Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 août 2011 4 04 /08 /août /2011 10:57

Tolérance et quête de la chose en soi unissent l'humanité !

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Aphorismes
commenter cet article
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 11:25

Certaines personnes pensent qu'écrire sur un mur, c'est mal, quelque soient les circonstances.
Je viens m'opposer à ce mode de pensée primaire. En effet, prenons par exemple un mur public, tel qu'un mur peint en blanc dans les toilettes d'un lycée. Imaginez qu'une personne écrive un bon message, quelque chose qui apporte quelque chose aux autres, par exemple "Que règne la solidarité !". Message simple, certes, basique, même, mais hélas trop incompris. Pour les gens qui ont commencé à comprendre que la solidarité est une bonne chose, quand il vont voir ça, ça va les fortifier dans leur opinion en se disant "Mais oui, c'est évident !". Du coup, ça va beaucoup baisser les chances qu'ils changent d'avis pour cause d'influences nocives.

Ainsi, si le message n'est pas trop sale et que son contenu est bon, en règle générale, il est moral d'en faire part aux autres sur un tel support.
Evidemment, si on écrit un message en noir sur une jolie fresque colorée, même si le message est bon, ça va salir la fresque, et ç'aura été une erreur de le mettre ici. Le tout est de faire preuve de bon sens en voyant les choses au cas par cas !


fresque-murale

Là, par exemple, il vaut mieux pas écrire...

 

Mais j'irai plus loin encore que de revendiquer la non immoralité systématique des messages écrits sur les murs. Je revendique la libération des murs.

Qu'est-ce que ça veut dire ?

Prenons un mur bien sympa pour écrire, genre un mur blanc de toilettes de lycée. D'abord, on autorise les gens à écrire des choses dessus si c'est enrichissant, intéressant. Ensuite, une fois que le mur est plein de messages partout, on passe un bon coup de peinture et on recommence à zéro.

Libérez les murs ! Cela soulagera les artistes et grandira nos âmes !

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Idées de politique
commenter cet article
13 juillet 2011 3 13 /07 /juillet /2011 14:35

J'au réalisé au cours de ma vie que la duperie de beaucoup causait des ravages dans notre société humaine. C'est ainsi que des gens naïfs ont pu croire que Sarkozy allait faire mieux que Chirac en tant que président de la république, alors qu'il allait faire pire. C'est pourquoi j'ai eu l'idée de créer ce modeste article essayant de donner quelques conseils pour éviter de se faire manipuler par les autres.

I Un appel à la raison qui peut éviter bien des casses
II La plus puissante méthode de manipulation
III Le corbeau et le renard
IV L'universelle faillibilité
Conclusion

I Un appel à la raison qui peut éviter bien des casses

Je vais vous dire une chose toute simple mais qui peut aussi être utile en matière de résistance à la manipulation : il faut prendre les choses et les gens tels qu'ils sont.

afro blanc
La peau de cette personne est-elle plutôt blanche ou noire ?

Il ne faut pas se fier aux apparences, il faut juger les gens à leur vraie valeur, pour tout ce qu'ils sont. Des exemples d'erreur si on ne le fait pas :

-Croire qu'une femme est bien parce qu'elle est belle, alors qu'en fait, elle est mauvaise.
-Croire qu'un mec est bien parce qu'il a offert un chewing-gum (on appelle ça se faire acheter par un chewing-gum, et ça existe), alors qu'en fait, il fait ça juste pour profiter des autres par là suite, par exemple en lui demandant des clopes.
-Croire qu'un mec est digne de respect parce qu'il respecte les codes du groupe dans lequel il est (genre être de droite), alors que c'est un salaud.

II La plus puissante méthode de manipulation

Je vais vous parler de ce qui est à mes yeux la plus puissante méthode de manipulation. Elle est très facile à pratiquer, et pourtant, elle marche extrêmement bien. Elle est tellement efficace que c'est d'ailleurs la méthode de manipulation la plus courante. Allez, je vais arrêter de vous la cacher : c'est le mensonge.

sarkozy
J'ai changé, coocool, cacalme, zezen, Lexomil. Ah oui, et aussi, j'ai bien envie de faire de la chasse aux Roms dans un joli bulldozer.

Comment se prémunir du mensonge ? Déjà, savoir que ça existe, vivre sa vie tout en restant sur ses gardes. Rien que ça, ça permet d'éviter bien des attrapes.

III Le corbeau et le renard

Une seconde méthode de manipulation assez efficace est la suivante : la flatterie. Le manipulateur fait un compliment à la personne qu'il veut manipuler pour obtenir plus d'elle. Il ne faut pas gober le compliment comme on goberait une grosse cuillérée de yaourt aromatisé, non, il faut sans cesse être sur ses gardes, se demander "Il (elle) serait pas en train de m'amadouer ?". Juste après le compliment, demander une argumentation peut mettre dans l'embarras un manipulateur qui aurait mal préparé son coup, et peut au contraire rendre la relation sociale plus intéressante si le compliment était sincère.

Et puis si ça vous chante, relisez Le corbeau et le renard !

Le corbeau et le renard

IV L'universelle faillibilité

Tout le monde peut se tromper, y compris les spécialistes dans leur spécialité. C'est pour cette raison qu'il ne faut jamais faire 100 % confiance à quelqu'un en pensant que cette personne a toujours raison.

Certaines personnes réussissent à faire croire qu'elles sont intelligentes en en mettant plein la vue à d'autres en disant des choses tellement compliquées que les gens impressionnés estiment cela être d'une intelligence transcendante. Si c'est incompréhensible, la personne fait soit preuve d'un manque de pédagogie en ne se mettant pas au niveau de son auditoire, soit, ce qui n'arrive pas si rarement, ses propos ne veulent rien dire.

Clovis Simard fait partie de ces gens qui arrivent à en mettre plein la gueule à d'autres en disant des choses qui ne veulent rien dire, et je lui ai déjà fait des reproches sur son inexactitude.

Evidemment, si la personne dit explicitement au début du texte que ça s'adresse à des gens qui ont tels prérequis et qu'on ne les a pas, on ne pourra pas lui en vouloir...

Conclusion

Les manipulateurs existent, et il faut le savoir. Le problème, c'est que les manipulateurs cachent souvent le fait qu'ils sont manipulateurs. Face à la manipulation, une attitude qui a su faire ses preuves s'impose : la vigilance.

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle
commenter cet article
26 juin 2011 7 26 /06 /juin /2011 17:20

Je voulais vous présenter un livre qui m'a beaucoup enthousiasmé : il s'agit d'un essai écrit par un écologue français du nom de Robert Barbault. En voici la couverture.


elephant jeu quilles


Ce livre mêle réflexions philosophiques et données scientifiques pour chercher à comprendre ce qui ne va pas dans le comportement de l'homme envers la biosphère, et chercher à l'améliorer. L'axe principal du livre est de prôner la coopération avec les autres espèces vivantes, mais je ne vous fait rien manquer en vous disant cela, de toute façon c'est écrit sur la quatrième de couverture ^_^ .

Court, accessible, plus facile à lire qu'un manuel d'écologie, très dense et pas cher pour son contenu (9€), c'est une lecture très enrichissante que je vous enjoint d'ajouter à ce que certains appelleraient votre pile à lire (PAL pour les intimes).

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Philosophie
commenter cet article
26 juin 2011 7 26 /06 /juin /2011 17:18

Puisque ça n'intéressait personne et que je n'écrivais rien, j'ai supprimé la Newsletter.

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans L'étoile du marin
commenter cet article
9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 23:02

Qu'est-ce que le nihilisme ? C'est une façon de pensée selon laquelle il n'y a ni vérité absolue, ni morale absolue.
Mon but est de montrer qu'avec une telle pensée, toutes les folies sont permises. Pour cela, je vais tenir un discours nihiliste qui assume pleinement les conséquences de ses supposés. J'avais dans le passé écrit un texte de ce genre, à l'adresse d'une commentatrice nommée cixi, mais, constatant à quel point ce texte était corrompu et maléfique, craignant de sérieusement endommager le cerveau de la pauvre cixi un peu paumée, je l'ai supprimé de mon ordinateur avant même la publication.
Bien. Désormais, voici, toute dénudée, la pensée nihiliste.

[Mode nihiliste on]

Rien n'est vrai, rien n'est faux, rien n'est bien, rien n'est mal, tout est subjectif ! Parlons d'un sujet intéressant : le vol.

Qu'est-ce que voler ? Voler, c'est ôter gentiment un bien d'une personne. Le vol se fait toujours avec le consentement de la personne volée. Certaines personnes pourraient dire que je me trompe en disant cela : que nenni ! Je ne peux pas me tromper puisque rien n'est faux ! Donc le vol se fait toujours avec le consentement de la personne volée.

lE vOL à mIN arMeE é un aktE ViOLeND dent LEquail la perssone QUI vol le fè aveC uNe armme a la mIN pour foRceR la personne volée à donné l'objet, car si L ne le fè Pas, la perssone ki poRtE l'arMMe frapRA avEc et sa lUI fera Mal. Peut importe l'orthographe puisque rien n'est mal ! J'ai fait avant comme si le mal existait ("sa lUI fera Mal"), mais puisque rien n'est vrai et rien n'est faux, on peut dire que le mal existe, ou qu'il n'existe pas, peu importe.

Voler ça soulage les entrailles ! Le vol permet à la personne volée de se rendre compte que tout ce qu'elle possède n'est rien, que tout cela n'est que néant, face à la fin de sa vie, elle déraille ! Liberté et volonté sont les credo de ce qu'il faut faire !
Et la Lune est bleue ! Et perssone n'a à contredire ce que je viens de dire puisque rien n'est vrai et rien n'est faux ! Les absolus ne sont qu'une illusion ! Les sens ne sont que subjectifs, ils vivent de leur subjectivité, et ils éclatent de lumière lorsqu'ils amènent au savoir !
Les absolus ne sont qu'une illusion ! Stupides sont ceux qui croient que la réalité est unique : la réalité est multiple ! Il y a autant de réalités qu'il y a de personnes, et aucune réalité médiatrice pour les relier ! Nous sommes tous des réalités indépendantes, sans aucun lien social pour nous relier ! Car le lien s'oppose à la liberté, donc il s'oppose à l'indépendance, et la liberté est tout !

La Bibl di : tu ne volra poin. Foutèz ! La Bibl, ssé judéo-krétien, donc on s'en tap. Tou ce ki é judéo-krétien é bon à jeté : viv la fin des histoir de curé ! Qu'importe le mal ! Qu'importe la polygamie ! Qu'importe l'interdicssion du vol et du meurtr, car aucune moral absolu n'exist, et aucun curé n'a à impozé sa loi !

Liberté, liberté, liberté ! Toi qui me lis, tu n'as pas à critiquer tout ce que je viens de dire. Car ce n'est pas mal. Ni faux d'ailleurs. Du coup, aucune critique à faire. J'irai dépecer tes entrailles et dévorer ton intestin grêle, et tu n'as rien à m'y opposer, c'est ma volonté, et il faut laisser les gens faire ce qu'ils veulent. A... mort !!

[Mode nihiliste off]

Ce texte est tout de même moins hard que l'ancien. Je discutais un jour de Nietzsche avec une personne, et nous nous somme mis d'accord sur un point : Nietzsche était fou.
Ne dit-on pas d'ailleurs que les fous sont ceux qui ont perdu la raison ? La raison, outil pour distinguer le vrai du faux, et choisir le vrai. Ainsi, les choses s'éclairent quelque peu...
Je vais vous le dire entre nous : la plupart des gens qui soutiennent que la vérité absolue et la morale absolue n'existent pas ne le pensent qu'à un millième. Car s'il le pensaient à 100%, ils seraient fous, fous comme l'est mon texte en mode nihiliste.

Où est l'absolu ? Dans la réalité. La réalité qui nous unit tous, car elle unique et commune à chacun d'entre nous, car aucun d'entre nous ne peut s'en échapper.
L'absolu de la vérité se trouve dans les sens. A ce propos, une hallucination montre toujours quelque chose de réel, c'est juste que c'est une réalité intérieure que l'on croit être extérieure. Descartes affirmait qu'il n'avait qu'une seule certitude : "Je pense donc je suis", autrement dit, "Je sais que j'existe parce que je pense.". Quelle erreur ! La pensée n'est qu'un impression allégée de sens mis en mémoire, comme une voix qui serait moins "forte" qu'une voix sensorielle, venant de l'extérieur par l'oreille, ou une image moins forte qu'une image sensorielle, qui vient de l'extérieur par l'oeil. La seule certitude qu'on puisse avoir, du moins, une des seules, c'est "Je sens donc je suis.".
L'absolu de la morale est dans les hormones, celles qui gouvernent le bonheur et le malheur. C'est un truc chimique, physique, même, auquel on ne peut échapper. Bon, on peut bien se dire que la morale c'est tout de même un peu plus que ça, du genre "tous les bonheurs possibles", ou encore "l'effort pour arriver au bonheur", mais grossièrement, le bonheur et la morale se correspondent.

Pour conclure, j'aimerais exprimer ma rage contre tous ces discours subjectivisants et divisants, ce refus d'admettre la réalité telle qu'elle est et tous ces mauvais rebelles qui, tels des adolescents, vont faire l'apologie du "Je veux ! Je veux !" sans jamais comprendre que les volontés peuvent se contredire, et qu'il faut faire disparaître les volontés les moins louables pour que la volonté des uns n'entrave pas la volonté des autres. A bas le nihilisme !

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Philosophie
commenter cet article
9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 22:55

Attention, c'est du lourd : voici le projet politique que je défends en tant que citoyen. Ce n'est pas un recueil d'idées arrêtées, je suis prêt à me remettre en question lors des débats.

Economie :

+Disparition de l'argent. Les gens travailleront par bonne volonté, sans se faire exploiter, et la générosité sera triomphante, les profiteurs matés s'ils se profilent.

+Changement radical des modes de production. Il faut faire cesser la pollution, recycler massivement et utiliser des ressources viables sur le très, très long terme. Pour la production d'électricité, une bonne solution se situe à mon avis dans l'utilisation des énergies de l'eau, du Soleil et du vent. Des recherches seront à faire dans ce domaine, mais aussi pour arriver à créer sans soucis des voitures électriques, parce que pour le moment, on n'y arrive pas. Mais qu'on ne se fasse pas d'illusions : les recherches scientifiques ne sont payantes que sur le long terme, et il faut d'abord utiliser tout ce qu'on sait faire, parce que c'est déjà vraiment énorme.

+Réfléchir sur comment on devrait gérer le paysage en favorisant la diversité du vivant, et une fois que ce sera bien fait, tout reconstruire nos terres suivant les solutions qui se seront dégagées. En particulier, favoriser le chevauchement des territoires, pas comme dans les villes n'aujourd'hui qui n'offrent que peu de place aux espèces autre que l'Homo Sapiens.

+Eduquer, éduquer, éduquer : cette belle maxime hélas effacée de la Maison des Associations de Grenoble sera toujours d'actualité tant que le génome humain n'aura pas changé. En particulier, il faut enseigner aux jeunes l'esprit critique. Comment le faire concrètement ? Et bien, on travaille sur un document, par exemple un article de journal, et on cherche tout ce qui ne va pas du point de vue du bon sens dans le document. L'éducation, ça peut être apprendre aux gens à faire des économies, à ne pas gaspiller, apprendre aux gens à être gentil avec les autres. Ca peut être apprendre à monter une serrure, apprendre à faire la cuisine, après tout, le savoir pratique n'a pas une place assez grande dans la société actuelle. Quelle forme doit prendre l'école, je l'ignore. Mais il faut sans cesse que chacun apprenne des autres, et apprenne aux autres, en gardant sans cesse à l'esprit que personne, absolument personne, n'est à l'abri d'une erreur, même dans son domaine de spécialité.

+Interdiction du mensonge. J'exècre les gens qui mentent, et je trouve que le mensonge n'est pas assez puni. Et puis comme le dit un dicton nain de Tales of Symphonia : le mensonge est le premier pas vers le crime.

+Suppression de l'armée. A la place, éduquer les citoyens à une utilisation défensive des armes, avec la volonté de "calmer le jeu". Une fois ceci fait, les armes peuvent être possédées par chacun, pour avoir le pouvoir de riposte face à une quelconque élite armée en formation ou établie. En l'occurence, en France, elle est établie... :-(

+Des bons cours de mathématiques. J'insiste là-dessus parce que les mathématiques sont des choses de l'esprit humain sur lesquelles tout le monde peut se mettre d'accord, ce qui facilite les échanges. Je pense aussi à l'enseignement de l'Esperanto, langue qui a pour vocation à unir toute l'humanité, langue me semble-t-il très logique par ailleurs, et que je devrais apprendre -_- (Il faudrait que je trouve du temps pour les langues...)

+Fin de la hiérarchie, sauf parentale. Peut-être faudrait-il un diplôme pour devenir parent. Pour le reste, c'est l'autogestion : on fait des assemblées générales dans chaque quartier, dans chaque village, dans chaque entreprise, on débat rationnellement avant de prendre les décisions, puis on prend les décisions au vote. Avec une importance accordée au vote blanc, ce que l'on appelle parfois "abstention" dans les assemblées générales qui se font.

+Qu'on laisse tant que possible aux gens le choix de vivre leur vie comme ils l'entendent ! En particulier, qu'on leur laisse le choix de vivre hors de notre société, qu'on leur laisse le choix de ne pas savoir lire, parce que ça peut être très bon pour la mémoire.

+Disparition des taxes aux frontières, parce que c'est complètement stupide.

Voilà, j'ai à peu près tout dit. Si vous avez une quelconque critique, proposition d'amélioration, merci de m'en faire part, mais gentiment !

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Idées de politique
commenter cet article
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 04:43

Ca fait déjà environ 2 ans que je fréquente, quoique pas assidûment, le milieu militant grenoblois. De cette expérience est née cette petite pensée :

"Beaucoup de militants grenoblois ont peur comme de la peste de répéter les erreurs du système actuel."

Concrètement, comment cela se traduit-il ? Et bien, ça peut être le rejet du vote pour des "décisions" au consensus. Ca peut être la volonté de mandats impératifs où les gens qui en représentent d'autres ne doivent soutenir que les positions décidées en assemblée (pas d'apport personnel même si dans la même veine que l'assemblée ou proclamé personnel), encore que, cette volonté de mandats impératifs, je ne l'ai guère vue que l'an dernier avec le collectif CROUS en lutte.

Mais sinon ici, ce que je constate avec le plus de vigueur, c'est le fait qu'il y ait d'un côté des bureaucrates très forts (UNEF, CGT, PS) avec toutes les trahisons que cela implique, et que d'un autre côté il y ait pas mal de gauchistes, et je dis ça au sens négatif du terme, tel celui qu'entendait Lénine dans son livre Le gauchisme, la maladie infantile du communisme. Donc ici, on est un peu cernés par les extrêmes... Mais je préfère les gauchistes, eux au moins, je les comprends. Même s'ils vont refuser d'aller voter aux élections en disant que c'est accepter la hiérarchie, jetant par là des voix qui auraient pu être précieuses aux candidats d'extrême gauche, même s'ils vont parfois dire que parler aux flics est quelque chose d'aberrant, considération que je trouve assez intolérante envers les policiers qui ne sont après tout pas 100 % mauvais, les gauchistes, eux au moins ils peuvent être sympas. Pas comme les bureaucrates... :-( Qui sont vraiment des enflures comme on peut avoir du mal à s'imaginer.

Au passage, une information qui peut être utile : rassemblement tous les soirs à 19h place Victor Hugo pour soutenir le réveil des peuples et échanger sur comment améliorer notre société ! Plus nous serons nombreux, plus ce sera dynamique et productif, donc n'hésitez pas à faire passer le message si vous êtes du coin !

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Analyses de l'actualité politique
commenter cet article
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 22:42

[Mise à jour 1/6/2011 : correction sur la turbine, ajout sur le stockage de l'énergie, ajout sur le rendement comparé au solaire et à l'éolien, ajout sur la malhonnêteté des industriels du pétrole. J'avais écrit cet article en mode "Je sais comment ça marche du coup je fonce.", et j'en paye les frais par un manque de qualité, mais ça s'est un peu amélioré.]

 

Un des derniers articles de cette série : les énergies fossiles. Que sont les énergies fossiles ? Ce sont des énergies utiles issues du pétrole, du gaz naturel ou du charbon. Faisons donc un tour d'horizon de la chose...

I Formation des combustibles fossiles
II Avantages et défauts des énergies fossiles
III La raison du succès du pétrole
IV Vers une crise du pétrole ?

I Formation des combustibles fossiles

1- Pour le pétrole et le gaz naturel
2- Pour le charbon

1- Pour le pétrole et le gaz naturel

Lorsque des êtres vivants meurent, que ce soient des animaux ou des plantes, une partie de leur corps peut se transformer en roche. On appelle ce phénomène la sédimentation. Lorsque les millions d'années passent, de la terre s'accumule au dessus de l'ancienne terre, ce qui fait qu'au bout d'un moment, les roches issues d'êtres vivants se retrouvent sous la terre.
Le fait que ces "détritus" d'êtres vivants se retrouvent profond dans la terre les met dans des conditions de températures et de pression différentes de celles qu'il y aurait eu si elles étaient en surface : la pression est plus forte, et la température plus élevée.
Certaines fois, les conditions de température et de pression sont réunies pour donner lieu à une transformation de la matière nommée "craquage moléculaire" : c'est cette réaction chimique qui donne naissance aux gaz dits naturels (le terme est critiquable parce que les gaz créés par l'homme le sont tout autant) avec les matériaux les plus légers, par exemple le méthane et l'éthane, et au pétrole avec les molécules plus lourdes, comme le pentane, l'hexane et les composés dits aromatiques. Il faut savoir que le mot "pétrole" vient du latin "petra oleum", qui signifie "huile de pierre". Si vous voulez vous la jouer snob, banissez le mot "pétrole" de votre vocabulaire et adoptez celui ô combien plus évocateur d'"huile de pierre". Si vous voulez juste vous faire comprendre, utilisez plutôt le mot "pétrole" ^_^

methane

Une molécule très simple : le méthane. En noir, un atome de carbone, en blanc, des atomes d'hydrogène. On peut le brûler au contact du dioxygène pour obtenir de l'eau et du CO2. C'est un gaz à effet de serre, dont l'impact est plus fort que le CO2 sur ce point.



Il existe en fait plusieurs types de pétrole et de gaz naturel, différant selon leur composition chimique. Tous se forment dans une roche appelée roche mère, et ce n'est pas dans cette roche qu'on vient le puiser, car elle est trop profonde. Le pétrole comme le gaz naturel ont une tendance à monter jusqu'à la surface, et le pétrole étant très volatil, il ne peut rester très longtemps à la surface : lorsqu'il y est, il s'évapore. Cela dit, on a déjà trouvé à l'Ouest des Etats-Unis, dans le désert, des restes anciens d'animaux morts pour s'être embourbés dans une flaque de pétrole qui n'a pas eu besoin de l'action de l'homme pour se former. Pour ce qui est du méthane, s'il remonte à la surface, il se joint aux autres constituants de l'atmosphère, et contribue à l'effet de serre.
Parfois, il arrive qu'une roche bloque la remontée du pétrole et du gaz naturel : il se retrouve alors stocké dans une zone où l'on pourra, peut-être, l'extraire.

petrole stockage sous sol
Une nappe de pétrole peut se créer s'il rencontre un obstacle le confinant dans une zone de laquelle il ne peut s'échapper.

La zone de la Terre où l'on trouve le plus de pétrole se situe autour du golfe persique. Dans le système solaire, c'est autour de Saturne que l'on trouve le plus d'hydrocarbures, dans des quantités bien plus importantes que ce qu'on a sur Terre, certaines personnes vont même jusqu'à appeler cette zone "le golfe persique du système solaire".

Chose importante à savoir : les réactions chimiques mises en jeu lors de la création du charbon et du gaz naturel s'étalent sur des millions d'années. C'est pour cette raison que ces produits ne se renouvellent que très lentement.

2- Pour le charbon

Le charbon est quant à lui uniquement issu de la décomposition de végétaux. Les végétaux ayant donné naissance au charbon ont semble-t-il vécu pendant le carbonifère, de 355 à 295 millions d'années avant aujourd'hui. Contrairement au pétrole qui est une huile, le charbon prend la forme d'une roche à haute teneur en carbone. Le charbon de meilleure qualité, celui qui possède la plus haute teneur en carbone, est nommé anthracite : il possède plus de 90 % de carbone.

anthracite
De l'anthracite.

 

 

Là aussi, les réactions se déroulent sur plusieurs millions d'années, c'est dire à quel point le charbon se renouvelle lentement.

II Avantages et défauts des énergies fossiles

Tout d'abord, je dois vous expliquer comment on obtient de l'électricité avec du pétrole, du gaz naturel ou du charbon.
En fait, on fait brûler un de ces trois matériaux, la chaleur obtenue permet de faire évaporer de l'eau, on  fait passer la vapeur d'eau à travers un conduit dans lequel elle va faire tourner une turbine, ça va faire tourner une roue, qui va elle même créer un courant électrique grâce à une machine que l'on appelle un générateur.

turbine
Voici une turbine.

 

 

alternateur
Et ça c'est un générateur.

 

 

Dans le générateur, on fait tourner des aimants autour d'un circuit électrique, et, en utilisant les équation de base de l'électromagnétisme, on peut prévoir que cette rotation d'aimants va créer un courant électrique dans le circuit. Pour information, ces équations de base de l'électromagnétisme s'appellent équations de Maxwell, mais je ne vais pas trop en parler ici parce que ça me forcerait à vous faire un cours de maths.

Avantages des énergies fossiles : de grandes ressources avec le charbon, de faibles coûts avec le pétrole, énergie primaire plus facile à stocker, rendements assez élevés.

 

Je précise pour ceux qui ne le savent pas que l'énergie primaire, c'est une énergie brute, pas encore sous sa forme utile. Ca peut être un tas de charbon comme des photons émis par le Soleil.


Défauts des énergies fossiles : réserves limitées, surtout pour le pétrole, pollution de l'air, rejet de gaz à effet de serre.

III La raison du succès du pétrole

D'après ce que nous venons de voir, en comparant avec des filières propres et renouvelables comme le solaireou l'éolien, on peut se demander pourquoi le pétrole a autant de succès. En fait, et c'est terrible, c'est tout simplement... parce que ça coûte moins cher aux patrons d'exploiter du pétrole plutôt que de faire de l'éolien ou du solaire. Aussi, et je remercie beuh pour cette précision, le pétrole a beaucoup de succès parce qu'il a un "rendement" plus élevé que les éoliennes ou les panneaux photovoltaïques (de l'ordre des réactions chimiques avec les atomes comme éléments), et aussi parce que c'est plus facile à stocker que de l'électricité.

Il s'avère que capitalisme est un frein au progrès technique allant dans un sens de protection de l'environnement, aussi serait-il vraiment intéressant de s'en débarasser.


Au passage, et si ma mémoire est bonne, un écologiste nommé Anthony Brault signalait dans une conférence la malhonnêteté des industriels du pétrole, qui chercheraient à nous cacher le manque de ressources pour continuer leur train train quotidien comme si ça pouvait être durable.


Il semblerait que le pétrole devrait venir à tarir vers 2050. Quant au charbon, il y en a pour plusieurs siècles, mais c'est sans compter sur le réchauffement climatique que cela peut engendrer !

 

IV Vers une crise du pétrole ?

Les produits du pétrole sont omniprésents dans nos vies : traité, il sert de carburant aux voitures, aux camions et aux tracteurs, il sert à fabriquer le plastique, il sert aussi, parfois, à créer de l'électricité, qui pourra être utilisée à différents usages. D'où la question suivante : si les ressources de pétrole viennent à tarir, ne risque-t-il pas d'y avoir une crise ? Je pense que si, et nous devons agir en conséquence : il nous faut trouver une énergie de substition pour les voitures, camions et tracteurs, il nous faut trouver des moyens plus durables de produire de l'électricité, il faut trouver des méthodes de substitution pour la création du plastique. Il faut nous préparer à l'après-pétrole. Autrement, nous en subirions très cher la crise...

 

epave voiture

La crise de l'après-pétrole risque de marquer fortement le XXIème siècle de l'humanité, et il faut s'y préparer... en faisant tout pour l'éviter !!!


 

Apparemment, le pétrole devrait commencer à manquer dès 2050. Que tous ceux ici qui feront plus tard des études en prennent conscience : vous pouvez orienter votre futur métier de façon à se préparer à l'après-pétrole.
Pour ma part, je me dis qu'il serait bon de trouver une méthode de stockage d'énergie libérable sous forme d'énergie électrique qui soit efficace sur le long terme, car cela permettrait de régler le problème de l'intermittence des productions d'énergie électrique par le solaire ou l'éolien. Mais je devrais en reparler plus tard.
Pour conclure, je dirai que le pétrole, le charbon et le gaz naturel, c'est vraiment dégueulasse, et que ce serait bien de trouver quelque chose de plus moderne que la machine à vapeur pour exploiter de l'énergie thermique.

Repost 0
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 19:39

Mise à jour 5/6/2011 : ajout du problème saugrenu style "ligne d'amour", modifications mineures.

 

Bien qu'ayant peu d'expérience en la matière, j'avais envie de partager quelques réflexions sur l'amour. J'espère qu'elles vous seront profitables.

I Les deux types d'amour selon moi
II Des codes qui détruisent nos vies
III Sur la drague

I Les deux types d'amour selon moi

Il y a selon moi deux types d'amour : le premier, purement sexuel, et le deuxième, le vrai amour, l'amour complet.
Le premier, c'est celui qui est encouragé par les boîtes de nuit : deux personnes ne se connaissent pas, elles se rencontrent, conversent vite fait et puis ça finit par une relation sexuelle chez l'un ou chez l'autre. L'attachement est souvent si faible que ce n'est qu'une relation d'une nuit; des fois, les partenaires s'échangent leurs numéros de téléphone, mais pas toujours.
Je pense que cet amour est justifiable, mais qu'on ne devrait pas avoir à passer par la case boîte de nuit pour faire ça. Une force s'oppose à ce type d'amour : la suspicion, la non confiance en une personne que l'on connaît peu. On peut toujours se dire "Est-ce qu'elle(il) va pas me faire du mal une fois chez elle(lui) ?": vu qu'on connaît mal la personne, on peut toujours imaginer qu'elle est douée de mauvaises intentions.
En Islande, il paraît que cet amour purement sexuel, très direct, existe partout. Je vous passe la source si vous ne me croyez pas :

"AMOUR, QUAND TU NOUS TIENS...

Autant le déclarer franchement ! La société islandaise n'est pas collet monté ni prude, l'égalité entre hommes et femmes y est de tradition, et le libéralisme des moeurs scandinaves n'a pas manqué d'exercer son influence. Les rapports entre hommes et femmes sont directs et sans chichis, mais les raffinements de la galanterie française sont inconnus ou peu pratiqués."

C'est tiré du livre "L'Islandais de poche" aux éditions ASSIMIL. Putain, si c'était comme ça partout, ce serait vraiment trop bien...

Une petite note culturelle que je ne peux m'empêcher de faire : Dans la société du livre Le meilleur des mondes, il est très facile d'avoir des relations sexuelles avec quelqu'un d'autre. Le problème, c'est qu'il n'existe pas d'amour avec des sentiments.

L'amour avec des sentiments, voilà le vrai amour. Combinant amitié et rapports sexuels, il est bien plus fort que tout ce qu'on peut avoir en une aventure d'une nuit ou d'un jour. Quant à l'amour platonique, c'est-à-dire l'amour sans rapports sexuels, peut-on le qualifier d'amour ? Pour ma part, je dirais que non, sauf si on porte au mot amour l'attribut principal d'avoir une très forte attirance d'une personne ou d'un objet (l'amour des mathématiques !) sur une personne.
On pourrait concevoir l'amour avec des sentiments comme une sorte d'extension de l'amitié, une amitié avec des relations sexuelles en plus.

II Des codes qui détruisent nos vies

Qu'est-ce qu'il y en a, des conventions qui s'opposent à l'amour ! Dans de nombreux pays encore, il est très mal vu d'avoir des relations sexuelles hors mariage. Aussi, l'interdiction d'avoir plusieurs amant(e)s complique bien les choses, mais ça, j'en avais déjà parlé ici. Pour ceux que ça intéresse, je vous invite vivement à lire l'article La polygamie doit être un droit. Made by BST

III Sur la drague

Quand j'étais petit, je me disais que ça devait être très dur pour deux personnes d'être amoureuse l'une de l'autre. Je m'imaginais qu'on ne pouvait avoir qu'un(e) seul(e) amoureux(se) à la fois, et que du coup, si A est amoureux(se) de B, pour qu'il y ait couple, il faut non seulement que B soit amoureux(se), mais que la personne dont B soit amoureux(se) soit précisément A ! Autant dire qu'il y a peu de chances qu'un couple se forme.
Mais avec la drague, les choses vont autrement. Le but, c'est de cacher à l'autre le fait qu'on l'aime, et de lui plaire. Il faut lui laisser le temps de deviner qu'on est amoureux(se), et au bout d'un moment, il faut que l'une des deux personnes fasse le pas décisif : à partir de là, soit le couple se forme, soit il ne se forme pas.
Pour parler franchement, des techniques de drague, j'en ai aucune. Trop compliqué pour moi. Par contre, je peux laisser mon attirance s'exprimer.

 

Dans un monde dans lequel la monogamie serait la règle, mais vraiment la règle, avec aucun écart (ce n'est pas la France d'aujourd'hui, du coup ), un problème assez saugrenu, que l'on pourrait intituler "ligne d'amour," peut se poser : imaginons que A aime B, que B aime C, que C aime D, etc, du coup, aucun couple se forme et tous les amours sont voués à la vanité -_-


Pour finir, et pour mettre un peu d'illustration, je n'ai qu'une chose à dire :

 


peace and love

Peace and love !

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Philosophie
commenter cet article

Présentation

  • : L'étoile du marin, site web de Corentin CHAROUSSET
  • L'étoile du marin, site web de Corentin CHAROUSSET
  • : Sciences humaines, exactes ou naturelles, philosophie, politique, arts... Je vous emmène sur les flots dans un voyage aux mille escales, avec toujours le même objectif dans la longue-vue : l'étoile du marin, ou l'idéal qui anime l'homme qui a de l'espoir.
  • Contact

Recherche