Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 octobre 2014 5 17 /10 /octobre /2014 08:36

J'ai créé une chanson qui s'intitule Agonie du capital et qui se chante sur l'air d'Aces High d'Iron Maiden. À chanter dans un défilé de protestation collective, nous avons tant de raisons de nous réjouir de la mort du système capitaliste.


Agonie du capital :

À l'heure où les bourges ont la trouille et osent tout
À l'heure où on souffre, on se relève
Les ouvriers n'en peuvent plus d'être de la merde
Les infirmières se suicident, c'en est assez

N'accordons pas notre confiance aux soc-déms !
L'espoir est ici, sauvons-nous nous-mêmes !
Tous ensemble nous pouvons tout défaire et refaire
La terre les fruits les fleurs, l'égalité

Neuf heures, les gosses, le job
Neuf heures, les gosses, le job -et les suppressions
Neuf heures, les gosses, le job
Neuf heures, les gosses, le job -et les suppressions

Toi, l'oppresseur, le bourgeois, prends-tu peur ?
Nous sommes là, révoltés, unifiés, agonie du capital

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Musique
commenter cet article
1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 17:16

Il y a de cela un certain temps, je suis tombé sur une chaine Youtube qui m'a intrigué. Un aperçu :

 


 

C'est une jeune bretonne qui joue de la harpe. ROCKIMMER sur Youtube, Marion LE SOLLIEC dans la vraie vie (je le savais que les Marion, c'était des gens bien !), elle reprend des musiques passées de mode avec son instrument.

Les décors sont intéressants (mer, montagne), tout en restant dans une certaine sobriété. Ce qui m'a marqué, c'est de voir comme ROCKIMMER fait toujours l'effort de trouver la note juste, le bon jeu.

La chaine Youtube est de qualité, c'est pourquoi j'ai voulu partager... :-)

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Musique
commenter cet article
28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 23:59
[Mise à jour 2013/7/1 : vidéo changée, il faut bien être capable de tenir ses prévisions.]

Il est des choses que l'art peut faire...

Prenez Lindsey Stirling. Je vais vous emmener dans son territoire psychologique, et je me doute bien que vous aurez... hrmmm. Pas envie de l'éviter.

J'ouvre la porte !


 
 
 
Dans 24 h t'es hypnotisé.

Bon, je ne vais pas m'éterniser sur la mécanique psychique, j'ai un mot à dire sur cette artiste.

Elle a une grande qualité, elle amène tout dans le positif !

...

Jusqu'à ce qu'à un moment, on se met à remarquer certains trucs.

Le manque de mélodies, le manque de pauses, et puis surtout, le "quand on y pense après".

C'est un vrai travail, le "quand on y pense après"...

Moi quand j'y pense après, je trouve ça abrutissant. Les traces de musique dans ma pensée sont étiolées, la saveur est perdue.
Ça met un peu de temps à se perdre, grosso modo 4 jours.

Je ne sais pas pour vous. Vos commentaires sont les bienvenus.

J'aimerais conclure par une phrase que j'ai trouvée, sur son blog.
Elle est un petit peu la sagesse du XXIème siècle. Que le pétrole vienne à l'absence ou que les canaux d'information soient coupés, il y a une méthode, universelle, qui permet d'améliorer la société.

En français, la phrase serait : "De nombreuses petites personnes, qui, en de nombreux petits endroits, font de nombreuses petites choses, peuvent changer la face du monde.".

Comme des fourmis :-) .
Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Musique
commenter cet article
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 19:36
Je publie ici un petit texte (légèrement modifié) que j'ai produit dans mon cursus universitaire. Il s'agit d'un réarrangement des paroles de la chanson The Sage, the Fool, the Sinner du groupe de métal allemand Helloween. A écouter ici.
Les paroles m'ont un peu énervé. En tant que scientifique, je suis de ceux qui pensent que l'on peut prévoir l'avenir, du moins, je pense bêtement que certaines causes entrainent certaines conséquences, et que c'est pas toujours transcendant.

Donc j'ai décidé de changer les paroles. Ceux qui ne comprennent pas l'anglais n'ont pas à s'inquiéter, j'ai mis une traduction.

Voici les paroles originales :

The Sage, the Fool, the Sinner :

A tramp found dead, in the street, just made the news
Forensics report read 'drug abuse' 
Found a warehouse slip in his sleeve
Marine corps major down-at-heel

They got to the place, unlocked the shed 
Soon left awestruck, stunned, amazed
Among stuff and things lay pledges and bonds
Up to a few Mil in the end

The Sage, the Fool, the Sinner
And what goes for you, one can't ever say
The Sage, the Fool, the Sinner
One can't foretell fate, no way, no way

Sassy lady puts on her fav heels
Mirror checked, all done, snow white appeal
Adjust the dress, ready to leave
Grab some cash, cabʼs outside, wipe off a tear

On her way out, she turns once more
To wave her man good bye
While in his sleep, he recalls thirty years due to end that night

The Sage, the Fool, the Sinner
And what goes for you, one can't ever say
The Sage, the Fool, the Sinner
One can't foretell fate, no way, no way

Traduction :

Le Sage, l'Imbécile, le Pécheur :

"Un clochard trouvé mort dans la rue" lit-on dans le journal
"Suites de drogue" dit le rapport de la médecine légale
Une carte d'entrepôt trouvée dans sa manche
Major des Marines genoux à terre

Ils y sont allé, ils ont ouvert le cadenas
Sitôt abasourdis, étonnés, surpris
Entre des bricoles gisent contrats et engagements
Pour plus d'un million à la fin

Le Sage, l'Imbécile, le Pécheur
Et ce qui va t'arriver, personne ne peut le dire
Le Sage, l'Imbécile, le Pécheur
Nul ne peut prédire l'avenir, jamais, jamais

Un femme fougueuse met ses talons
Miroir vérifié, tout bon, l'appel de la neige
Elle rajuste sa robe, prête à partir
Prend du pèze, le taxi attend, essuie une larme

Sur son chemin, elle se retourne
Pour faire au revoir, de la main, à son homme
Qui, tandis qu'il dort, se remémore trente années vouées à prendre fin cette nuit

Le Sage, l'Imbécile, le Pécheur
Et ce qui va t'arriver, personne ne peut le dire
Le Sage, l'Imbécile, le Pécheur
Nul ne peut prédire l'avenir, jamais, jamais

Et voici mon réarrangement :

The Mass, the Force, the Power :

A ruined land dead-end one has to choose
Desperate people no reason the fools
Racist leader seductive speech
Dictatorship setting succeed

They went in Europe, all invaded
Murder, treason, the rape
Terror, slavery, the pain at long
Industrial kill in the end

The Mass, the Force, the Power
And if that so what, that we must care
The Mass, the Force, the Power
One can forecast fate, oh yeah, oh yeah

Arabian stranger in the need
Missing paper, poor, the cold can feel
He meets some nice man in the street
Social fight, allowed jobs and victory

At later time, he knocked the door
To thank that guy for life
Along their paths, they become the best friends, future has become bright

The Mass, the Force, the Power
And if that so what, that we must care
The Mass, the Force, the Power
One can forecast fate, oh yeah, oh yeah

Traduction :

La Masse, la Force, la Puissance :

Un pays ruiné, l'impasse, toujours choisir
Peuple désespéré sans raison et abruti
Meneur raciste au discours séducteur
Dictature établie avec succès

Ils sont allé en Europe, ils ont tout envahi
Meurtre, trahison, le viol
Terreur, esclavage, la souffrance s'instaure
Et la tuerie industrielle au final

La Masse, la Force, la Puissance
Et si ça alors quoi, il faut bien s'en soucier
La Masse, la Force, la Puissance
On peut prévoir l'avenir, et ça déchire !

Un Arabe étranger dans le besoin
Pas de papiers, la pauvreté, le froid qui blesse
Il rencontre un homme bon dans la rue
Lutte sociale, métiers autorisés, c'est la victoire

Un peu plus tard, il est venu toquer à sa porte
Pour remercier cette homme de lui avoir sauvé la vie
Suivant leur chemin, ils deviennent les meilleurs amis, le futur est radieux, enfin !

La Masse, la Force, la Puissance
Et si ça alors quoi, il faut bien s'en soucier
La Masse, la Force, la Puissance
On peut prévoir l'avenir, et ça déchire !

Si vous avez quelque chose à dire, merci de laisser un commentaire...
Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Musique
commenter cet article
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 13:31

[Mise à jour 2012/4/15 : prix]

 

Je voudrais vous présenter un artiste de talent qui nous vient tout droit de la Suisse allemande : Adrian von Ziegler. C'est un jeune compositeur très prolifique, qui compose beaucoup du côté du métal et de la musique celtique.

Pour ceux qui aiment les musiques douces, sachez qu'il en fait.

Je reprocherais à ce jeune homme d'être un peu trop perso dans ce qu'il fait ; un ou plusieurs chanteurs en plus ne feraient pas de mal.

M'enfin, cela reste tout de même du très bon travail.

Ce qu'il y a de bien, aussi, ce sont les prix : télécharger un album entier ne coute que 8 $ !

 

Je pense que ce mec mérite plus de succès que ce qu'il n'en a maintenant. J'espère que ça viendra.

 

Un extrait :




Et comme disent les anglais : enjoy !

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Musique
commenter cet article
31 décembre 2009 4 31 /12 /décembre /2009 18:34

[Mise à jour 2014/6/1 : le joueur de synthé est parti en voyage très loin. La distance a fait que le groupe a fait scission avant même de sortir son premier album. Je pense pour ma part que le compositeur qui est mon ami n'a pas su voir son intérêt là où il était en refusant de sortir ses brillantes compositions sur Guitar Pro.]

 

Je voulais vous présenter Nost'D, un groupe de métal parisien pas très connu, mais qui regorge d'ambition et de talent.

Nost'D est un groupe de métal expérimental, il cherche à innover par le mélange des genres, mais aussi par de nouvelles techniques musicales, par une rupture brutale avec la structure classique "Couplet Refrain Couplet Refrain Break Refrain"... Leur page Facebook ne propose que quelques musiques, mais je peux vous dire, pour avoir écouté d'autres compositions, que ce n'est presque rien pas rapport à ce qui va suivre.

Pour tout avouer, je suis ami avec le joueur de synthétiseur de ce groupe, mais si j'en fais ici la promotion, ce n'est pas par copinage, mais bien parce que c'est un groupe qui offre une musique de qualité. Je n'ai qu'un regret : qu'ils n'ont toujours pas sorti leurs chansons en CD !

A l'époque où je poste ce message, on peut écouter My name is Monita, Not Yet Memento, et How low. Je vous conseille d'écouter les trois étant donné que chacune reflète un genre différent. Et surtout d'être à l'affût de ce qui va venir, parce que c'est ça le meilleur !

Le lien est juste à côté, sur la droite.

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Musique
commenter cet article

Présentation

  • : L'étoile du marin, site web de Corentin CHAROUSSET
  • L'étoile du marin, site web de Corentin CHAROUSSET
  • : Sciences humaines, exactes ou naturelles, philosophie, politique, arts... Je vous emmène sur les flots dans un voyage aux mille escales, avec toujours le même objectif dans la longue-vue : l'étoile du marin, ou l'idéal qui anime l'homme qui a de l'espoir.
  • Contact

Recherche