Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 décembre 2015 3 16 /12 /décembre /2015 12:53

J'aborde ici un sujet polémique, mais j'estime qu'il faut en parler. À l'heure où la Chine décide de mettre fin à la politique de l'enfant unique1, il est temps de se poser la question : ne vaudrait-il pas mieux d'être moins d'êtres humains sur cette planète ? Dans cet article, j'explique en quoi une réduction de la population humaine peut améliorer notre qualité de vie... ainsi que celle des autres espèces vivantes.

I Une population bien éduquée
II Une population bien nourrie
III Une population qui ne manque pas d'énergie
IV Une population où les gens se connaissent
V Le point de vue antispéciste

 

I Une population bien éduquée

 

C'est un constat : certains adultes ne sont pas capables d'éduquer des enfants correctement. Je pense à mon oncle, un homme colérique, qui aurait probablement battu ses enfants, s'il en avait eu. Je pense aussi à mon père, qui a pris très peu de temps pour transmettre des leçons à ses enfants. Heureusement, j'ai eu une bonne mère.

Il faudrait mettre en place un permis de parenté, tout comme il existe un permis de conduire. Ce permis de parenté serait acquis suite à la réussite d'un certain nombre d'épreuves. Lesquelles ?
Premièrement, la suffisance économique. Il ne faut pas faire d'enfants quand on n'a pas les moyens de les élever.
Ensuite, le soin que les parents prendraient pour leur enfant. Le but étant d'éviter des parents qui n'ont rien à foutre de leurs enfants, les abandonnant devant un écran ou les laissant fréquenter des racailles.
Il faudrait sûrement rajouter d'autres épreuves...

Si le système du permis de parenté existait, il y aurait probablement moins d'enfants, mais ils seraient mieux éduqués.

 

II Une population bien nourrie

 

Certaines sources convergent pour dire que nous produisons suffisamment de nourriture pour nourrir 9 millions d'êtres humains, pas plus.
Pour nourrir plus de gens, on peut imaginer qu'il suffit d'augmenter l'espace recouvert par les champs ou encore d'améliorer l'efficacité des techniques d'agriculture, mais :

  • ce serait égoïste de couper des arbres pour mettre des champs à la place, dans la mesure où la plupart des animaux terrestres vivent dans la forêt ;
  • la planète Terre possède une surface cultivable limitée, qui limitera forcément notre population à un moment ou un autre.

Si nous souhaitons que chaque être humain puisse manger à sa faim, il faudra à un moment ou un autre que la population diminue ou reste stable.

 

III Une population qui ne manque pas d'énergie

 

L'électricité des Islandais est à 100 % d'origine renouvelable. Comment font-ils ? Les Allemands visent cet objectif, mais n'ont pas encore une production en renouvelables suffisante. Du coup, ils ouvrent des centrales à charbon.

... le secret vient du fait que les Islandais sont moins nombreux. Par rapport au territoire.

Densité de population islandaise : 3,2 hab/km²
Densité de population allemande : 227 hab/km²

Plus le territoire est grand, plus il produit potentiellement de l'énergie, que son origine soit solaire, hydraulique ou éolienne.

Si nous sommes moins nombreux sur cette planète, il sera plus facile d'assouvir nos besoins en énergie.

 

IV Une population où les gens se connaissent

 

J'ai un pote qui habite en région parisienne. Il m'a dit que dans le métro, personne ne se connaît.

... contrairement aux villages ou aux petites villes, dans les grandes villes, il est rare de croiser des gens que l'on connaît. Ce phénomène que je nomme "effet cité" nuit à la vie sociale.

Supposons que nous soyons 10 fois nombreux. À Paris, il y aurait encore l'effet cité (on passe à 1 million d'habitants), mais une ville moyenne comme Clermont-Ferrand passerait à 30 000 habitants et ce faisant, quitterait son effet cité !

Si nous étions moins nombreux, il serait plus facile pour nous de tous se connaître.

 

V Le point de vue antispéciste

 

Le spécisme est une discrimination basée sur le critère de l'espèce vivante. Elle consiste à tuer, torturer des animaux. Citons l'exemple des vaches à cuir de l'Inde où on brûle leurs yeux en mettant du piment dessus. Citons aussi l'exemple des furets à fourure que l'on électrocute avec une électrode dans l'anus. Citons aussi la multitude de poussins mâles de l'élevage industriel, qui passent pour la plupart au laminoir car jugés non-rentables.

L'antispécisme combat toutes ces discriminations.

La ville est un milieu adapté à l'Homme. Mais pour la plupart des autres espèces terrestres, c'est un désert. Un désert gris.

Le milieu le plus adapté pour la plupart des autres espèces terrestres, c'est simplement la forêt. Les conditions idéales sont réunies quand on a de la forêt, du soleil et de l'eau, comme c'est le cas dans la forêt tropicale.

Si nous voulons laisser aux autres espèces une place, nous devons minimiser la place que nous occupons, nous. Les Japonais ont choisi de se sacrifier : ils ont laissé en place une bonne partie de la forêt (environ 70 % du territoire2) pour se tasser dans la plaine, dans de tout petits appartements. Naturellement, si leur population était beaucoup plus faible, ils pourraient vivre dans des appartements plus grands sans empiéter sur le territoire forestier.

Si la population humaine était moins importante, il y aurait plus de place pour les autres formes de vie.

Population humaine : qualité plutôt que quantité

Notes :

 

1 : Source : http://www.courrierinternational.com/revue-de-presse/2013/11/19/fin-de-la-politique-de-l-enfant-unique-quel-impact

2 : Source : Dictionnaire encyclopédique Hachette, 2000, article Japon

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Ecologie politique
commenter cet article
16 décembre 2015 3 16 /12 /décembre /2015 12:28

Chez l'être humain, le besoin de manger est reconnu. Certains l'interdisent en payant des salariés à coups de lance-pierres, d'autres le favorisent en exigeant le blocage des prix du pain, ou simplement une augmentation de salaires. Des luttes politiques terribles ont lieu entre ces deux forces.
Et le besoin de sexe ? Comme je vais vous le montrer dans cet article, le besoin de sexualité existe chez l'écrasante majorité de l'espèce humaine adulte. Je suis prêt à parier que plus de 99 % des adultes entre 16 et 40 ans ont besoin de sexualité.

Alors que le diktat des interdits religieux chrétiens est tombé, il serait peut-être temps d'aller plus loin. Le but de ce texte est de faire reconnaître le besoin de sexe chez l'être humain.

I La sexualité, un besoin humain
II Ressemblances entre le sexe et la nourriture
III La misère sexuelle
IV Le problème de la frustration
V Conclusion

 

I La sexualité, un besoin humain

 

Nous les êtres humains sommes des êtres sexuels. Contrairement aux taureaux ou aux gorilles, il nous arrive d'avoir du sexe uniquement pour le plaisir. Cela nous arrive même assez souvent... Il n'est pas rare qu'un couple d'êtres humains ait plusieurs relations sexuelles par semaine.

Il court une rumeur qui dit que 2/3 des flux Internet sont des flux liés à des sites sexuels. Je ne vous donnerai pas la source, ce n'est qu'une rumeur ^_^ .

Pensez-vous qu'il est facile pour un être humain de se passer de sexe ? Je pense que se passer de sexe est très difficile. Vous voulez des exemples ?

  • Les prêtres catholiques n'ont pas le droit d'avoir la moindre relation sexuelle de toute leur vie. Pourtant, de temps à autres est éventée une affaire de pédophilie par un prêtre sur un enfant. Pourquoi ont-ils fait ça ? Tout simplement parce que la pression de leur libido1 était énorme et qu'ils ont choisi un partenaire naïf qui ne dira rien. Ils disent que la chasteté c'est bien, mais ils sont comme tout le monde : ils ont une libido !
  • Encore un autre exemple de chrétin. C'est un mec qui est protestant. Pour des raisons d'anonymat, nous le nommerons C. Il croyait dur comme fer qu'il ne fallait pas faire l'amour avant le mariage. Il avait une petite copine, mais tous les deux s'interdisaient formellement d'avoir des relations sexuelles ensemble. Hé ben qu'est-ce qu'il a fait ? Il s'est masturbé sur des femmes qu'il a vues dans la rue...
  • J'ai rencontré une femme très associable. Pour des raisons d'anonymat, je la nommerai S. Elle est toujours toute seule. Elle n'adresse la parole à personne. Quand on lui parle, elle ne répond pas ou dit presque rien. Un jour, elle et moi étions dans une bibliothèque. Je me suis demandé "C'est pas possible, cette fille fait partie des très rares assexuels ou alors elle est comme tout le monde mais n'ose pas aborder les hommes ?". J'ai pris un risque. Je lui ai donné un papier avec écrit dessus "T'as envie de sexe ou t'es pas une personne normale ?". Elle s'est mise à trembler. Elle n'a pas cafeté. Quelques mois plus tard, je la vois : elle était habillé beaucoup plus hot. Elle avait un maillot rouge et un string noir. Elle était comme tout le monde...

C'est un constat : l'être humain adulte a besoin de sexualité. S'il a un partenaire, il fait l'amour avec. S'il n'en a pas, il se masturbe. Ce besoin est naturel.

 

II Ressemblances entre le sexe et la nourriture

 

Il y a un nombre assez important de ressemblances entre le sexe et la nourriture. Oui je vais encore faire une liste ! J'aime les listes ! ^_^

  • Il y a un appétit sexuel tout comme il y a un appétit alimentaire ;
  • Bien manger c'est le début du bonheur, bien baiser c'est le début du bonheur aussi ;
  • Ne pas manger fait souffrir. De même, ne pas avoir de sexe fait souffrir ;
  • Chaque personne a ses goûts alimentaires : tel préfèrera le fromage et la viande, tel autre préfèrera les légumes et les fruits... De même, chaque personne a ses goûts sexuels : tel préfèrera les gros seins, tel autre préfèrera les belles fesses...
  • Les humains, selon leurs revenus, peuvent obtenir plus ou moins de nourriture. De même, les humains, selon leur beauté ou leur statut social, peuvent obtenir plus ou moins de sexe ;
  • Il y a un fossé entre les riches et les pauvres. Ceux qui sont bien nourris ne comprennent pas la souffrance de ceux qui ont faim. De même, ceux qui ont souvent du sexe ne comprennent pas la souffrance de ceux qui en manquent.

 

III La misère sexuelle

 

Il convient de nommer la souffrance de ceux qui manquent de sexe du nom de misère sexuelle. Il s'agit là d'une profonde souffrance.

De même qu'une personne affamée serait prête à manger n'importe quoi, une personne en situation de misère sexuelle serait prête à prendre n'importe quel partenaire, ou presque.

Sans partenaire, que reste-t-il ? Kleenex avec les sites de cul. C'est bien triste.

... il reste aussi la prostitution. Ça coûte cher et c'est moins agréable que de faire l'amour avec une personne qui t'aime. En général, les prostitués font ça pour l'argent...

 

IV Le problème de la frustration

 

Le manque de sexe chez une personne déclenche en elle de la frustration. C'est un problème de santé publique, car de cette frustration peut naître des comportements très négatifs. Dans le roman, le chef-d'oeuvre 1984 de George ORWELL, le sexe est globalement réprimé par la dictature. Un personnage dit que l'énergie sexuelle des gens est canalisée pour alimenter la fureur guerrière. La frustration rend violent...

 

Athéna est une déesse guerrière. C'est aussi une déesse vierge. Athéna serait-elle une grande frustrée ?

Athéna est une déesse guerrière. C'est aussi une déesse vierge. Athéna serait-elle une grande frustrée ?

Dans la bande-dessinée Persepolis se retrouve l'idée que le manque de sexe crée de la frustration, et que la frustration rend acariâtre. Un personnage affirme que si dans un couple, une personne est irritable, cela signifie que ce couple n'a pas de sexe car autrement, la personne serait apaisée. On ne sait pas si le calme plat du paradis existe, mais le calme plat de l'orgasme, lui, existe...

Je pense que le problème de la frustration engendrée par le manque de sexe devrait être un problème de notoriété publique. Je pense particulièrement aux États-Unis d'Amérique, pays dans lequel le taux moyen d'obésité atteint 34,9 % pour l'année 20142. Dans la mesure où il n'est pas possible de pénétrer une femme trop grosse, imaginez les frustrations à l'oeuvre dans ce pays...

 

V Conclusion

 

Je souhaite que les politiques ne tombent non pas dans un silence prude de Sainte-Nitouche, mais abordent le sujet de la sexualité avec sincérité.

En Islande, la mise en couple se fait de façon simple. Une femme et un homme se rencontrent, ils parlent ensemble, ils se plaisent, et au bout de 10 minutes, se mettent en couple. Si nous prenons exemple sur leur simplicité, il sera plus facile pour les célibataires d'avoir un partenaire et d'éviter la frustration.

Il faut mettre un terme à l'idée chrétienne que la sexualité est une mauvaise chose. Sans cela, l'émancipation est impossible.

Si vous avez quelque chose à dire, critique, remarque, n'hésitez pas à laisser un commentaire.
Si vous aimez ce blog, n'oubliez pas d'aimer la page facebook de L'étoile du marin.

Bon voyage, matelot !

 

Notes :

 

1 : La libido, c'est le besoin de sexe.
2 : Source : http://www.lapresse.ca/vivre/sante/201409/04/01-4797231-etats-unis-le-taux-dobesite-intolerablement-eleve.php

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Politique
commenter cet article
4 décembre 2015 5 04 /12 /décembre /2015 20:48

Parmi les activités humaines, quelle part chacune représente-t-elle dans le réchauffement climatique ? Ces chiffres décrivent les émissions des gaz à effet de serre CO2, CH4, N2O et O3. Ils viennent d'un écriteau place de Jaude à Clermont-Ferrand le samedi 28 novembre 2015.

  • Industries : 29 %
  • Transports : 28 %
  • Agriculture : 22 %
  • Habitats : 18 %
  • Traitement des déchets : 3 %
Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Sciences
commenter cet article
1 novembre 2015 7 01 /11 /novembre /2015 14:25

Dans cet article, je vous propose quelque chose d'assez raffiné : l'escargot en origami d'Ayako BRODEK. Nous allons suivre une à une les étapes permettant la réalisation d'un escargot en origami. Il est possible qu'à un moment donné vous décrochiez, n'hésitez pas alors à me poser une question afin que je puisse vous aider.

 

Ce texte est basé sur le livre Nouvelle encyclopédie de l'origami et des arts du papier. Ce livre intelligent traite de sujets aussi variés que le grain du papier, l'origami, la reliure et la fabrication du papier.

 

... il serait fastidieux de refaire tous les dessins. C'est pourquoi vous aurez droit à des copies photographiques du livre sur lequel je me base.

 

I La base préliminaire
II La fleur d'iris (partiel)
III La finalisation de l'escargot

 

I La base préliminaire

 

Tout d'abord, quelle couleur voulez-vous pour votre escargot ? Rouge ? Vert ? Traditionnellement, l'origami fait appel à une feuille blanche d'un côté, colorée de l'autre.
Ce qui est impératif, c'est que vous devez utiliser une feuille carrée.

Origami : l'escargot d'Ayako BRODEK

4 Ouvrez le triangle supérieur et écrasez-le pour former un carré.

 

Attention, vous devez vous assurer que l'intérieur de la feuille est symétrique ! Je me suis fait avoir, il a fallu que je fasse une étape de plus que ce qui était indiqué...
Si votre feuille est symétrique aussi bien de l'extérieur que de l'intérieur, nous pouvons passer à l'étape suivante.

 

II La fleur d'iris (partiel)

Origami : l'escargot d'Ayako BRODEK
Origami : l'escargot d'Ayako BRODEK

Vous êtes prêts pour l'étape finale ? C'est parti !

 

III La finalisation de l'escargot

Origami : l'escargot d'Ayako BRODEK
Origami : l'escargot d'Ayako BRODEK
Origami : l'escargot d'Ayako BRODEK

Et voilà !

 

L'escargot d'Ayako BRODEK.

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Arts
commenter cet article
1 novembre 2015 7 01 /11 /novembre /2015 14:04

Bien que ma spécialité soit les énergies renouvelables, il m'arrive de m'intéresser à la métaphysique, à l'Univers. Vous vous y intéressez aussi ? Tant mieux ! Je vais vous exposer mon petit point de vue...

I L'illusion de la matière noire
II Expansion par rapport à quoi ?
III L'Univers visible est un trou noir
IV L'Univers plat et le cône de lumière spatio-temporel
V Big Bang et Big Crunch

I L'illusion de la matière noire

On a observé que les galaxies s'éloignent les unes des autres. C'est aussi le cas des étoiles. Pourquoi ? L'explication traditionnelle, classique, c'est la matière noire.

Ça vous va si je fais une analogie ? Assimilons les étoiles à des raisins dans un cake. Hé bien, au début le cake il est froid. Mais quand on le fait cuire, la pâte gonfle et cela écarte les raisins.
L'analogue à la pâte, c'est... la matière noire.

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Telle pourrait être la devise des physiciens actuels...

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Telle pourrait être la devise des physiciens actuels...

Mais dans cette explication, il y a quelque chose qui ne va pas : on n'a jamais observé la matière noire !

Au début du XXème siècle, les physiciens étaient la recherche d'une autre entité fantomatique : l'éther. Ils la cherchaient... mais ne l'ont pas trouvée. Comme si elle n'existait pas. Il a fallu qu'Einstein passe par-là en iconoclaste et dise que l'éther n'existe pas pour que ces vaines recherches cessent. Aujourd'hui, on a le même problème avec la matière noire. Et l'iconoclaste casseur de préjugés n'est toujours pas arrivé dans le milieu des physiciens... ou alors on ne l'a pas écouté.

Ceci est problématique dans la mesure où une règle de base de la pensée scientifique, le rasoir d'Ockham, dit qu'entre plusieurs explications possibles, il faut choisir la plus simple.

Un peu de cosmologie

Ah salut. Je vous présente Wolf le loup, ma nouvelle mascotte. Son nom se prononce à l'allemande ("volf").

Je suis navré Wolf, mais si, il y a plus simple que la matière noire.

On part du formalisme de la relation fondamentale de la dynamique (F = ma, pour les intimes) et on dit : il faut simplement trouver la force qui décrit le mouvement observé.

C'est l'interprétation de la quintessence. Voyons ce que La Recherche nous dit à ce sujet :

Un autre scénario avancé par les scientifiques postule l'existence d'une nouvelle force fondamentale qualifiée de "quintessence" par ses inventeurs, en référence à un concept utilisé dans l'Antiquité pour désigner l'éther - cinquième élément plus difficile à appréhender que l'air, la terre, l'eau ou le feu.1

Dire que cette nouvelle force est fondamentale, c'est aller un peu vite. Mais l'avantage de cette vision des choses, c'est qu'elle est simple.

II Expansion par rapport à quoi ?

On décrit parfois l'Univers comme un ballon sur lequel sont inscrites les galaxies, et qui gonfle. Oui, mais qui gonfle par rapport à quoi ?

Plutôt que de parler d'expansion de l'Univers, on pourrait se dire qu'il y a une limite extérieure, une bordure, et que les galaxies, les étoiles, rapetissent par rapport à cette bordure.

À mesure que le temps passe, les astres rapetissent par rapport à la bordure de l'univers visible.

À mesure que le temps passe, les astres rapetissent par rapport à la bordure de l'univers visible.

III L'univers visible est un trou noir

Le physicien Thierry CHAMBON a prouvé dans l'un de ses cours que la masse et le rayon de l'univers visible... vérifient la même équation que ceux des trous noirs de Schwarzschild.

La relation entre la masse et le rayon chez les trous noirs de Schwarzschild. Rs est le rayon, M est la masse, c est la vitesse de la lumière dans le vide, G est la constante gravitationnelle.

La relation entre la masse et le rayon chez les trous noirs de Schwarzschild. Rs est le rayon, M est la masse, c est la vitesse de la lumière dans le vide, G est la constante gravitationnelle.

D'où l'idée que l'univers visible est un trou noir, qu'il y a peut-être des choses à l'extérieur... et qu'une multitude de trous noirs s'emboîtent les uns dans les autres comme des poupées russes.

IV L'Univers plat et le cône de lumière spatio-temporel

Dans le vide, la lumière se déplace à une vitesse de pratiquement 300 000 km/s. Cette grandeur est notée "c" (avec une minuscule).

Une année lumière, c'est la distance que parcourt la lumière en une année. Une étoile à 4 années-lumière de distance de nous sera vue... telle qu'elle était 4 ans plus tôt. De même, une étoile située à 10 milliards d'années-lumière sera vue telle qu'elle était... 10 milliards d'années plus tôt.

Si une étoile née il y a 20 ans se trouve à strictement plus de 20 années-lumière... sa lumière ne nous est pas encore parvenue, donc on ne peut pas la voir.

Certains cosmologues affirment que l'univers est plat2. Il n'est pas 100 % plat, il a une épaisseur, ne serait-ce que toi, lecteur, qui n'est pas en 2D contrairement à Mr Game & Watch !

En reprenant ce que j'ai dit plus haut sur la bordure de l'univers (Quoi, vous n'avez pas tout lu ? Mes articles sont faits pour être lus en entier.), on peut schématiser l'évolution spatio-temporelle de l'univers !

Un peu de cosmologie

Lorsqu'on va de haut en bas, le temps s'écoule du passé vers le futur (le sens normal, quoi). Les lignes jaunes représentent des étoiles. Comme elles ont la même longueur sur l'axe du temps, elles ont la même durée de vie (j'avais la flemme de dessiner des étoiles avec des durées de vie différentes). Avez-vous vu la planète Terre ? Depuis la Terre, on peut voir toutes les étoiles dont la ligne coupe le cône de lumière. Ce cône a une inclinaison de 300 000 km/s. L'étoile A est proche spatialement et temporellement ; disons que A = le Soleil. Sa ligne de vie coupe le cône de lumière, elle est donc visible depuis la Terre ! En revanche, B, une autre étoile récente, est trop éloignée, sa lumière ne nous est pas encore parvenue. Il en va de même pour C et E. La ligne de vie de D coupe le cône de lumière, on peut donc la voir ! Quant à F, à l'époque où l'on observe, cette étoile est déjà morte.

V Big Bang et Big Crunch

Il n'est pas rare que les intellectuels croient en un retour à l'origine... C'est chose faite avec l'idée du Big Crunch.

Vous connaissez le Big Bang ? Au départ masse informe, l'Univers se différencie dans un puissant mouvement d'expansion...

L'idée du Big Crunch est que l'Univers finira par s'effondrer sur lui-même et devenir à nouveau une masse informe.

Un retour en arrière ? Quelques éléments corroborent cette hypothèse.

  • Premièrement, le théorème de retour de Poincaré. Il s'applique à de nombreux systèmes mécaniques3 et affirme qu'ils finiront forcément par revenir très près de leur état initiale ;
  • Deuxièmement, la seconde loi de la thermodynamique, seul énoncé scientifique manifestant l'irréversibilité du temps... n'est pas toujours vraie4. Einstein affirme à la fin de sa vie que l'irréversibilité du temps n'est qu'une illusion, aussi tenace soit-elle5 ;
  • Troisièmement, et je donne aujourd'hui à cet argument moins de poids... les quatre forces dites fondamentales (gravitation, électro-magnétique, faible, forte) sont des forces dites réversibles.

J'espère avoir éclairé le lambda et stimulé le spécialiste ^_^ .

Bien que j'aie ici quelque connaissance, il y a une question à laquelle je ne sais pas répondre : comment expliquer l'inflation, cette phase succédant au Big Bang et dans laquelle l'Univers s'étend avec des vitesses supérieures à c, la vitesse de la lumière ? On pourrait imaginer que la vitesse de la lumière varie dans le temps... mais une explication moins déroutante serait plus acceptable.

Bien. Si vous avez des questions ou des remarques, n'hésitez pas à laisser un commentaire.

Notes :

1 : Source : La Recherche, juillet-août 2015, p 84.
2 : Source : La Recherche, juillet-août 2015, p 84.
3 : La mécanique est la science du mouvement.
4 : Source : Einstein aujourd'hui, p. 17
5 :
Source : Einstein aujourd'hui, p. 35

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Sciences
commenter cet article
1 novembre 2015 7 01 /11 /novembre /2015 13:57

Pourquoi les femmes accèdent-elles plus rarement que les hommes à des postes prestigieux ? Une explication parfois donnée est qu'en tant que femmes, elles ont moins d'ambition.

Saviez-vous que le savant Pasteur est en fait un couple ? On se souvient de Louis PASTEUR, l'homme, mais sa femme Marie LAURENT a été sa meilleure collaboratrice... et elle est tombée dans l'oubli.

Femmes, ayez de l'ambition ! Pour conclure cet article, j'aimerais partager avec vous l'hymne du Mouvement de Libération des Femmes.

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Politique
commenter cet article
1 novembre 2015 7 01 /11 /novembre /2015 13:54

?

Que signifient ces symboles mystérieux ?

Hiéroglyphes
Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Arts
commenter cet article
1 novembre 2015 7 01 /11 /novembre /2015 13:44

Il faut penser la lutte autrement. Les gens et les flics se foutent de la grève de la faim. Ils se foutent des sans-papiers. Ils s'en foutent si on crève. Les gens bouffent des lames de rasoir tous les jours et on n'entend pas parler d'eux. Les petits trucs qu'on fait ne valent pas le coup. [...] Il faut que ça pète pour qu'ils s'intéressent à nous.

Extrait du livre Feu au centre de rétention

Peut-être pensez-vous que cette réplique est extrémiste. Est-ce vraiment le cas ? Vous pourrez vous forger votre opinion grâce aux informations qui vont suivre.

I Qu'est-ce qu'un sans-papiers ?
II Le quotidien d'un sans-papiers
III La rétention
IV L'expulsion
V Les lois appliquées
VI Quelles solutions ?

I Qu'est-ce qu'un sans-papiers ?

Un sans-papiers est un étranger vivant en France qui ne possède pas de titre de séjour. C'est un étranger en situation illégale.

Il n'est pas jugé sur sa personnalité, sur ses actes, mais uniquement sur le fait qu'il n'ait pas de titre de séjour. Un sans-papiers peut tout-à-fait être un travailleur sérieux et une personne généreuse, le fait qu'il ne possède pas le papier requis le met en dehors du cadre de la loi. Cette irrégularité le menace d'être emprisonné et expulsé du territoire français. C'est pourquoi on entend parfois dire que les sans-papiers ne sont pas dangereux, mais qu'ils sont en danger.

II Le quotidien d'un sans-papiers

1- Le logement
2- Le travail
3- Les frais administratifs
4- L'estime de soi
5- La peur

1- Le logement

La plupart des sans-papiers sont sans domicile fixe. Ils dorment dans le hall des urgences à l'hôpital, dans un hôtel, voire même dehors. Le service d'hébergement d'urgence au numéro 115... est le plus souvent saturé.

Leur situation ne leur permet pas de trouver un logement décent.

2- Le travail

La plupart des métiers sont interdits aux sans-papiers1. Lorsqu'ils ont trouvé du travail, ils sont souvent embauchés dans le secteur du bâtiment. On les fait travailler au noir, payés en deçà des minima légaux garantis par le code du travail. Ce sont des esclaves modernes, hébergés par leur patron, c'est comme si ce dernier les tenait par les couilles, vous me pardonnerez l'expression.

Il en résulte que les sans-papiers sont pauvres.

3- Les frais administratifs

Naturellement, les sans-papiers cherchent à se faire régulariser. (Se faire régulariser, cela signifie obtenir le titre de séjour.) Ils s'engagent alors dans de longues procédures administratives où on leur fait toujours "cracher l'argent"2.

4- L'estime de soi

Les sans-papiers souffrent d'un important manque d'estime de soi. Ils se sentent blessés lorsqu'on les traite de "clochards", ou même de "sans-papiers", ils aspirent, et de loin, à vivre dans une meilleure condition.

5- La peur

Le quotidien d'un sans-papiers, c'est de vivre dans la peur. Peur de quoi ? Vous allez le découvrir dans les sections suivantes.

III La rétention

Lorsque la police décide d'expulser un sans-papiers, ils l'arrêtent et l'emmènent séjourner dans une prison spéciale : un CRA, Centre de Rétention Administrative.

Quelle est alors la condition des sans-papiers ?

Dimanche 13 janvier
"Tous les matins, on nous fouille. On descend au réfectoire vers 9 heures. Souvent, le café est froid. Lorsqu'on le signale, les policiers répondent qu'ils sont uniquement là pour nous surveiller. Ce midi, on nous a servi des haricots blancs périmés depuis le 5 janvier. Quand on l'a signalé, ils ont à nouveau répondu qu'ils ne voulaient rien savoir. Nous sommes partis voir la Cimade avec les barquettes périmées pour leur demander de témoigner. Quand on se repose, les policiers viennent fouiller les chambres. La nuit, ils sont dans le couloir. Si on doit aller aux toilettes, ils nous suivent et laissent la porte ouverte. Pour déranger notre sommeil, ils mettent l'alarme entre minuit et 1 heure.3

Pour ne pas partir, il s'est ouvert la jambe avec la lame du rasoir, en allant prendre sa douche. Il a failli se couper une veine. Ils l'ont emmené à l'hôpital. Ils l'ont ramené hier soir. Je lui ai dit que c'était une connerie. Depuis que je suis ici, quatre ou cinq gars ont fait des tentatives de suicide pour ne pas être expulsés. Certains se pendent, d'autres avalent des pièces de monnaie.4

Dimanche 22 juin
Hier, un retenu est mort au CRA 2.
"Le monsieur qui est mort hier n'était pas cardiaque. Avant de rentrer au centre, il prenait déjà des médicaments tous les jours, il avait une ordonnance du médecin. Il demandait des médicaments et on ne voulait pas lui en donner. L'infirmière ne lui donnait pas sa dose, il demandait à d'autres retenus d'aller à l'infirmerie pour demander sa dose. Si le médecin lui avait donné sa dose, il serait encore parmi nous aujourd'hui. La veille du jour où il est mort, il tremblait beaucoup, il ne savait pas pourquoi, il se sentait malade. Peu de temps avant de mourir, il a décidé de faire une sieste et a demandé à son copain russe de le réveiller pour qu'il puisse aller à l'infirmerie qui ouvre à 15 heures. Son copain est venu une première fois, il a essayé de le réveiller, son visage était tourné vers le mur, on ne voyait pas très bien. Il a cru qu'il dormait profondément et il a préféré le laisser dormir. Dix minutes après, il est revenu. Cela s'est passé de la même manière. Du coup, il est allé chercher un autre retenu, et tous les deux, ils ont essayé de le réveiller, ils lui ont tourné la tête, il avait du sang sur le nez et la bouche, il était bleu turquoise, il était tout dur, tout raide, froid.5

IV L'expulsion

L'expulsion par avion d'un sans-papiers coûte en moyenne à l'État français 60 000 €6.

Des expulsions, ce sont des vies brisées, des familles déchirées, où les enfants restent en France tandis que le père est renvoyé dans un pays qu'il a voulu fuir.

En 2010, Zied TLILI, un étudiant tunisien, a été expulsé dans un bateau de la SNCM. Il a passé 25 heures dans une cale sur une surface de 1 m².

V Les lois appliquées

[À venir !]

VI Quelles solutions ?

Au vu de ce qui précède, il est clair que la situation des sans-papiers est très problématique. C'est une situation raciste où les étrangers sont traités moins bien que les Français, ce qui est contraire aux Droits de l'Homme, selon lesquels tous les humains sont égaux devant la loi.

Cette politique raciste, initiée sous Chirac voire avant, était au départ un phénomène inconnu. Il a fallu l'action courageuse d'associations comme le Réseau Éducation Sans Frontières pour faire sortir le phénomène de l'ombre et mettre l'horreur à la lumière.
Cette politique est aujourd'hui reprise par le gouvernement PS de Manuel VALLS, un parti de droite qui soutient le patronat depuis 1914.
Cette politique, il faut du courage pour la combattre. Il s'agit de se battre contre des monstres, et seul l'héroïsme est capable est capable de vaincre de telles créatures.

La plupart des sans-papiers n'osent pas parler de leur situation à leur entourage. Pourtant il faut. Ce n'est pas par la peur ni le repli sur soi que l'on se fait régulariser, mais par la lumière et la solidarité !

Parfois, la lutte collective gagne. Je citerai l'exemple de la famille Asatryan, des Arméniens menacés de mort dans leur pays d'origine cherchant asile en France. J'ai participé à cette lutte collective. Malgré quelques erreurs militantes, nous nous sommes battus à fond et nous avons gagné ! Les Asatryan sont revenus, ils sont en sécurité, ils sont régularisés.

Le scandale des étrangers sans-papiers

Sur le court terme, nous pouvons aider les sans-papiers à se faire régulariser.
Sur le long terme, que pouvons-nous faire ?

Nous pouvons abroger les lois qui permettent cette politique raciste. [TEMPORAIRE !]Je ne sais pas précisément de quelles lois il s'agit, je tiendrai cet article à jour lorsque j'en saurai plus.

Et peut-être enfin vivrons-nous dans un monde où existe la liberté de circulation.
Et peut-être enfin vivrons-nous dans un monde plus juste. Un monde sans discrimination.

Notes :

1 : Source : [À venir !]
2 : L'expression est de Milena M., une jeune Arménienne qui a finalement réussi à trouver ses papiers.
3 : Source : Feu au centre de rétention, p 18.
4 : Source : Feu au centre de rétention, p 78.
5 : Source : Feu au centre de rétention, p 114.
6 : Source : réunion du Réseau Universités Sans Frontières 63 du mercredi 27 novembre 2013.

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Analyses de l'actualité politique
commenter cet article
1 novembre 2015 7 01 /11 /novembre /2015 13:31

Mise à jour 2015/12/16 : abréviation de la partie sur les pieds nus.

 

Je vais vous parler d'un sujet qui me tient à coeur : la liberté vestimentaire. C'est une expression que j'ai inventée :-) .

Dans un premier temps, nous parlerons des contraintes vestimentaires. Dans un second temps, nous discuterons du droit à la nudité. Enfin, nous étudierons un exemple plus modéré : les pieds nus. (Putain, on dirait que j'introduis une disserte :-/ .)

I Les contraintes vestimentaires
II Le droit à la nudité
III Un exemple modéré : les pieds nus

I Les contraintes vestimentaires

1- Le costard
2- Nike, Adidas & Cie
3- Le short
4- Les talons
5- Le voile
6- La liberté

1- Le costard

Dans certains milieux, le port du costard est obligatoire. Ce sont généralement des milieux de la classe dominante : politique, direction d'entreprise, fac de droit... C'est l'habit des gens qui veulent se mettre au-dessus des autres.
À noter : il y a une propension des vigiles à se vêtir d'un costume. Les chiens s'habillent comme les maîtres.

Liberté vestimentaire !

Oui Wolf, mais toi t'as des poils partout. Et puis c'est pas avec tes dents que tu pourras tisser des habits. Si tu me fais chier, je te mettrai un vieux pull rose tout pourri comme ceux des caniches à grand-mères.

Liberté vestimentaire !

Reprenons. Le costard est un habit... sombre. Et rigide. C'est pas très gai. Donnez-lui des couleurs, et costard il n'est plus.

Il est intéressant de remarquer qu'Olivier BESANCENOT et Philippe POUTOU, membres du Nouveau Parti Anticapitaliste, s'habillent comme des gens normaux. Ce ne sont pas des professionnels de la politique : Olivier BESANCENOT est facteur, Philippe POUTOU est ouvrier. Je pense d'ailleurs que c'est une bonne chose de ne pas faire de la politique (ou du syndicalisme) de façon professionnelle : on finit par être totalement déconnecté de la réalité du monde du travail... comme Bernard THIBAULT, ancien chef de la CGT, qui a fini par dire qu'il était contre la grève générale.

2- Nike, Adidas & Cie

Les collèges français, l'école commune des 11-14 ans, est un milieu très normatif. Alors oui, ça dépend des collèges, dans certains collèges les élèves sont moins intolérants que dans d'autres, j'ai pu le constater. Toutefois, il existe dans ce milieu une norme qui discrimine les élèves qui ne portent pas d'habits de "marque". En gros, si t'es élève et que t'as pas du Nike, du Adidas ou du Reebok, les autres élèves vont se moquer de toi.

Je pense pour ma part qu'il est du devoir des enseignants et des surveillants de faire cesser cette discrimination. Peut-être y-a-t-il actuellement un manque d'autorité.

3- Le short

Dans le milieu professionnel, le short... est un habit mal vu. Tu vas à un entretien d'embauche en short, t'es pas pris ! Pourtant en été, il est plus confortable d'être en short qu'en pantalon... Il s'agit là je pense d'un arbitraire, d'une chose injuste et contraignante qui ne se justifie pas.

4- Les talons

J'ai appris récemment que les chaussures à talons étaient une caractéristique imposée chez les femmes. Encore le milieu professionnel : tu vas à un entretien sans chaussures à talons ? T'es pas prise !

Les chaussures à talons, c'est un truc que j'ai jamais compris. En quoi est-ce que c'est beau ? Je ne vois pas. La femme se trouve plus haute, mais en quoi ça la rendrait plus belle ? Qui plus est, c'est un objet inconfortable, qui va contre le sens pratique. Surtout les talons aiguille. Avec ces chaussures, on ne peut pas se balader en campagne, on ne peut même pas courir ! Je m'insurge contre cette norme qui veut forcer les femmes à porter cette saloperie.

5- Le voile

Je termine cette partie sur les contraintes vestimentaires avec un sujet incontournable : le voile. Alors qu'au Maroc, une femme postulant à une offre d'emploi sans voile est vue comme moderne et valorisée1, ce n'est pas le cas dans des pays islamistes comme l'Iran où le voile, chez la femme... est obligatoire.

Je vais vous le dire franchement : cet habit, je le trouve moche. À la limite, il peut avoir un peu de gaieté lorsqu'il est coloré, comme une femme au voile bleu et bien habillée que j'ai vue à Freiburg en Allemagne.

Selon mon meilleur ami (Me lis-tu ? Tu me manques...), il n'est pas écrit dans le Coran que la femme doit porter le voile. Ce n'est pas une habitude religieuse, c'est une habitude culturelle.

En fait, le but du voile est de cacher ce qu'il y a de séduisant chez une femme. Le but d'une culotte est de cacher le sexe, le but du voile est de cacher les cheveux, source de séduction puissante chez les femmes, voire même... le visage. C'est une coutume motivée par la pudeur.

Je n'interdis pas aux femmes de porter le voile. J'interdis des machos à les y obliger...

6- La liberté

Finalement, ne serait-il pas mieux de simplement s'habiller comme on veut ? En toute liberté ?

Je trouve pour ma part certaines robes africaines très belles, et souhaiterais en porter. Aussi, je trouve que les vêtements des Amérindiens des USA ont la classe !

Au final, ne serait-il pas mieux d'être libres ? Face aux contraintes, je revendique ici la liberté vestimentaire ! :-)

II Le droit à la nudité

Je vais vous demander ici d'être logiques. Évacuez vos préjugés, abaissez les barrières de votre esprit.

... c'est bon, vous avez évacué ?

Pourquoi interdire la nudité en public ?

Réponse 1 : Parce que la vue du sexe choque.
Réponse 2 : Parce qu'il fait trop froid.

La réponse 2 n'est pas valable en été dans nos contrées. En effet, il fait si chaud en Europe en été que l'on ne prend pas froid si l'on est tout nu. Par ailleurs, le meilleur bronzage reste le bronzage intégral2.

Étudions la réponse 1. Elle dit que la vue du sexe choque. Comment se fait-il alors que tant de gens vont chercher des vidéos pornos sur Internet pour y voir un pénis, un vagin ? Comment se fait-il que tant de gens, lors de leurs relations sexuelles, regardent le sexe d'autrui ?

Une explication est la suivante : c'est l'héritage de la religion chrétienne, dans laquelle la sexualité est prohibée. Les gens aiment le sexe, mais on leur a inculqué que le sexe, c'est mal.

Bien que cette explication religieuse tienne la route, il existe une explication plus profonde. Y-compris dans les tribus, le sexe est souvent dissimulé, ne serait-ce que par un pagne.
En fait, c'est un peu comme une porte qu'on ouvre ou qu'on ferme. Sexe découvert, c'est bon, on peut faire l'amour. Sexe caché, on ne fait pas l'amour, on fait autre chose.

Il existe des micro-sociétés dans lesquelles la nudité en public ne pose aucun problème. On en trouve un peu partout en Europe, y-compris en France. Ce sont les campings naturistes.

L'été dernier, je suis passé dans un camping naturiste. Nous étions nus. Gros ou minces, jeunes ou vieux, nous nous respections. La nudité ne posait aucun problème.

Toi l'oppresseur, m'entends-tu ? La nudité ne pose aucun problème, tant que nous respectons le corps de l'autre. Aussi fort sois-tu, je m'oppose à toi et dis : la nudité devrait être un droit.

III Un exemple modéré : les pieds nus

Bon, c'est vraiment hardcore tout ça... Mais oui j'ai l'esprit pratique, je sais bien que c'est pas avec le droit à la nudité que l'on va défendre la liberté vestimentaire auprès des masses...

J'ai conçu spécialement pour vous un exemple plus modéré : les pieds nus.

On peut vivre pieds nus. Il suffit de faire attention où on marche. Une société où les gens vivent pieds nus aurait même l'avantage de bien nettoyer ses rues.

Elle est jolie, n'est-ce pas ?

Elle est jolie, n'est-ce pas ?

Donc voilà, si vous revendiquez le droit de marcher pieds nus, vous pourrez plus facilement faire adhérer des gens au concept de liberté vestimentaire.

Si vous avez une critique, une remarque à faire, n'hésitez pas à poster un commentaire. Soyez amical, autrement Wolf vous dévorera. Grrr !

Notes :

1 : Source : une ancienne voisine marocaine nommée Amina.
2 : Par pitié, n'allez pas vous faire bronzer dans une cabine à UV ! On critique souvent les ondes radio des téléphones portables, mais les UV sont sensiblement plus dangereux.

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Idées de politique
commenter cet article
1 novembre 2015 7 01 /11 /novembre /2015 13:19

Assurément, la société dans laquelle nous sommes n'est pas bien pensée. Nous utilisons des ressources en quantité finie, et qu'arrivera-t-il lorsqu'il n'y en aura plus ?

Tôt ou tard, le recyclage sera une nécessité. Un jour viendra où les ressources seront épuisées et où l'on aura "production = recyclage".

Comment recycler une cartouche d'encre ? Une bouteille de Red Bull ? Dans ces deux cas comme dans d'autres, on peut proposer la solution suivante : renvoyer le produit chez le producteur, qui le nettoie et le remplit de liquide.

Recyclage : retour au producteur !

Les Allemands renvoient les bouteilles usagées aux producteurs. C'est un système de consigne : quand on achète une bouteille, on paye mettons 25 centimes pour la consigne (das Pfand), quand on a tout bu et qu'on met la bouteille dans la machine, on récupère un coupon et avec le coupon, on peut récupérer son argent.

Intelligente serait l'évolution où de plus en plus de producteurs demandent à ce qu'on leur retourne les produits usagés, car sur le long terme, ce sera leur seule ressource.

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Recyclage
commenter cet article

Présentation

  • : L'étoile du marin, site web de Corentin CHAROUSSET
  • L'étoile du marin, site web de Corentin CHAROUSSET
  • : Sciences humaines, exactes ou naturelles, philosophie, politique, arts... Je vous emmène sur les flots dans un voyage aux mille escales, avec toujours le même objectif dans la longue-vue : l'étoile du marin, ou l'idéal qui anime l'homme qui a de l'espoir.
  • Contact

Recherche