Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 décembre 2015 5 04 /12 /décembre /2015 20:48

Parmi les activités humaines, quelle part chacune représente-t-elle dans le réchauffement climatique ? Ces chiffres décrivent les émissions des gaz à effet de serre CO2, CH4, N2O et O3. Ils viennent d'un écriteau place de Jaude à Clermont-Ferrand le samedi 28 novembre 2015.

  • Industries : 29 %
  • Transports : 28 %
  • Agriculture : 22 %
  • Habitats : 18 %
  • Traitement des déchets : 3 %
Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Sciences
commenter cet article
1 novembre 2015 7 01 /11 /novembre /2015 14:04

Bien que ma spécialité soit les énergies renouvelables, il m'arrive de m'intéresser à la métaphysique, à l'Univers. Vous vous y intéressez aussi ? Tant mieux ! Je vais vous exposer mon petit point de vue...

I L'illusion de la matière noire
II Expansion par rapport à quoi ?
III L'Univers visible est un trou noir
IV L'Univers plat et le cône de lumière spatio-temporel
V Big Bang et Big Crunch

I L'illusion de la matière noire

On a observé que les galaxies s'éloignent les unes des autres. C'est aussi le cas des étoiles. Pourquoi ? L'explication traditionnelle, classique, c'est la matière noire.

Ça vous va si je fais une analogie ? Assimilons les étoiles à des raisins dans un cake. Hé bien, au début le cake il est froid. Mais quand on le fait cuire, la pâte gonfle et cela écarte les raisins.
L'analogue à la pâte, c'est... la matière noire.

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Telle pourrait être la devise des physiciens actuels...

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Telle pourrait être la devise des physiciens actuels...

Mais dans cette explication, il y a quelque chose qui ne va pas : on n'a jamais observé la matière noire !

Au début du XXème siècle, les physiciens étaient la recherche d'une autre entité fantomatique : l'éther. Ils la cherchaient... mais ne l'ont pas trouvée. Comme si elle n'existait pas. Il a fallu qu'Einstein passe par-là en iconoclaste et dise que l'éther n'existe pas pour que ces vaines recherches cessent. Aujourd'hui, on a le même problème avec la matière noire. Et l'iconoclaste casseur de préjugés n'est toujours pas arrivé dans le milieu des physiciens... ou alors on ne l'a pas écouté.

Ceci est problématique dans la mesure où une règle de base de la pensée scientifique, le rasoir d'Ockham, dit qu'entre plusieurs explications possibles, il faut choisir la plus simple.

Un peu de cosmologie

Ah salut. Je vous présente Wolf le loup, ma nouvelle mascotte. Son nom se prononce à l'allemande ("volf").

Je suis navré Wolf, mais si, il y a plus simple que la matière noire.

On part du formalisme de la relation fondamentale de la dynamique (F = ma, pour les intimes) et on dit : il faut simplement trouver la force qui décrit le mouvement observé.

C'est l'interprétation de la quintessence. Voyons ce que La Recherche nous dit à ce sujet :

Un autre scénario avancé par les scientifiques postule l'existence d'une nouvelle force fondamentale qualifiée de "quintessence" par ses inventeurs, en référence à un concept utilisé dans l'Antiquité pour désigner l'éther - cinquième élément plus difficile à appréhender que l'air, la terre, l'eau ou le feu.1

Dire que cette nouvelle force est fondamentale, c'est aller un peu vite. Mais l'avantage de cette vision des choses, c'est qu'elle est simple.

II Expansion par rapport à quoi ?

On décrit parfois l'Univers comme un ballon sur lequel sont inscrites les galaxies, et qui gonfle. Oui, mais qui gonfle par rapport à quoi ?

Plutôt que de parler d'expansion de l'Univers, on pourrait se dire qu'il y a une limite extérieure, une bordure, et que les galaxies, les étoiles, rapetissent par rapport à cette bordure.

À mesure que le temps passe, les astres rapetissent par rapport à la bordure de l'univers visible.

À mesure que le temps passe, les astres rapetissent par rapport à la bordure de l'univers visible.

III L'univers visible est un trou noir

Le physicien Thierry CHAMBON a prouvé dans l'un de ses cours que la masse et le rayon de l'univers visible... vérifient la même équation que ceux des trous noirs de Schwarzschild.

La relation entre la masse et le rayon chez les trous noirs de Schwarzschild. Rs est le rayon, M est la masse, c est la vitesse de la lumière dans le vide, G est la constante gravitationnelle.

La relation entre la masse et le rayon chez les trous noirs de Schwarzschild. Rs est le rayon, M est la masse, c est la vitesse de la lumière dans le vide, G est la constante gravitationnelle.

D'où l'idée que l'univers visible est un trou noir, qu'il y a peut-être des choses à l'extérieur... et qu'une multitude de trous noirs s'emboîtent les uns dans les autres comme des poupées russes.

IV L'Univers plat et le cône de lumière spatio-temporel

Dans le vide, la lumière se déplace à une vitesse de pratiquement 300 000 km/s. Cette grandeur est notée "c" (avec une minuscule).

Une année lumière, c'est la distance que parcourt la lumière en une année. Une étoile à 4 années-lumière de distance de nous sera vue... telle qu'elle était 4 ans plus tôt. De même, une étoile située à 10 milliards d'années-lumière sera vue telle qu'elle était... 10 milliards d'années plus tôt.

Si une étoile née il y a 20 ans se trouve à strictement plus de 20 années-lumière... sa lumière ne nous est pas encore parvenue, donc on ne peut pas la voir.

Certains cosmologues affirment que l'univers est plat2. Il n'est pas 100 % plat, il a une épaisseur, ne serait-ce que toi, lecteur, qui n'est pas en 2D contrairement à Mr Game & Watch !

En reprenant ce que j'ai dit plus haut sur la bordure de l'univers (Quoi, vous n'avez pas tout lu ? Mes articles sont faits pour être lus en entier.), on peut schématiser l'évolution spatio-temporelle de l'univers !

Un peu de cosmologie

Lorsqu'on va de haut en bas, le temps s'écoule du passé vers le futur (le sens normal, quoi). Les lignes jaunes représentent des étoiles. Comme elles ont la même longueur sur l'axe du temps, elles ont la même durée de vie (j'avais la flemme de dessiner des étoiles avec des durées de vie différentes). Avez-vous vu la planète Terre ? Depuis la Terre, on peut voir toutes les étoiles dont la ligne coupe le cône de lumière. Ce cône a une inclinaison de 300 000 km/s. L'étoile A est proche spatialement et temporellement ; disons que A = le Soleil. Sa ligne de vie coupe le cône de lumière, elle est donc visible depuis la Terre ! En revanche, B, une autre étoile récente, est trop éloignée, sa lumière ne nous est pas encore parvenue. Il en va de même pour C et E. La ligne de vie de D coupe le cône de lumière, on peut donc la voir ! Quant à F, à l'époque où l'on observe, cette étoile est déjà morte.

V Big Bang et Big Crunch

Il n'est pas rare que les intellectuels croient en un retour à l'origine... C'est chose faite avec l'idée du Big Crunch.

Vous connaissez le Big Bang ? Au départ masse informe, l'Univers se différencie dans un puissant mouvement d'expansion...

L'idée du Big Crunch est que l'Univers finira par s'effondrer sur lui-même et devenir à nouveau une masse informe.

Un retour en arrière ? Quelques éléments corroborent cette hypothèse.

  • Premièrement, le théorème de retour de Poincaré. Il s'applique à de nombreux systèmes mécaniques3 et affirme qu'ils finiront forcément par revenir très près de leur état initiale ;
  • Deuxièmement, la seconde loi de la thermodynamique, seul énoncé scientifique manifestant l'irréversibilité du temps... n'est pas toujours vraie4. Einstein affirme à la fin de sa vie que l'irréversibilité du temps n'est qu'une illusion, aussi tenace soit-elle5 ;
  • Troisièmement, et je donne aujourd'hui à cet argument moins de poids... les quatre forces dites fondamentales (gravitation, électro-magnétique, faible, forte) sont des forces dites réversibles.

J'espère avoir éclairé le lambda et stimulé le spécialiste ^_^ .

Bien que j'aie ici quelque connaissance, il y a une question à laquelle je ne sais pas répondre : comment expliquer l'inflation, cette phase succédant au Big Bang et dans laquelle l'Univers s'étend avec des vitesses supérieures à c, la vitesse de la lumière ? On pourrait imaginer que la vitesse de la lumière varie dans le temps... mais une explication moins déroutante serait plus acceptable.

Bien. Si vous avez des questions ou des remarques, n'hésitez pas à laisser un commentaire.

Notes :

1 : Source : La Recherche, juillet-août 2015, p 84.
2 : Source : La Recherche, juillet-août 2015, p 84.
3 : La mécanique est la science du mouvement.
4 : Source : Einstein aujourd'hui, p. 17
5 :
Source : Einstein aujourd'hui, p. 35

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Sciences
commenter cet article
1 novembre 2015 7 01 /11 /novembre /2015 13:14

Alors que les téléphones portables se sont complexifiés au point de devenir des ordinateurs, j'aimerais partager avec vous une idée qui me tient à coeur : le téléphone 100 % sonore. Ce serait un téléphone portable plus simple mais branché ! ^_^

Ce serait un téléphone différent, avec lequel on pourrait réunir plus de deux personnes dans une conversation. Je vous donne une liste de ses caractéristiques.

  • Pas d'écouteurs (pour éviter l'effet "autiste qui n'écoute pas son environnement") ;
  • Toujours en haut-parleur (plus convivial !) ;
  • 2 modes : radio et appel spécial (appeler une personne en particulier dont on connaît le numéro);
  • Comme les talkies-walkies, le téléphone serait par défaut en mode écoute. Il faut appuyer sur un bouton pour émettre ;
  • Possibilité de réunir plus de deux personnes avec des appels spéciaux ;
  • Le téléphone décroche immédiatement (c'est plus branché !) ;
  • Le bouton ON/OFF serait un interrupteur qui ouvre ou ferme le circuit électrique (comme ça pas d'hypocrisie avec un état entre le ON et le OFF !).
Un schéma illustrant ce à quoi pourrait ressembler le téléphone portable 100 % sonore.

Un schéma illustrant ce à quoi pourrait ressembler le téléphone portable 100 % sonore.

Vous voulez monter votre propre station de radio ? Rien de plus simple ! Il suffit de mettre le téléphone en mode radio et d'appuyer sur le bouton d'émission. Pour le laisser appuyé, on pourrait utiliser un élastique.

Des critiques, des remarques ? N'hésitez pas, le formulaire de commentaires est là pour ça.

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Sciences
commenter cet article
8 août 2015 6 08 /08 /août /2015 14:10

Cette fois-ci, je vais expliquer un phénomène de l'écologie scientifique : la surpopulation. Quelle est la nature du problème ? À quels être s'applique-t-il ? C'est ce que nous verrons dans la suite du texte.

Soit P une population vivant sur un territoire fini T.

Il existe un maximum N de nourriture que le territoire peut fournir chaque année.

Si les besoins de la population sont strictement supérieurs à N, alors y aura une compétition pour la nourriture. En d'autres termes, les membres de la population vont se faire la guerre pour obtenir la nourriture.

Les êtres vivants vivent tous sur un territoire fini.

Les êtres vivants vivent tous sur un territoire fini.

Ce phénomène de surpopulation s'applique à tous les êtres vivants qui ont besoin de nourriture.

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Sciences
commenter cet article
21 octobre 2014 2 21 /10 /octobre /2014 21:08

Le travail militant consiste en partie à ce que j'appelle de l'ingénierie sociale : on a un système qui a des dysfonctionnements, et notre but est de le changer pour que ça marche mieux.

En France en 1945, les femmes ont obtenu le droit de vote, leur permettant d'avoir une prise sur le changement des dirigeants politiques. La France est ainsi devenu un État où les femmes étaient citoyennes, ce qui n'était pas le cas de la belliqueuse Athènes antique.

Avant il y avait la monarchie, aujourd'hui nous avons la république. Que faire pour demain ? Allons-nous rendre chaque citoyen à la fois chef et sujet ?

Prenons le temps de réfléchir à tout cela. En attendant, je vous invite à regarder cette vidéo sur l'innovation.



 
Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Sciences
commenter cet article
27 septembre 2014 6 27 /09 /septembre /2014 11:24

Mise à jour 2015/1/28 : j'ai modifié la vidéo. Vous avez à présent la version propre.

 

Les habitudes rendent aveugles... Je ne suis pas bien vieux mais je me souviens de l'époque où il n'y avait ni téléphones portables ni Internet. Je vous invite ici à étudier les téléphones, et j'espère que ce texte rafraichira la mémoire et les idées.


I Les vieux téléphones
II Fonctionnalités des téléphones
III Comment les numéros de téléphone sont-ils déterminés ?
IV Carnets d'adresse
V La vraie utilité du téléphone portable


I Les vieux téléphones

À une époque pas si ancienne, les téléphones ressemblaient à ça :

vieux telephone
Un vieux téléphone. Noter la présence de lettres.

C'étaient des téléphones à fils que l'on posait sur une table, chez soi. Lorsqu'une personne appelait, on n'entendait pas la personne parler ; on entendait d'abord une sonnerie et il fallait décrocher le combiné pour entendre la personne et lui parler. Le son n'était pas très fort, c'étaient des conversations cachées. Il y avait un petit truc rond derrière qui permettait à une seconde personne d'écouter la conversation.

C'étaient des conversations d'une personne à une autre, pas plus, rien à voir avec des réunions téléphoniques. Seuls deux téléphones étaient impliqués : celui de la personne qui émet l'appel, et celui de la personne qui le reçoit.

Pour contacter une personne, il fallait d'abord connaitre son numéro de téléphone. Une fois qu'on le connait, on écrit les chiffres un par un avec une manipulation spécifique1, puis on attend. Si on a de la chance, la personne est chez elle et elle décrochera. Sinon, il faudra rappeler plus tard.

iphone first generation
Un pseudophone. C'est un ordinateur de piètre qualité qui se prend pour un téléphone.

II Fonctionnalités des téléphones

1- Partage des conversations
2- Répondeur
3- Raccourcis d'appel
4- Messages écrits

1- Partage des conversations

Vous pensiez qu'il est impossible de partager une conversation avec un téléphone portable de nos jours ? Je dois vous dire que vous vous trompez. La vidéo suivante vous montrera que c'est possible.



J'ai activé la touche "Ht-parleur" pendant l'appel, ce qui a activé le haut-parleur permettant de partager une conversation.

2- Répondeur

À une certaine époque, les gens s'offraient une machine qu'on appelait un répondeur. En la branchant sur le téléphone (fixe), cela permettait de soulager la personne qui n'avait pas eu la chance de tomber sur la personne à qui elle voulait parler. Elle pouvait laisser un message sonore assez court, mettons une ou deux minutes. En rentrant chez elle, la personne réceptrice consultait ses messages et pouvait savoir qui avait appelé pendant son absence et ce que voulait lui dire la personne qui avait appelé. Le problème de cette fonctionnalité est qu'elle ne comporte aucun échange, on peut donner une information technique (rendez-vous, période de congés), mais on ne peut pas discuter vraiment.

Aujourd'hui les répondeurs sont intégrés dans les téléphones, portables comme fixes. Avec les téléphones portables, il y a la possibilité de mettre une introduction personnelle disant que vous êtes bien arrivés sur le téléphone de untel(le), mais cela ne fait que ralentir car en pratique on sait très bien qui on appelle.

3- Raccourcis d'appel

Un jour j'ai décidé d'appeler des numéros simples pour voir ce que ça faisait. 0, 1, 2, ..., 01, 02, 03... Sans faire exprès je me suis rendu compte qu'il y avait des raccourcis d'appel sur mon téléphone.

raccourci telephone.3

En utilisant la mémoire de contacts électronique, j'ai pu attribuer les numéros 2 ou 3 à des personnes proches.

4- Messages écrits

Les téléphones portables peuvent émettre et recevoir de courts messages écrits. En français on les appelle des SMS pour Short Message Service. Au début, il fallait payer quelque chose pour chaque SMS envoyé, et un SMS faisait 160 caractères. Si on écrivait 161 caractères, il fallait payer le prix de deux SMS. Ce système encourageait fortement la sténographie, qui n'était pas nouvelle car on l'utilisait déjà pour les télégraphes. Dans le souci d'économie, on se trouvait à écrire des choses comme


G jms di q lé convention étè bi1 mè just encor tp 1crusT ds la cultur é la civi 2 chak1


Malheureusement, le souci d'économie est souvent passé après le manque de respect pour l'orthographe, ce qui a conduit des jeunes à écrire "g manger", ce qui n'est ni une économie de caractères, ni une orthographe correcte.

Il n'est pas dans la nature d'un téléphone de se mêler des choses écrites, et je dois dire que le SMS fait pâle figure à côté de la lettre papier.

III Comment les numéros de téléphone sont-ils déterminés ?

Quand une personne acquiert un téléphone, il faut trouver un numéro de téléphone qui sera le numéro de ce téléphone et d'aucun autre.

Avant le 18 octobre 1996, les numéros de téléphone en France avaient 8 chiffres. Les deux premiers chiffres correspondaient au département : 70 était le préfixe pour le département de l'Allier.

Mais on s'est rendu compte que 8 chiffres, ce n'était pas assez, alors on a rajouté deux chiffres au début. Selon la région, on rajoutait 01, ou 02, ou 03, ou 04, ou 05.
Le 06 a été réservé pour les téléphones portables, qui commençaient à se populariser. Le 08 a été réservé pour les services Audiotel ou Télétel, spécialisés dans les attrapes-nigauds avec des numéros en 08 36 qu'il fallait appeler si on croyait avoir la moindre chance de gagner un cadeau sans travailler après avoir vu un dessin-animé.

L'association qui détermine les numéros de téléphone en France est l'ARCEP, l'Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes. Je sais que les numéros de téléphone ne sont pas choisis au hasard mais je ne sais pas quel mécanisme est utilisé, aussi je compte mener ma propre enquête.

IV Carnets d'adresse

Pour une raison qui m'échappe, les gens se sentent capables de retenir les noms des autres mais pas leurs numéros de téléphone. Raison pour laquelle on a pris l'habitude de noter sur papier les dizaines de numéros, avec tant qu'on y est l'adresse postale.

Aujourd'hui les numéros sont sur mémoire électronique. Une telle mémoire peut retenir non pas 7, ni 30 numéros, mais des centaines et des centaines de numéros. À la réflexion, je me rends compte que ce système est profondément dangereux. Pourquoi ?

  •  Il incite à oublier les numéros vraiment importants. Il suffit de sélectionner Laura ou Sylvain pour appeler la personne.
  • Il favorise la quantité au détriment de la qualité. On peut se dire inconsciemment "Oh, j'ai 200 amis", et au final ça ne fait que diminuer la valeur de ce qu'on appelle un ami.
  • Il introduit une idée de possession dans la relation personnelle. Quelque chose de bourgeois, de superflu, où on se dit "Je possède plein de contacts" tout comme on se dirait "Je possède plein de sticks à lèvres". Le pauvre des contacts, celui qui n'en possède que très peu, connait leur valeur.


V La vraie utilité du téléphone portable

Maintenant, je vais essayer de donner la liste des avantages et des défauts des téléphones portables.

+ On peut parler à une personne n'importe où, n'importe quand.
+ On peut envoyer des messages écrits.
+ On peut appeler à l'aide en cas d'urgence.

- Risques de nuisance si le téléphone est porté près de la zone génitale2.
- On peut être dérangé car un appel peut survenir n'importe où n'importe quand.
- On reçoit des publicités indésirées.

Pour moi, ce qui ressort de tout ça, c'est que le téléphone portable est surtout utile en cas d'urgence. Si vous êtes dans la merde et que vous avez besoin d'aide tout de suite, appelez un pote et il vous en sortira.

Il est interdit d'interdire, mais il est pas interdit de réfléchir...

Notes :

1 : Il faut entrer les chiffres un à un. Si on veut entrer le chiffre 2, il faut placer son doigt dans l'encoche du chiffre 2 et la tourner jusqu'à la butée. On relâche, le chiffre est entré et la roue revient à sa position initiale.
2 : Aucune étude sérieuse n'a été faite mais je vous signale que le taux d'infertilité est en hausse, ces dernières années.

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Sciences
commenter cet article
3 août 2014 7 03 /08 /août /2014 13:23

En 1902, un monsieur du nom de William THOMSON a dit qu'il était impossible de fabriquer un aéronef plus dense que l'air1.

Les frères Wright ont prouvé en 1903 le contraire. Ils ont montré que quelque chose qui n'a jamais existé est réalisable. C'est ce qu'on appelle une preuve de concept.

 

Notes :


1 : Interview Lord Kelvin
 

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Sciences
commenter cet article
2 mars 2014 7 02 /03 /mars /2014 15:49
Aujourd'hui, on a réussi à aller si haut dans le ciel qu'on en a touché la Lune.
Mais nous n'avons jamais touché au centre de la Terre.

Cet endroit, il est pas normal. Nous ne savons pas ce qu'il y a et nous n'avons peut-être même pas idée de tout ce que sa connaissance sur le terrain apporterait à notre compréhension du monde.

Il est clair qu'un projet visant à visiter la région du centre de la Terre couterait de grosses sommes d'argent et que vu les problématiques environnementales, il y a d'autres domaines où la science doit investir. Néanmoins, je vais soulever l'idée et essayer de voir comment on pourrait faire voyager des êtres humains au centre de la Terre.

terre couches
Pensez-vous tout savoir ?

Ce qu'il faut assurer, c'est une température correcte, une pression correcte, suffisamment d'eau, de nourriture et une mobilité durant tout l'aller-retour du voyage.
Le problème c'est qu'en profondeur, la pression est très forte et la température, trop haute, aussi.

Comment faire ?

Grossièrement, il faut absorber la chaleur et absorber la pression.
Pour absorber la chaleur, on utilisera de l'air liquide, c'est très froid (-216,2 °C à pression normale), ça absorbera bien.
Pour absorber la pression, il faudrait un matériau qui se comporte un peu comme une éponge.

eponge
Quand on appuie, ça prend sur lui !

Au final ça pourrait ressembler à ça :

vaisseau en couches centre terre
Légende :
H : humains
M : matériau absorbant la pression
F : réfrigérateurs
A : air liquide
T1<T2<T3<T4<T5. Ce sont des températures.

L'astuce est d'utiliser l'énergie thermique environnante pour faire fonctionner les réfrigérateurs qui liquéfieront l'air. Le vaisseau doit profiter de l'environnement un maximum, et pourquoi pas agréger des couches de lave de façon à ce que le coeur du vaisseau demeure à une température supportable.

Qu'en pensez-vous ?
Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Sciences
commenter cet article
2 mars 2014 7 02 /03 /mars /2014 14:10
La revue scientifique la plus connue en France s'appelle Science & Vie. C'est aussi l'une des plus dangereuses : en effet, le lecteur lambda peut croire se cultiver, apprendre des choses dans le champ scientifique avec Science & Vie, alors que les rédacteurs de ce magazine disent très souvent des choses fausses, ou qui ne sont pas prouvées.

La Science, au sens noble du terme, c'est la raison : une capacité qui sert à distinguer le vrai du faux. Ce n'est pas un ensemble de connaissances, mais quelque chose qui permet de distinguer les connaissances des croyances et des illusions.

Heureusement, nous avons une revue en France qui utilise pas mal cette capacité et fait cet effort de tri : je veux vous parler de Pour la science.

pls pouvoir inconscient

Pour la science est un magazine qui sort tous les mois, représente une centaine de pages, traite de la matière, du monde vivant, des sociétés, des cultures, des langues, de la psychologie, des mathématiques, de la philosophie. Les articles s'adressent à des personnes ayant un niveau bac S si ce n'est un peu plus, ils sont denses (5 lignes contiennent beaucoup de sens) et illustrés en couleurs par des infographistes dotés d'un réel sens de l'esthétique.

Pour la science ne se positionne auprès d'aucun parti politique, mais les rubriques Bloc-notes et Opinions l'inscrivent dans une posture assez critique vis-à-vis des autorités.

Revue de popularisation1 scientifique, Pour la science publie des articles beaucoup plus clairs et pédagogues que les revues de spécialistes. Lors de certains coups d'éclat, Pour la science s'avère même être en avance sur le commun du monde de la recherche académique, comme le lecteur intelligent pourra le constater avec les numéros Hasard et incertitude, Le temps est-il une illusion ? et le dossier Énergies à volonté ! .

pls hasard et incertitude
Ce numéro réhabilite quelque peu la pensée déterministe, selon laquelle le hasard n'existe pas. Malheureusement, les mécaniciens quantiques ne l'ont pas écouté et continuent d'opprimer les modes de pensée alternatifs, pour la plus grande stérilité de la physique théorique.

Globalement, Pour la science est une bonne revue. Faites juste attention au numéro maudit de décembre 2012.

À la fin de chaque numéro, des sorties de livres sont annoncées. C'est l'occasion de s'intéresser à l'histoire des sciences, sans la connaissance de laquelle les savants seront condamnés à répéter les mêmes erreurs.

Notes :

1 : On parle souvent de "vulgarisation" scientifique. Je trouve qu'il n'y a rien de vulgaire à faire ce travail et préfère le terme "popularisation", qui ressemble à l'anglais "popularization".
Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Sciences
commenter cet article
23 janvier 2014 4 23 /01 /janvier /2014 11:54

Dans le numéro de Pour la science de janvier 2014, j'entends parler d'un laboratoire d'un genre nouveau : La Paillasse, laboratoire ouvert de biologie.

Je cite :

"Début 2014, grâce au soutien de la mairie de Paris, La Paillasse s'installe dans la capitale. Cette association à but non lucratif propose à tous de s'initier gratuitement à l'expérimentation en biologie dans un laboratoire équipé de matériel de récupération. Prônant une réappropriation du vivant par les citoyens, elle milite pour une recherche scientifique démocratique, ouverte et au bénéfice du plus grand nombre.".

Un peu plus loin :

"Pourquoi une telle structure, dans un paysage scientifique français déjà bien fourni ? L'aventure est née de plusieurs constats. D'une part, les biotechnologies ont un impact grandissant sur la société, qu'il s'agisse des organismes génétiquement modifiés (OGM) ou du séquençage du génome proposé à tout un chacun, et il devient difficile au citoyen de se tenir informé de leurs développements et de comprendre leurs enjeux.".

La Paillasse semble comprendre différents niveaux d'amateurisme. En effet, ses membres sont des artistes, des étudiants, mais aussi des doctorants, des chercheurs ou des ingénieurs.

Que fait la Paillasse ? Des ateliers de popularisation du savoir. Mais aussi des innovations techniques, comme la mise au point d'un transilluminateur à bas cout, dispositif dont le but est d'observer l'ADN.

bluenote_2.png
Un prototype de transilluminateur bon marché.

La Paillasse n'est pas une initiative isolée, mais s'inscrit dans le réseau DIYbio1, qui connait une expansion et qui compterait aujourd'hui plus de 5 000 membres à travers le monde.

Quelque soit la qualité des travaux de La Paillasse, je pense que c'est une initiative à ne pas sous-estimer. En effet, la liberté d'esprit qui anime ses acteurs pourrait lui permettre de tirer son épingle du jeu face à une communauté officielle bridée par l'hyperspécialisation, les brevets et les traditions.

Notes :

1 : DIYbio = DoItYourself biology. Le do it yourself est un mouvement de réappropriation du savoir-faire lié au bricolage, à la récupération, et à l'écologie politique.

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Sciences
commenter cet article

Présentation

  • : L'étoile du marin, site web de Corentin CHAROUSSET
  • L'étoile du marin, site web de Corentin CHAROUSSET
  • : Sciences humaines, exactes ou naturelles, philosophie, politique, arts... Je vous emmène sur les flots dans un voyage aux mille escales, avec toujours le même objectif dans la longue-vue : l'étoile du marin, ou l'idéal qui anime l'homme qui a de l'espoir.
  • Contact

Recherche