Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 06:21

Tout comme les gens, il existe des organisations politiques qui ne savent pas ce qu'elles veulent. Par exemple, des partis qui se disent d'opposition, et qui refusent d'appeler au retrait de la réforme phare du gouvernement.
Je pense au PS, bien sûr.

Le PS, la CGT, l'UNEF : beaucoup de gens ont dit que ces organisations étaient verrouillées et qu'il était impossible de faire quelque chose de bien à l'intérieur. Me trompé-je ?

Moi ce que je pense, c'est que l'impossibilité, elle est dans leur tête : bien souvent, l'esprit humain se dresse des barrières qui briment la liberté d'action de l'individu avant même qu'elle ne soit confrontée aux problèmes réels.

Les barrières sont dans nos têtes !

A l'UNEF, dans la CGT, au PS, il y a des gens qui connaissent les problèmes de l'organisation, et qui veulent la faire progresser, de façon plus ou moins directe.

Mon opinion est qu'il ne faut pas délaisser ces organisations reconnues par beaucoup de monde comme étant de gauche, mais se battre à l'intérieur pour qu'elles deviennent réellement à gauche.

Pourquoi ? On pourrait tout à fait leur nier toute reconnaissance, et expliquer aux autres pourquoi il faudrait la nier.
Mais il y aura toujours des gens assez naïfs pour croire que ces trois organisations représentent réellement les intérêts de la majorité, et lorsque les mentalités de droite se seront tellement infiltrées dans ces trois organisations qu'elles se prononceront ouvertement contre la classe dominée, elles déborderont de leurs frontières et s'attaqueront à des organisations alternatives comme SUD, ou le NPA.

C'est pourquoi il faut qu'un maximum de monde entre dans ces organisations et se batte pour revoir leur ligne politique à la hausse.

A Grenoble, c'est cette stratégie que mettent en oeuvre un certain nombre de gens dans le Parti de Gauche.
Dans cette même ville, c'est ma raison de rester à l'UNEF, et d'appeler les étudiants à prendre cet outil en main.

L'avantage de l'UNEF, c'est que c'est un syndicat de jeunes où il n'y a pas de permanents : les présidences se renouvellent vite, et ça fait du bien.
L'avantage de l'UNEF, c'est aussi le droit de tendance, et la présence active d'une tendance résolument de gauche, anticapitaliste et pour une compréhension globale des contre-réformes du gouvernement, la Tendance pour une UNEF Unie et Démocratique.

Pour finir, je vais me permettre de faire une petite distinction sémantique.

entrisme : fait pour une personne de rentrer dans une organisation, en en connaissant à l'avance le fonctionnement, pour vouloir la changer radicalement, en clamant haut et fort son intention.

sous-marinage : fait pour une personne de rentrer dans une organisation, en en connaissant à l'avance le fonctionnement, pour vouloir la changer radicalement, en dissimulant son intention.

Apparemment, le sous-marinage, ça marche pas. Lionel JOSPIN était trotskyste à l'origine, du moins il le disait, il était proche de l'OCI (Organisation Communiste Internationaliste), on l'a envoyé "sous-mariner" au PS, résultat : il est devenu aussi nul que ceux du PS.
Le sous-marinage, c'est un coup à devenir schizophrène. Visiblement, ça n'a pas été le sort de JOSPIN.

Pour finir : battons nous pour notre avenir !

Partager cet article

Repost 0
Published by Bête spatio-temporelle - dans Idées de politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'étoile du marin, site web de Corentin CHAROUSSET
  • L'étoile du marin, site web de Corentin CHAROUSSET
  • : Sciences humaines, exactes ou naturelles, philosophie, politique, arts... Je vous emmène sur les flots dans un voyage aux mille escales, avec toujours le même objectif dans la longue-vue : l'étoile du marin, ou l'idéal qui anime l'homme qui a de l'espoir.
  • Contact

Recherche