Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2014 7 18 /05 /mai /2014 12:05

Pour des raisons qui se comprennent aisément, la plupart des gens ont peur de ce qui a trait à la révolution, mais il y a des révolutionnaires pacifistes, et je vais en parler ! :-)

I Pacifistes et terroristes
II Centralistes et localistes

 


I Pacifistes et terroristes

Oh pardon, il faut d'abord qu'on se mette d'accord sur les termes.

révolution : action qui modifie une structure à sa base

Avec cette définition, il y a des petites révolutions pour des petites structures et des grandes révolutions pour des grandes structures. Le système de communication humain est une grande structure, par conséquent on peut dire qu'Internet a été une grande révolution...

En fait l'esprit de la table rase et l'esprit révolutionnaire, c'est à peu près la même chose.
Tout détruire permet de construire sur de bonnes bases. C'est la meilleure chose à faire lorsque les bases sont pourries, car on ne construit rien de bien sur de mauvaises bases.
Une personne qui décide d'arrêter de fumer fait sa petite révolution... Une personne qui décide de renoncer à sa compagne parce qu'elle la fait souffrir fait sa petite révolution... En fait l'esprit révolutionnaire, ça fait un peu partie de la vie...

J'en viens au sujet, à savoir les révolutions de société. Le but est de modifier la société à la base.
C'est sûr que quand on vit dans une société basée sur l'inégalité et l'oppression des plus faibles par les plus forts, il y a de quoi le souhaiter !

D'emblée se distinguent deux tendances.

Les pacifistes veulent révolutionner la société sans violence. Mis à part quelques neuneus (qui pour moi sont juste neuneus et pas pacifistes), ils savent très bien que les oppresseurs n'accepteront pas le changement et utiliseront les forces armées pour réprimer les forces progressistes. Donc ils s'attendent à utiliser la violence pour se défendre...

L'autre tendance est celle des terroristes. Terroriste est un mot qui désigne les partisans de la violence systématique en politique. Terroriste est aussi un mot qui réfère à un partisan de la Terreur de la Révolution française de 1789. Les terroristes sont de fait agressifs, ils sont prêts à participer à une escalade de la violence avec l'illusion qu'ils arriveront à gagner comme ça. Ils engendrent la terrolution dans laquelle la violence est telle qu'au final la situation se dégrade au lieu de s'améliorer.
C'est un peu une maladie d'adolescent. L'Histoire nous enseigne que la terrolution a été le terreau des pires dictatures, que ce soit l'URSS ou la Chine de Mao. Au vu de la misère du monde, je pense qu'il est naturel d'avoir un jour été en colère, mais au bout d'un moment, il faut savoir contrôler ses ardeurs.

Je suis dans la tendance pacifiste, comme beaucoup. Je trouvais que la distinction entre pacifistes et terroristes était très importante, c'est pourquoi j'ai voulu la mettre en lumière ici.

II Centralistes et localistes

Que veulent les centralistes ? Que veulent les localistes ?

Pour m'amuser, j'ai envie de prendre la carte d'un monde imaginaire pour vous expliquer.

revolution centraliste
Les centralistes veulent que tout le monde converge vers le centre du pouvoir pour le renverser et le remplacer par quelque chose de mieux.

revolution localiste
Les localistes veulent que chaque personne change les choses sur place là où elle vit, et que ça se passe comme ça partout.

Pour vous donner des repères : les centralistes, en France, veulent faire marche sur l'Élysée parce que c'est le centre du pouvoir en France. Les localistes suivent la maxime "Pense globalement, agis localement.".

À une époque j'étais centraliste, puis je suis devenu localiste. Je vais donner des arguments pour les deux tendances.

Arguments pro-centralistes :

  • Le pouvoir est centralisé donc c'est au centre qu'il faut l'attaquer pour le changer ;
  • Des révoltes locales seront toujours étouffées, personne n'en entendra parler.

Arguments pro-localistes : 

  • La démocratie ne fonctionne qu'avec des petits groupes, il faut donc penser le nouveau monde comme un ensemble de petits groupes (quartiers, villages) qui fonctionnent de façon démocratique ;
  • Remplacer un pouvoir central par un autre pouvoir central ne fait pas avancer la démocratie ;
  • On se bat mieux sur un terrain qu'on connait, faire converger des millions de personnes pour faire la guerre dans la capitale serait les emmener au casse-gueule.
  • Faire converger des millions de personnes vers la capitale, c'est laisser des milliers de foyers vides et à la merci des racailles.
  • L'idée est que ce soit localement mais aussi partout !
  • Le lieu de pouvoir central, on ne le délaisse pas, c'est juste que c'est l'affaire des gens qui habitent la capitale.
  • Beaucoup de communes rebelles seraient très petites, donc discrètes, ce qui leur offre une protection.
  • La discrétion de cette révolution serait telle que le pouvoir en place aurait un méchant doute sur combien sont ses ennemis.
  • Les villages produisent la nourriture, ils ont donc la possibilité de couper le ravitaillement aux gardiens de l'ordre ancien.

Comme vous vous en doutez, il y a là un débat beaucoup plus subtil qu'avec le pacifisme et le terrorisme, où en gros c'était réglé avec "Il faut pas taper, c'est tout.".

Si je devais simplifier, la divergence entre centralistes et localistes tient en deux points : la démocratie et l'aspect martial.

Donc voilà, en espérant que certains y verront plus clair...

Partager cet article

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Analyses de l'actualité politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'étoile du marin, site web de Corentin CHAROUSSET
  • L'étoile du marin, site web de Corentin CHAROUSSET
  • : Sciences humaines, exactes ou naturelles, philosophie, politique, arts... Je vous emmène sur les flots dans un voyage aux mille escales, avec toujours le même objectif dans la longue-vue : l'étoile du marin, ou l'idéal qui anime l'homme qui a de l'espoir.
  • Contact

Recherche