Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 juillet 2009 5 31 /07 /juillet /2009 10:46

Étant donné que le fond est plus important que la forme dans une oeuvre d'art, et que la forme a tout de même un rôle à jouer sur l'affectif, j'en suis venu à l'idée que les meilleures oeuvres d'art doivent à la fois apporter des lecons et plaire de par leur forme. D'où la grande valeur que j'attache à l'art engagé, rebelle.

Seulement voilà : est-ce que ca marche ? Un ami m'avait fait remarquer que dans une oeuvre d'art avec un message de fond, et qui a eu du succès, beaucoup retiennent la forme, et peu se souviennent du message. C'est par exemple le cas avec Star Wars : les films sont truffés de passages d'action, souvent très bons, mais aussi ponctués de répliques marquantes et édifiantes, émanant souvent du sage Yoda. Combien ont retenu l'idée que c'était la peur qui avait amené Anakin à virer du côté obscur ? Combien ont retenu qu'il fallait combattre cette tentation que peut être le côté obscur de la force ? 10% ? En nombre ca fait pas mal car les films ont bien marché, mais en part ca fait bien peu...

Un de mes amis avait lu Germinal (avec admiration pour l'auteur ! ^^), pourtant lors des grèves du CPE, il m'a dit que les grèves ne servaient à rien. Mauvaise interprétation du livre où la grève foire mais où on précise que c'était à cause de l'absence des syndicats ? Ou alors ignorance du message et imitation de propos de son entourage ? Plutôt la deuxième explication. L'ironie dans tout cela, c'est que pour une fois, la grève contre le CPE aura été une grève utile, le CPE étant abrogé, suivi par le CNE après examen de l'OIT (Organisation Internationale du Travail).

Et voilà qu'à 16 ans, après avoir lu Le pouvoir des fables, appris ce qu'était un apologue et disserté sur les avantages de la fiction sur les essais pour faire passer un message, je me rappelle À la croisée des mondes et Tales of Symphonia et me dit qu'il faudrait écrire un livre où le lecteur, à travers le regard du héros dans un monde fictif, découvre son monde dans toute sa misère et tous ses mécanismes. L'idée d'Omblio était née.

Au départ, c'était juste une variante de Tales of Symphonia. Puis lorsque j'ai commencé à noter mes idées au brouillon, le monde a pris forme : régimes politiques à moitié insolites, nouvelles espèces, l'URCH, les personnages, la vision scientifique de la magie... Et bien sûr la fameuse police normaliste, idée (géniale ?) que je dois à un rêve, et qui s'est ensuite articulée avec le reste du monde d'Omblio.

Elisa me dit que l'art engagé, ça peut pas marcher. Moi je m'en fous, écrire Omblio ça m'éclate (sauf pour les langues :-(   snifff... ), et puis sur tous les gens qui l'auront lu, s'il y en a 10% qui ont compris, ça sera déjà beaucoup.

Alors, que vaut l'art engagé ? Beaucoup, mais pas tant que ca !

En attendant, je vous offre ce que devrait être la quatrième de couverture du premier des quatre tomes, La milice de la norme :

"Dans les contrées humaines d'Omblio émerge une nouvelle police : la police normaliste. Qui sont ces gens s'occupant des moeurs et de la vie privée ? Que veulent-ils vraiment ?
Frank, jeune sorcier intrépide, s'interroge. Cherchant ce qui ne va pas, son voyage lui apportera peines et surprises, joies et peurs, et des éléments de réponse à la question "Dans quel monde vivons-nous ?".".

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Arts
commenter cet article
28 juillet 2009 2 28 /07 /juillet /2009 13:05

J'entends souvent plein de phrases à la con mais ne prend que très rarement le temps de les critiquer. Là c'est le sujet, et je vais enfin pouvoir me défouler !

-"Facon de parler." (ca a des avantages de pas pouvoir mettre la cédille...)

Phrase utilisée par une personne qui s'est mal exprimée et qui n'en a rien a foutre. Oui, il y a plusieurs facons de parler, mais certaines sont mauvaises ! Catégorie : négligence.

-"Si c'est lui qui le dit..."

"c'est que c'est vrai.", a-t-on trop peur de dire à haute voix. C'est bien souvent une soumission aveugle à une autorité. Catégorie : conformisme.

-"Ca ne se fait pas."

Phrase à laquelle on peut souvent répondre : "La preuve que si, c'est que je le fais !"(c'est tellement énorme, j'adore la sortir !). En général, la personne en face ne cherche même pas à avoir raison ; pourtant c'est assez facile, il suffit de penser au passif en Anglais pour conclure que "Ca ne se fait pas." signifie plutôt "La plupart des gens ne le font pas.". Mais là, c'est le drame. C'est le drame parce que la personne qui a dit la phrase à la con voulait dire "Il ne faut pas le faire.", ce qui voudrait dire que ce que la plupart des gens ne font pas, c'est mal. Catégorie : conformisme.

-"C'est comme ca et puis c'est tout !"

Ou la formule magique pour me hérisser... Dire cette phrase coupe la discussion, donc la remise en question. Quand elle est utilisée pour "justifier" une injustice,


1)Elle insulte la raison car elle coupe le dialogue.
2)Elle porte atteinte à la liberté car elle impose quelque chose.
3)Ben elle est injuste aussi...

A noter que la variante "point barre" est issue du vocabulaire militaire, comme quoi tout s'explique. Et ca a la même valeur qu'un "Parce que." en réponse à un "Pourquoi ?".

Catégorie : arbitraire à l'état pur.

-"C'est normal."

 

Je crois qu'il n'`y a pas de phrase plus vulgaire que celle ci.

 

Car elle veut dire à la fois "C'est bien." et "La plupart des gens le font.". Tout ca à cause de l'un des pires mots de la langue francaise, "normal". Et bien quitte à le reprendre, crions : ""Normal" n'est pas "moral" ! La norme au tribunal ! " (désolé, j'ai pas pu me retenir).

Catégorie : conformisme.

-"C'est chacun son opinion, y en pas une qui vaut plus qu'une autre."

Oui, bien sûr, entre vouloir tuer tous les Chinois après les avoir roués et entre vouloir rendre les professeurs plus pédagogues, il n'y a aucune différence de valeur ! ...-_-  Analogie à faire avec "Personne n'a raison, personne n'a tort.".

 

Catégorie : aveuglement bisounoursoide.

-"Respecte les opinions des autres !"

Une phrase typiquement utilisée pour détruire une opinion opposée à la sienne. Assez stal, quand même.


Catégorie : morale non réciproque, parcours bisounours stalinien, option individu faible et susceptible

-"Ne t'en occupe pas, c'est pas tes affaires."

Bon, desfois c'est justifié, mais d'autres, ca empêche la solidarité.

 

Catégorie : individualisme.

Je pourrais en sortir plein d'autres, mais là on a déjà un beau ramassis de conneries. J'espère que ca vous aidera par la suite.

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Langues
commenter cet article
22 juillet 2009 3 22 /07 /juillet /2009 13:30

Les media non specialisés ont aujourd'hui tendance à dire que le jeu-vidéo ne traverse aucune crise. Pourtant, chez un certain nombre de joueurs, même si c'est pas la crise, on est quand même assez agacé.

Ces joueurs, ce sont souvent des hommes d'une vingtaine d'années, parfois plus. Ces joueurs, ils ont joué à Final Fantasy VII, Zelda Ocarina of Time, Sonic Adventure 2 Battle, et j'en passe. Et ben ces joueurs, ils en ont marre.

Marre de voir que la X Box 360 et la Playstation 3 proposent quasiment les mêmes jeux. Marre de voir que ces jeux manquent autant de créativité. Marre de voir que la DS et la Wii marchent en grande partie à cause de choses trèèèès vidéoludiques : un docteur Maboul, des cours d'Anglais, des additions, des recettes de cuisine, etc. Et surtout marre de voir que des Zelda, des Sonic, des Mario ou des Final Fantasy ont perdu tout de leur grandeur dans leurs récents opus, avec presque personne pour les remplacer.

Et comme des vieux croûtons, nous voilà nostalgiques. La faute à nous, qui ne cherchons pas à connaître les nouveaux jeux ? La faute aux réalisateurs, qui ne produisent plus grand chose de bien ? Probablement les deux.

En tout cas, Miyamoto (le plus grand créateur de chez Nintendo) risque d'être malaimé s'il ne s'arrange pas pour créer plus de vrais jeux de qualité. Car s'il veut populariser le jeu-vidéo avec des Programme d'entraînement cérebral (je me refuse aux guillemets) ou des Wii Fit, il peut, mais pitié, servez leur au moins de la vraie nourriture car il ne faut pas rester toute sa vie au biberon ! Biberon d'ailleurs bien plus toxique qu'un bon petit jeu de rôle Pokémon.

A part Miyamoto, il y a encore des créateurs très attachés à leurs séries qui peuvent relever le niveau. Je pense aux créateurs des The Elder Scrolls (Morrowind, Oblivion...), et dans une moindre mesure à Blizzard.

Si ca continue comme ca, il y aura une crise au sein des joueurs. Et si crise il y a, il serait peut-être bon de laisser la place des anciennes séries classiques à d'autres toutes nouvelles. Mais ca n'empêche pas que je veux encore mon Sonic Adventure 3 :-)

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Jeux-vidéo
commenter cet article
20 juillet 2009 1 20 /07 /juillet /2009 12:04

Viele Grüsse aus Deutschland ! (Salutations d'Allemagne !)

J'ai voulu aller en auberge de jeunesse pour la convivialite, a la place je tombe sur une usine a fric ou les quelques gens que j'ai rencontres n'etaient pas tres sociables. Non, serieusement, vu que c'est moi qui allais vers eux et eux qui me rejettaient, l'antisocial, c'est pas moi , c'est eux.

L'ecole d'Allemand ou je suis abriteu WC, eau fraiche et Internet gratuit, aussi, les autres eleves sont moins distants, moins tordus, moins vautres dans cette fange de complexite inutile et stupide qui est aussi le propre de l'homme, sans etre aucunement misanthrope.

Bon, on a fait escale a Berlin, voyons voir ce que propose le chef :

+Dossier sur Tales of Symphonia avec test pour ceux qui ne connaissent pas (a gouter absolument !) et analyse pour ceux qui connaissent ou alors qui sont trop presses (bande des sales amerloques, a force de manger des Hambürger vous mourrez du SIDA !).
+Un article de vulgarisation scientifique sur la relativite.
+Un article scientifico technique sur la creation eventuelle d'un distille a la mode de Dune.
+Un coup de gueule sur les jeux video actuels.
+Dossier sur le surhomme nietzscheen.

Tout cela viendra petit a petit, l'important etant de faire des bons articles quitte a attendre un peu pour avoir les moyens de les reussir.

Bonne salive et surtout, bon vent !

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans L'étoile du marin
commenter cet article
14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 21:40

On entend beaucoup de bien de la démocratie. "La démocratie permet la liberté d'expression, de pensée, et si t'es pas démocratique t'es qu'un sale facho.". On entend beaucoup de mal de l'anarchie : "En Irak c'est l'anarchie, ya eu au moins 100 000 morts depuis 2003, l'anarchie c'est le bordel...".

Mon but est ici de montrer que, socionomiquement parlant, "anarchie=démocratie".

Mais tout d'abord, un petit apéritif. La démocratie, c'est un régime politique où le pouvoir est donné au peuple. Le capitalisme, c'est un régime politique où le pouvoir appartient à une élite possédante : les patrons dans le système salarial. Un système qui ne va pas de soi : le travailleur travaille, met une partie de son être dans son produit, et lorsqu'il a fini, il est fier de ce qu'il a fait, sauf qu'ici, le patron lui prend le produit de son travail, le vend à son prix et décide combien récupère le travailleur ainsi devenu salarié. A noter que le pouvoir aux riches, c'est pas tout à fait le capitalisme, c'est (=) l'oligarchie. En tout cas, le peuple ne pourra jamais être (=) une élite, donc capitalisme et démocratie sont incompatibles. Non mais franchement, au quotidien, vous croyez que c'est vous qui exerce le pouvoir ? Ou alors ceux qui ont été élus ? Plutôt la deuxième réponse. Et il suffit d'écouter l'opinion publique, à propos de Sarkozy notamment, pour comprendre qu'une fois élus, les dirigeants n'en font qu'à leur tête et n'exécutent pas leur "job" de représentants du peuple. OK, il y a un truc : le vote et certaines libertés fondamentales, mais ce n'est que le début d'une vraie démocratie, début  que d'autres appelleront "une démocratie bourgeoise".

Bon, venons en au plat principal.

Souvent, quand on pense à l'anarchie, on pense à ça :


Ca c'est pas l'anarchie. C'est le chaos.

L'anarchie, ça ressemble plutôt à ça :


Là aussi il faut prendre la définition étymologique !  "archie" pour "pouvoir", "an" étant un préfixe privatif. L'anarchie, c'est donc quand il n'y a pas de pouvoir !

Attention au sens que l'on donne au mot pouvoir ici. Si on considère le pouvoir physique, par exemple celui de faire taire une personne avec un ton autoritaire, y en a toujours donc l'anarchie n'existera jamais. Mais si on considère la forme politique du pouvoir, à savoir qu'un groupe de personnes, que ce soient des députés, des monarques, des présidents, des policiers, a le rôle particulier de créer et d'appliquer les lois, alors l'anarchie, c'est quand personne en particulier ne décide de créer et d'appliquer les lois. C'est donc quand tout le monde décide, ce qui s'appelle la démocratie.

Certes c'est un peu tiré par les cheveux, mais si personne n'a le pouvoir, tout le monde l'a finalement. Après, si on considère comme Proudhon que l'anarchie, c'est (=?) l'ordre sans la loi, on aboutit à des conclusions différentes, mais de toute façon, ce que renvendiquent les anarchistes n'est pas tellement l'absence de lois, c'est plutôt l'autonomie de l'humanité, aussi appelée du doux mot d' "autogestion". "Autogestion !" crient les anarchistes.

Seulement voilà : vu l'état actuel de l'humanité, vous croyez franchement qu'elle est capable de s'autogérer ? Pas moi. Je ne suis pas anarchiste : les anarchistes veulent l'anarchie tout de suite. Il faudra du temps, et du progrès. En attendant, on peut toujours mettre à bas le système capitaliste et construire un monde communiste, un monde où les distinctions de classes sociales appartiennent à un passé préhistorique.

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Idées de politique
commenter cet article
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 20:16

"L'étoile du marin" : ce nom est une métaphore de l'idéal : on ne peut pas l'atteindre, mais cette étoile doit servir à nous guider.
Ce blog a pour vocation d'écrire des articles de réflexion sur des sujets divers : politique, science, religion, littérature... La liste est longue. C'est un peu la continuité des mails de fond que j'ai diffusés cette année 2008-2009.
La forme et le contenu de ce site sont susceptibles de changer à l'avenir, notamment lorsque j'aurai écrit des livres. Mais quoi qu'il arrive, j'essaierai de le rendre le plus ouvert possible afin de créer un espace de discussion et de débats qui, je l'espèrent, profiteront à tous.

Bon voyage sur les flots, et que la force soit avec toi ! ;-)

Corentin CHAROUSSET

Repost 0
Published by BeteSpatioTemporelle
commenter cet article

Présentation

  • : L'étoile du marin, site web de Corentin CHAROUSSET
  • L'étoile du marin, site web de Corentin CHAROUSSET
  • : Sciences humaines, exactes ou naturelles, philosophie, politique, arts... Je vous emmène sur les flots dans un voyage aux mille escales, avec toujours le même objectif dans la longue-vue : l'étoile du marin, ou l'idéal qui anime l'homme qui a de l'espoir.
  • Contact

Recherche