chaleur.
 
Dans l'immédiat, on devrait mettre en place des réseaux de chaleur pour transporter cette énergie thermique là où on en a besoin. Ce sera l'occasion de faire preuve d'imagination en mettant en place des tuyauteries modernes utilisant les procédés et les matériaux les plus avancés.
 
Pour en venir à une échelle plus globale. Le chauffage est un énorme consommateur d'électricité4.
 
De façon attirante, on pourrait réduire énormément le gaspillage en isolant thermiquement tous les bâtiments5. Cela diminuerait la facture pour les gens, et demanderait moins de travail pour produire la chaleur suffisante.
 
De façon beaucoup moins sexy, on pourrait utiliser des cheminées. Brûler du bois produit du gaz à effet de serre quoi qu'on en dise, mais couper du bois ça ne demande pas une formation très poussée, beaucoup de gens sont capables de faire ça. Et puis en plus on peut planter des arbres, ça permet d'avoir plus de bois et ça diminue les gaz à effet de serre.
 
III Transport
 
Les voitures électriques ne sont pas encore au point. En plus, si leur électricité est fabriquée avec du charbon, elles n'améliorent pas grand chose.
 
On pourrait utiliser la voiture moins souvent. Les voitures contribuent beaucoup à la pollution des villes, leur préférer le train, le tramway ou le vélo rendrait l'air meilleur.
Une excellente mesure est de rendre le train et le tramway gratuits, ce qui incite les gens à les prendre.
 
Des ateliers populaires de vélo peuvent contribuer à donner une bonne image de ce véhicule qui a bien des atouts : cette mission a été réussie par l'association grenobloise Un P'tit vélo dans la tête, qui continue de former les gens à la réparation autonome du vélo.
 
atelier ptit velo.1
Un des ateliers du P'tit vélo.
 
IV Perspectives
 
Mettre ces solutions en place, ce serait créer des emplois.
 
Il faut faire quelque chose, ne pas dire "Ah mais non, les éoliennes c'est pas beau, les panneaux solaires, pour les fabriquer ça pollue...". Il faut aller de l'avant, autrement nous subirons l'effondrement.
 
Autrement, ce sera la crise du pétrole, la vraie, celle du XXIème siècle, celle où les voitures ne roulent pas, celle où le plastique ne se fabrique pas, celle où les dernières gouttes de pétrole qui restent attisent les convoitises et suscitent une compétition sans pitié.
 
Ces jours noirs, je ne les souhaite pour personne.
 
Notes :
 
1 : Source : photovoltaique.info
2 : Source : econologie.com
3 : Source : Changeons d'énergies - Transition, mode d'emploi, association Négawatt.
4 : Source : paperblog.fr
5 : "Ainsi, entre un logement mal isolé, traversé par les courants d'air et peu ensoleillé l'hiver et un autre de même superficie mais conçu et construit selon les principes de l'habitat passif, la consommation d'énergie de chauffage peut être divisée par... 10!", Changeons d'énergies - Transition, mode d'emploi, association Négawatt.
Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Énergétique
commenter cet article
17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 15:09
Dans les hautes couches de l'atmosphère soufflent des vents très rapides : les jets-streams. Ces vents ne sont pas intermittents : ils soufflent de façon à peu près constante1.
 
Des gens ont eu l'idée suivante : et si on s'en servait pour faire des éoliennes ? Ces vents soufflent à plusieurs kilomètres d'altitude, il serait idiot de construire des piliers aussi haut, mais il y a une ouverture.
 
Il faudrait suspendre les éoliennes comme des cerfs-volants. Ces éoliennes sustentées par le vent permanent pourraient tourner et produire de l'électricité.
 
high sky windturbines
Une vue d'artiste des éoliennes cerfs-volants.
 
Combien produirait ces éoliennes ? Il faut se baser sur la formule de puissance d'une éolienne :
puissance eolienne.
 
Avec ces données-là,
donnees calcul eoliennes sustentees,
j'ai trouvé que ces éoliennes devraient produire grosso modo 100 fois plus que les éoliennes classiques posées sur le sol2.
 
Un tel système généralisé pourrait produire de l'électricité propre et renouvelable de façon constante3.
 
Il serait temps de passer cette idée au stade de l'expérimentation : il y a sûrement des problèmes qu'elle peut résoudre.
 
Notes :
 
1 : Un météorologue, Wolfram WOBROCK, a insisté lors d'une discussion sur le fait qu'en météo, rien n'est jamais constant.
2 : J'ai négligé le coefficient correctif sur lequel je n'ai absolument aucune prise.
3 : Il ne faudra pas en abuser : bouleverser les équilibres atmosphériques serait trop violent pour la vie sur Terre.
Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Énergétique
commenter cet article
17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 14:58
La filière solaire et la filière éolienne produisent de l'électricité de façon propre et durable. Néanmoins, elles ont un défaut : quand y a pas de soleil y a p'us rien, quand y a pas de vent y a p'us rien. On appelle ceci l'intermittence.
 
Le truc c'est que la filière solaire utilise une ressource si abondante qu'elle peut produire trop. D'où l'idée de stocker l'excès de production pour s'en servir quand on en a besoin.
 
À quoi ressemblerait un système de stockage de l'électricité idéal ?
 
superconducting magnetic energy storage.2
Imaginons un anneau fait d'un matériau supraconducteur. Étant supraconducteur, il a une résistance électrique nulle1. Quand on veut stocker de l'électricité dans l'anneau, on ouvre une porte, le fluide électrique que l'on veut stocker rentre dans l'anneau, on ferme la porte. Par la suite l'électricité va tourner autour de l'anneau. Elle ne sera aucunement dissipée puisque la résistance électrique est nulle.
Quand on veut récupérer l'électricité stockée, on ouvre une porte et on la récupère.
 
Un tel système aurait un rendement de 100 %.
 
En fait, de tels systèmes ont déjà été réalisés, ils atteignent un rendement de 95 %2. Ça fait 5 % de pertes, et ces pertes sont dues aux histoires de portes.
 
chain wings key
La clé est très belle.
 
Il y a un hic. Les supraconducteurs que nous connaissons aujourd'hui ne fonctionnent qu'à très basse température. Si l'on trouvait un supraconducteur à température normale3, un tel système de stockage de l'électricité serait faisable.
 
Imposer les systèmes propres et renouvelables grâce au stockage de l'électricité avec les supraconducteurs, c'est foutre une grosse branlée aux pollueurs.
 
Parlez-en à vos amis, à vos collègues, aux amis de vos collègues, à la famille de vos amis, au tonton du cousin de la tata... affichez-le sur facebook, dans votre bureau, diffusez l'idée !
 
Notes :
 
3 : Pour les spécialistes : il faut que l'énergie de liaison des paires de Cooper soit supérieure à l'énergie thermique.
Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Énergétique
commenter cet article
13 avril 2014 7 13 /04 /avril /2014 21:35

Enfin.

Cela fait un bon moment que je compte créer un article sur le sujet de la discrimination, m'y voilà donc.

Cet article s'adresse principalement à ceux qui sont contre la discrimination, en espérant que je puisse leur apporter quelque chose.

I La discrimination, une histoire de critères
II Notes sur les discriminations répertoriées
III Un défi à relever : la reconnaissance de toutes les discriminations
IV Pistes stratégiques pour combattre la discrimination
V Conclusion

 


I La discrimination, une histoire de critères


1- Définir le concept
2- La double facette de la discrimination

1- Définir le concept

La discrimination, c'est avant tout une histoire de critères.
Lorsque les noirs Africains ont été traités comme des moins que rien en Afrique du Sud, il y avait l'idée "Ils sont noirs, donc ils méritent d'être traités comme ça.".

J'en suis venu à définir le concept de discrimination de la façon suivante :

"Discriminer, c'est porter un jugement négatif et systématique sur des critères erronnés.".

Jugement systématique, parce que celui qui discriminera les noirs le fera pour tous les noirs qui se présentent.
Critère erronné, parce que s'il s'agit de régler son compte à un Arabe du type Bachar el-Assad, étant donné toutes les horreurs qu'il a fait subir à son peuple, ça ressemble plus à de la justice qu'à de la discrimination.

bachar al assad
Bachar el-Assad, tyran à renverser.

Si le jugement était positif, on appellerait ça un privilège.

Pourquoi la dicrimination est-elle mauvaise ? Parce qu'elle conduit à des comportements agressifs. Du mépris léger et permanent jusqu'au meurtre de masse.
Parmi les comportements discriminatoires, les rares génocides font beaucoup plus de dégâts que la multitude de petits mépris.


2- La double facette de la discrimination

Nous voici donc venus au noeud problématique suivant : si un traitement que l'on fait subir à une personne1 est en accord avec les critères vrais, alors il n'y a pas de problème.
Il y a en fait une dimension profondément irrationnelle dans les comportements de discrimination : on juge la chose (noir, femme...) pour moins que ce qu'elle vaut réellement, d'où injustice. Discriminer est à la fois une erreur morale (faire du mal) et une erreur cognitive (évaluation fausse).

Par conséquent, il y a deux moyens de lutter contre la discrimination :  

  • être tolérant ;
  • chercher à voir les choses telles qu'elles sont.

Nous reviendrons sur ces deux points plus tard.


1 : Je dis une personne, mais il s'agit de tout être capable de bonheur et de souffrance. Comme un lapin.


II Notes sur les discriminations répertoriées

Bien que ce ne soit pas le point principal de ce texte, je me sens obligé de partager quelques notes sur les trois principales discriminations répertoriées que sont le racisme, le sexisme et l'homophobie1.

1- Le racisme
2- Le sexisme
3- L'homophobie

1- Le racisme

Le racisme est peut-être la discrimination dont on parle de plus. Je pense que l'horreur de la Shoah a fortement contribué à rendre la population européenne opposée aux comportements antinoirs, antijuifs, puis par la suite antiarabes2 et antimusulmans, le raciste antiarabes confondant le plus souvent arabes et musulmans3.

À strictement parler, le racisme est une théorie considérant l'existence de différentes races humaines, avec une hiérarchie.

2- Le sexisme

Cette discrimination concerne dans les faits le sexe féminin. Par conséquent, elle est d'une ampleur stupéfiante puisqu'elle concerne 50 % de la population humaine.

Vocabulaire :

- androcratique : type de société dans lequel les hommes commandent
- gynécocratique : type de société dans lequel les femmes commandent
- patriarcal : type de famille dans lequel les pères commandent
- matriarcal : type de famille dans lequel les mères commandent

La tribu des Naxis, en Chine, est matriarcale, et en dehors du cadre familial, il n'y a pas de domination d'un genre sur l'autre.

Connait-on des sociétés humaines gynécocratiques ? Pas à ce jour. Certains pensent qu'il en a existé pendant la préhistoire.

À noter : dans l'esprit de certaines personnes, le féminisme est associé à la sexualité.

3- L'homophobie

Jusque dans les années 1980, l'OMS a considéré l'homosexualité comme une maladie mentale4. Fort heureusement, les mentalités ont évolué, et au-delà de l'Islande, on peut se féliciter de voir des pays comme la France où le mariage est autorisé aussi bien pour les hétéros que pour les homos.

La loi n'est pas passée de façon démocratique, et c'est mal. Mais elle a permis une certaine libération des esprits vis-à-vis de l'homosexualité, et du sexe en général.

1 : J'ai hésité à y rajouter la pauvreté.
2 : Les Arabes sont des Sémites. Les comportements antiarabes sont donc des comportements antisémites. Antisémite n'égale pas antijuif.
3 : Les Turcs sont musulmans. Les Turcs ne sont pas arabes.
4 : Source : Wikipédia - Mariage homosexuel, Évolution des législations.

 

III Un défi à relever : la reconnaissance de toutes les discriminations


Racisme, sexisme, homophobie : vous pensez que la liste s'arrête là ? Diable non ! Elle est beaucoup plus longue.

Plutôt que de vous donner mon avis, je vais vous donner un exercice, comme ça c'est vous qui allez faire travailler votre tête.

Le voici.
Pour chacune des catégories d'individus dans la liste, dire si oui ou non c'est une catégorie discriminée. Justifier.

categories dicrimination

 

Prenez l'exercice sérieusement.


Astuce : vous pouvez imprimer ce tableau ou alors le reproduire sur une feuille de papier.


IV Pistes stratégiques pour combattre la discrimination

J'ai remarqué que dans le milieu militant, on passe beaucoup de temps à dénoncer les problèmes établis, mais on en passe beaucoup moins à inventer, réviser, améliorer les méthodes mises en oeuvre pour les régler. Dans la partie suivante, nous allons prendre du temps pour cela :-) .

1- Mieux comprendre les mécanismes à l'oeuvre
2- Comment lutter contre la discrimination ?

1- Mieux comprendre les mécanismes à l'oeuvre

Éradiquer la discrimination, c'est très difficile. C'est pour ça qu'il faut déployer de grands moyens.
Plus on comprend une chose, plus il est aisé d'avoir un contrôle dessus. Donc plus l'on comprendra les ressorts de la discrimination, plus il sera facile de supprimer ses causes, et la faire disparaitre.

Dans cette partie, je vais essayer d'expliquer comment fonctionne la discrimination. À moins que vous ne soyez le dernier triso tombé sur le PC de son frère ou alors juste complètement bloqué ("Des atomes ! Au secours, j'ai trop peur !"), il ne devrait pas trop y avoir de problèmes conceptuels pour comprendre cette partie :-) .

1) Les groupes et les normes
2) Raccourcis de pensée et jugements prématurés
3) Dissonance cognitive et refus de la remise en question

1) Les groupes et les normes

On peut dire que la discrimination vient de la faiblesse des gens à ne pas accepter ceux qui sont différents. Mais différents comment ? Les racistes du FN acceptent certaines personnes autres qu'eux-mêmes.

En fait, chaque groupe1 possède un cadre : sa norme. En dehors de ce cadre, le groupe n'accepte pas, n'aime pas.

norme_cadre.png
La norme est un cadre fermé : il y a des choses dedans, d'autres dehors.

En général les groupes prétendent que leur norme est la bonne. Parmi ces groupes, nombreux sont ceux dont les normes sont incompatibles, et le refus de se remettre en question amène alors à des conflits...

La plupart des conflits sont dus à l'incapacité des gens à chercher à comprendre ce qui sort de leur norme.

C'est parce que les nazis ont fait preuve d'intolérance envers les homosexuels, les Juifs, les tsiganes qu'ils les ont discriminé. Ces gens étaient en dehors de leur norme. Si au lieu de les rejeter, ils avaient cherché à les comprendre, il n'y aurait pas eu de discrimination.

Je veux en venir au fait que si nous n'ouvrons pas notre esprit à ce qui n'est pas normal, nous ne nous battrons pas contre la discrimination.

2) Raccourcis de pensée et jugements prématurés

La personne qui discrimine commet l'erreur de fonctionner trop par réflexes et pas assez par réflexion lente et consciente.

Un raciste anti-arabes aura des réactions "épidermiques" du genre
 

 

image d'un jeune basané => penser au banditisme .

 

Il fait l'erreur de ne pas dépasser ce stade et se dire qu'il fait face à une personne qu'il ne connait pas.

Si le raciste commence à discuter de quelle apparence est le signe de quel truc, il réfléchit et c'est très bien comme ça.

Faire un jugement trop rapide, c'est se donner toutes les chances que le jugement soit faux. Si par malheur il est négatif, touche une personne et persiste, cette personne sera victime de discrimination.

3) Dissonance cognitive et refus de la remise en question

La remise en question permet de mettre fin à une attitude de discrimination.

Elle est soumise au phénomène de dissonance cognitive. Ce phénomène a été décrit par Léon FESTINGER en 1956 et unit les théories de la rationnalisation, de la mécanique psychologique statistique, de la sélectivité du champ attentionnel et de la distance sociale2. En résumé ça explique beaucoup de choses.

Supposons que chez la personne P arrive un élément nouveau V' en incohérence avec un élément V qui était déjà là. V' peut arriver de l'extérieur (lecture, discussion...) mais aussi de l'intérieur (réflexion).

dissonance schema
P va sentir une sensation de gêne, qu'il va chercher à quitter.

 

introjection schema projection schema

Il a deux façons de la quitter : intégrer le nouvel élément ou le rejeter. Dans chacun des cas, le cerveau s'adapte de façon à créer une cohérence.


Pour se remettre en question, il faut avoir la force d'intégrer des éléments nouveaux dans son esprit.

L'amour du progrès permet d'avoir cette force3.

2- Comment lutter contre la discrimination ?

1) Changer les autres comme soi-même
2) Donner le gout de la vérité
3) Montrer l'horreur des produits de la haine
4) Réhabiliter la gentillesse
5) Faire comprendre la discrimination
6) Mieux vaut prévenir que guérir : miser sur les plus jeunes

1) Changer les autres comme soi-même

Parfois j'entends des gens tenir un discours de la sorte :


Je voudrais changer les autres, mais je dois d'abord me changer moi-même, une fois que j'aurai fait ce travail sur moi-même, là seulement je pourrai me permettre de dire aux autres ce qu'ils ont à faire et de les changer.


Sérieusement, si chacun attendait de devenir parfait avant de changer les autres, il n'y aurait personne pour combattre le racisme...

Alors c'est vrai qu'il faut penser à s'améliorer soi-même. C'est très important. Mais il faut aussi penser à améliorer les autres, ce n'est pas une arrogance mais une preuve de générosité, le fait qu'on pense à eux, qu'on n'a pas envie de les laisser continuer dans leurs erreurs.

S'améliorer soi-même d'abord, pourquoi pas ? Mais cette priorité n'a pas à devenir un blocage. Disons qu'on peut la respecter en passant 100 % du temps à s'améliorer soi-même, et 20 % du temps à améliorer les autres.

2) Donner le gout de la vérité

Une personne qui est très attachée à la vérité ne pourra pas discriminer bien longtemps. Si elle voit les choses en face, elle se rendra compte que les noirs ne sont pas tous méchants, que les femmes ne sont pas inférieures aux hommes, que les homos ne sont pas méchants... Impossible d'avoir un jugement faussé et négatif de la sorte.

Le gout de la vérité est difficile à faire passer. Je suis d'avis que les enfants, tout curieux, l'ont bien souvent, mais il y a peu de chances que ce soit votre cas (vous n'êtes pas des enfants, à ce que je sache).

Je vais essayer de vous le faire comprendre par une série de phrases qui correspondent à cet état d'esprit.

  • Qui se branlerait sur un fake, en sachant très bien que c'est un fake ? 
  • Il faut voir les choses telles qu'elles sont. 
  • Ce connard m'a menti ! 
  • Je suis content de savoir que je m'étais trompé. 
  • Les apparences sont parfois trompeuses.

3) Montrer l'horreur des produits de la haine

Remémorer l'horreur des camps de concentration, c'est déjà un excellent moyen de lutter contre les discriminations. Montrer où ça mène.
Montrer l'horreur des produits de la haine.

4) Réhabiliter la gentillesse

Dans la lutte contre les discriminations, une attitude angélique n'est pas très efficace. Toutefois, mépriser la gentillesse comme un sentiment bas de gamme n'arrangera rien, et il faut s'efforcer de la réhabiliter.

C'est face à la souffrance que la gentillesse resplendit.

5) Faire comprendre la discrimination

Vous avez compris ce qui amène des gens à discriminer ? Super ! Maintenant, enseignez-le à d'autres, comme ça ils sauront lutter plus efficacement contre la discrimination.

6) Mieux vaut prévenir que guérir : miser sur les plus jeunes

Les vieux cons sont les pires cons...

Si vous voyez un jeune de 14 ans mépriser les Arabes, alors qu'en fait il n'est pas si violent : ne vous-en faites pas. Les jeunes sont très réceptifs, il est plus facile de les faire changer d'avis que les plus vieux.
En outre, les jeunes ont plus d'années à vivre que les vieux.

En misant sur les jeunes :

  • il est plus facile de réussir ; 
  • une réussite se rentabilisera sur plus d'années qu'un vieux.


Je ne sais pas si vous avez essayé d'éduquer un vieux, moi j'ai essayé et c'est très dur4.

1 : Au sens large : ça peut être un groupe de 1, 2, 3, 4...
2 : Et je suis désolé si la plupart de ces théories n'existent que dans ma tête à l'état d'embryon.
3 : Je ne parle pas du progrès technique, mais du progrès en général.
4 : Sauf dans le cas heureux où c'est un vieux à l'esprit jeune, auquel cas la personne en sait largement plus que moi et c'est plutôt moi qui ai à apprendre d'elle.


V Conclusion

Ce qui ressort de cet article, c'est qu'il y a plus de catégories discriminées non-répertoriées que de catégories discriminées répertoriées.

C'est là où se trouve la faiblesse des postures antiraciste ou féministe : on se focalise sur 1 catégorie, alors qu'il y en a probablement plus qu'on ne peut en compter avec les doigts de chacune des deux mains.

C'est là où se trouve la puissance de simplement se positionner contre les discriminations : cette attitude est beaucoup plus pure, beaucoup plus juste.

origin tos citation

"Cette situation est née de la faiblesse des gens à ne pas accepter ceux qui sont différents.". Extrait de Tales of Symphonia

Certains me reprocheront de vouloir tout interdire. Que lorsqu'un lion choisit de tuer une gazelle et pas une autre, c'est un acte de discrimination.
Je répondrais simplement qu'il ne faut rien exagérer.

La discrimination, la vraie, suffit à faire des victimes. Des victimes nombreuses, des victimes qui souffrent énormément. Elle contribue à la misère du monde...

Battons-nous, et construisons un nouveau monde : un monde sans discrimination.

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Philosophie
commenter cet article
13 avril 2014 7 13 /04 /avril /2014 21:24

J'ai pris l'habitude de faire des articles très courts, pour être sûr de mon coup. Des articles où j'ai anticipé quasi toutes les réactions, quasi toutes les questions, les critiques. Un article tel que si la personne l'a lu, je sais quel effet il a.

Et ben j'en ai marre ! Il faut laisser mes textes vivre et mes lecteurs aussi ! À trop bien ficeler ses articles, on ne peut même plus respirer.

J'étais en mode "mon article c'est un comprimé, prends-le", mais les gens n'aiment pas qu'on les gave de comprimés !

Bon. Je vais laisser respirer un petit peu tout ça, et puis ça me permettra d'écrire des articles plus longs.

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans L'étoile du marin
commenter cet article
10 avril 2014 4 10 /04 /avril /2014 19:50
Aujourd'hui en France, en 2014, le terrain de la rue est plus souvent battu par l'extrême droite avec ses hordes de fascistes, royalistes, intégristes...
Aujourd'hui en France, en 2014, nous sommes engagés dans une voie qui mène à la situation de la Grèce, celle de la misère générale avec laquelle les fascistes aimeraient bien prendre des voix comme ils l'ont fait en 1933 en Allemagne.

Ils nous ont fait le coup en 1929 avec la crise d'élire les nazis et ils en ont chié les résistants pour arriver à les niquer les nazis en 1945. Mais au prix de la guerre qui aura fait le plus de morts de toute l'histoire de l'humanité, au prix du génocide des juifs, au prix des victimes de la bombe nucléaire à Hiroshima et Nagasaki.

Nous n'allons pas refaire le même film ! En 2008 y a une crise économique aussi grosse qui a commencé, moi je pense que cette crise vient du système capitaliste et que c'est vraiment l'occasion d'aller le faire crever !

Nous n'allons pas laisser les enseignants, pompiers ou infirmières s'immoler par le feu un à un, nous n'allons pas laisser la rue à ces salauds d'extrême droite !

Nous allons nous battre !

Nous allons nous réunir et discuter de comment, concrètement, mettre en place le communisme, un système économique idéal dans lequel la misère matérielle n'existe pas.

Nous allons nous battre pour la démocratie ! Nous ne laisserons pas le pouvoir à cette minorité d'ultrariches qui ne gouverne que pour elle !

En France, nous avons une alternative : le Front de Gauche, porteur de l'espoir d'une économie juste, le Front de Gauche, la plus grande organisation actuelle où les idées de démocratie, de solidarité, d'égalité, de liberté et d'émancipation sont portées.
Je sais que le Front de Gauche a défauts mais c'est la meilleure chose que l'on ait pour l'instant, et de loin.

Avec son Pacte de Responsabilité, le gouvernement Hollande fait un cadeau de 35 000 000 000 d'euros pour le patronat. Comment oser faire un tel cadeau aux plus riches, alors que dans le même temps, les salariés sont licenciés et abandonnés, que les services publics sont en train de crever, l'hôpital, l'école, et qu'en plus ils augmentent les prix du train !

Hollande a été élu en 2012, les présidentielles c'est en 2017, les campagnes commencent un an avant, ça veut dire que le terrain est libre jusqu'à 2016 !
En 2007 on avait manifesté contre la politique de Sarkozy, en 2009 on avait manifesté contre la politique de Sarkozy, en 2010 pareil, on avait mis le paquet, mais ce connard a été plus fort !

Niquons Flamby ! Sa politique est la même que celle de Sarko mais en plus lent, si nous tapons très fort, très nombreux, partout en France, tous ensemble, nous mettrons fin à sa politique capitaliste !

Ce samedi 12 avril, à Paris, aura lieu une manifestation de ras-le-bol général. Elle rassemblera 10 000 personnes ? Qu'importe ! Nous recommencerons, et nous recommencerons, et nous passerons à 50 000, puis 80 000, puis 400 000, puis nous serons des millions !

LE CAPITALISME EST MALADE ? QU'IL CRÈVE !

Rassemblons-nous pour l'amener à la tombe.
Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Analyses de l'actualité politique
commenter cet article
8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 20:42

Il est interdit d'avoir un sac à dos.
Il est interdit de porter une veste.
Il est interdit d'avoir une bouteille d'eau.
Il est interdit d'avoir les cheveux longs.
Il est interdit de porter des boucles d'oreilles.
Il est interdit de s'assoir sur les marches.
Pourquoi ? C'est comme ça.


Cette mentalité, c'est la culture de l'interdit. Elle est portée par des gens qui ne se posent pas trop de questions. Des gens qui croient qu'un petit écart à la règle mènera à une succession d'évènements qui mènera au chaos.

Faut-il rappeler que la liberté figure dans la devise de notre pays ? Faut-il rappeler que l'attitude "Obéis-moi, sinon je te pète la gueule !" participe à la violence d'une société ?

Je regrette que cette violence soit véhiculée par tant de vigiles, qui par leur grand "plan vigipirate" ou par des sentences arrêtées donnent un prétexte à leurs règles absurdes.

 

barbeles.jpg

À tout interdire, la morale disparait.


Pour ma part je pense que plus de libertés individuelles ne ferait pas de mal : nous serions plus sereins.

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Idées de politique
commenter cet article
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 09:43

Dans cet article, je vais chercher à vous montrer que ce qu'on appelle la lutte des classes est un mythe.

Qu'appelle-t-on lutte des classes ? Si je ne me trompe pas, il s'agit d'une lutte entre une classe dominante et une classe dominée (grosso modo les riches contre les pauvres).

Si nous poursuivons avec cette définition, on voit bien que ça ne tient pas la route. Pourquoi les riches ne tuent pas les pauvres ?

manif_cgt.jpg
Des pauvres en lutte ? Que nenni !

Pendant longtemps, la droite a dit que le capitalisme était le seul système économique possible. Mais ce n'était pas pour défendre l'intérêt des riches.

Ces défilés de rue ne sont que des émotions populaires.

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle
commenter cet article
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 04:38

problemes_majeurs_physique.png

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Montages graphiques
commenter cet article

Présentation

  • : L'étoile du marin, site web de Corentin CHAROUSSET
  • L'étoile du marin, site web de Corentin CHAROUSSET
  • : Sciences humaines, exactes ou naturelles, philosophie, politique, arts... Je vous emmène sur les flots dans un voyage aux mille escales, avec toujours le même objectif dans la longue-vue : l'étoile du marin, ou l'idéal qui anime l'homme qui a de l'espoir.
  • Contact

Recherche